L’idée que la Grande-Bretagne quitte l'Union Européenne semble de plus en plus plausible

C’est sur les premières pages de pas mal de journaux européens ce matin comme Publico à Lisbonne ou Le Soir de Bruxelles , ou Der Standard à Vienne qui titre sur le « Brexit », « l’exit britannique » . Tout ceci après les fuites, ce week-end, dans Der Spiegel .

Pour la première fois, Angela Merkel pense que David Cameron aura atteint un point de non-retour s’il insiste pour limiter la libre circulation des travailleurs au sein de L'Union Européenne.

« Auf Wiedersehen le Royaume Uni », titre The Independent sur place, à Londres. __

De Standard, le journal flamand, n’est pas tendre du tout avec le premier ministre britannique : « il faut qu’il arrête de provoquer les drames sans cesse, et de faire la politique par effet d’annonce. Sa politique européenne est un fromage plein de trous ».

Autre titre partout ce matin : le changement climatique

Les journaux espagnols sont les plus inquiets après la publication hier du rapport du GIEC, le Groupe d’Experts Intergouvernementaux. Leur demande est solennellement reprise à la une de La Vanguardia à Barcelone : « réduire les CO2 sinon les dégâts seront irréversibles ». Ce rapport ne laisse, avertit El Mundo à Madrid, au-dessus d’une image du dégel des pôles, aucune place pour la « inaccion ».

Justement à Rejkjavik se tient en ce moment le sommet du cercle arctique, et le Morgunbladid propose une panoplie d’articles sur ce que fait l’Islande, notre petit pays, qui rugit.

L’heure est grave, mais je ne sais pas si beaucoup de lecteurs suédois seront poussés vers l’action par l’éditorial du Aftonbladet qui nous enjoint tous à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de moitié, mais qui a des allures de multi déjà-lu.

Pourquoi personne ne s’en émeut ?

Le problème est qu’il fait un temps magnifique. Regardez les journaux ! Des flâneurs hier sur les plages néerlandaises avec 22°C, du jamais vu comme dit Trouw . « Un véritable été indien » en Espagne, dans ABC . « L’été de la Saint-Martin » en Suisse ce week-end, avec, cerise sur le gâteau, je cite Le Matin , « des températures incitant au farniente, l'arc jurassien étant particulièrement gâté et les vallées à foehn, ce vent chaud qui souffle dans les montagnes, privilégiées ».

Il n’y a que The Express , en Grande Bretagne, qui titre sur la chute brutale des températures qui nous pend au nez cette semaine, parlant d’une « gifle froide et verglaçante qui fermera la porte aux beaux jours », à moins que ce ne soit, de la part du journal europhobe londonien, une métaphore on ne peut plus inconsciente pour la claque de la chancelière allemande.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.