Des commerces et des services publics : c’est la clé pour figurer au palmarès des communes où l’on vit le mieux. La République est loin d’être « moralisée » dénonce l’Obs. La presse britannique ne lâche pas Harry et Meghan.

Peltre, en Moselle, n’est pas un village de carte postale mais serait celui où l’on vit le mieux. « On y pénètre par un passage à niveau entre l'église néolithique et la mairie en béton postmoderne » décrit le Journal du dimanche. Ce qui attire sans doute les jeunes couples aisés, c’est le côté « la ville à la campagne ». Le bar-restaurant est plein à craquer, boulangerie, salon de coiffure, cave à vin et bureau de poste tiennent  le haut du pavé, et Metz est à 7 minutes de TER. Les villes moyennes  trustent le palmarès des communes de plus de 2000 habitants où l'on vit le mieux. La lauréate est Annecy en Haute-Savoie : "ah la la, ça va encore faire venir du monde" soupire un habitant devant le lac où se reflètent les sommets enneigés. Suivent Bayonne, La Rochelle, Angers, et Le Mans. Nice, Bordeaux et Strasbourg ne sont pas très loin derrière mais dans le TOP 50 on ne trouve ni Paris ni Lyon ni Marseille.

Pour préserver la qualité de vie et l'environnement, faut-il faire confiance aux Verts ? En tous cas constate Le Monde,  « les écologistes bousculent la campagne des municipales ». Europe -écologie les Verts pourrait ravir plusieurs grandes villes comme Rouen, traumatisée par l'incendie de l'usine Lubrizol, mais aussi Montpellier ou Bordeaux.

Et dans ces communes qui dans deux mois vont élire leurs élus, le maire peut être heu-reux. La maire d'Arzano dans le Finistère ploie sous les responsabilités mais elle adore sa fonction, elle le raconte au Parisien. Anne Borry se félicite d'avoir fait venir les poissons de la criée de Lorient dans les assiettes des cantines, d’avoir fait réparer le toit de l'église qui prenait l'eau ou, miracle, d’avoir attiré un médecin généraliste. Elle a aussi vécu des moments difficiles comme le suicide d'un agriculteur, mais l’élue qui perçoit une indemnité de 1200 euros par mois trouve qu'il n'y a rien de plus gratifiant que d'être au service des autres.

L'Obs se penche de son côté sur les "péchés de la République", et ceux qui mélangent les genres. Son grand reporter Vincent Jauvert y consacre un livre intitulé "les voraces", parti de ce constat : "fascinées par le train de vie toujours plus flamboyant des PDG du CAC40, encouragées par l'exemple des gouvernants d'aujourd'hui qui ont fait fortune dans le privé, nos élites politico-administratives se sont engagées dans une course effrénée à l'argent. » Il y a ces maires de grandes villes qui prennent un emploi à temps plein loin de leur commune, des grands commis de l'Etat qui se font embaucher à prix d'or par des entreprises qu'ils ont eu à surveiller, ou d'anciens ministres qui rentabilisent leur carnet d'adresse aussitôt quitté le gouvernement. En matière de prévention des conflit d'intérêt la France revient de loin, et il reste beaucoup à faire estime l'Obs. Un exemple parmi d'autres : celui de l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve. En 2017 il signe un décret sur les lobbys,  que des spécialistes trouvent bien faible, et ce alors qu'il préparait son départ de Matignon pour rejoindre un grand cabinet d'avocat.

En Angleterre, Harry et Meghan renoncent à leurs titres d'altesses royales et à l'argent public qui va avec. Un communiqué du palais de Buckingham l'a annoncé hier soir. A la Une du Sunday Times le prince Harry et son épouse font au revoir de la main. Analyse du Guardian: Harry et Meghan cherchaient un compromis avec la famille royale, un pied dehors un pied dedans. Finalement ce sera dehors, et ils doivent rembourser les quelques trois millions d'euros qui ont servi à rénover leur cottage de Windsor. La presse britannique veille: le Daily Mail s'indigne déjà parce que le site internet du couple n'a pas été modifié et les présente toujours comme des altesses royales. Pour embêter Meghan les tabloids sont encore allés chercher son père américain. Dans un documentaire diffusé bientôt sur channel 5 il se dit très déçu, "toute jeune fille rêve de devenir princesse et elle fout ça en l'air pour de l'argent" dit-il. A chaque fois que les médias lui donnent la parole on comprend mieux pourquoi Meghan s'est éloignée de son père.

On ne choisit pas sa famille, mais on peut en retrouver une grâce à l'ADN. C'est une histoire que nous raconte le Journal du dimanche, « les trois filles du soldat Normandeau ».  Corinne 64 ans vit à Aix-en-Provence. Elle n'a jamais connu son père, sa mère refusait d'en parler, "j'étais l'enfant de la honte" témoigne-t-elle. A Noel on lui offre l'un de ces tests génétiques interdits en France mais facilement accessibles sur internet. A sa grande surprise Corinne fille unique s'est ainsi découvert une demi-soeur  en France, puis poursuivant son enquête une autre aux Etats-Unis qui va bientôt lui rendre visite. Nées à quelques mois d'intervalle elles sont le fruit des amours d'un soldat américain qui fut basé à Chateauroux. Des députés demandent que ces tests ADN soient légalisés. Pour le moment le gouvernement s'y refuse. A l'Assemblée nationale la ministre de la santé Agnès Buzyn a utilisé cet argument étonnant: "15% des Français n'ont pas le père qu'ils imaginent".

Le Parisien nous parle enfin d'une grande famille, héritière d'une tradition séculaire et qui s'agrandit : les Compagnons du devoir ouvrent leurs portes ce week-end partout en France. L’association attire de plus en plus d'apprentis. A  Pantin le Parisien a rencontré une jeune tapissière, fière d'apprendre les méthodes traditionnelles. Cette année ce sont surtout les métiers comme tailleur de pierre, maçon, couvreur et charpentier qui recrutent: l'incendie de Notre-Dame a réveillé les vocations. La maison des compagnons accueille des jeunes à partir de 16 ans, et de plus en plus de jeunes bacheliers qui ont eu une expérience malheureuse à la fac. Après leur CAP ils entament leur tour de France, avec des contrats en alternance de ville en ville pendant 5 ans. Ils peuvent aussi partir à l'étranger.  Il faut une dizaine d'année pour former un compagnon mais la plupart n'auront pas de souci pour trouver du travail.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.