Une colle pour Nathalie Schuck !

Les lundis, je suis toujours à l’affût de pépites qui peuvent l’intéresser. Quel est le pays européen où le Parti des Pirates est en tête des sondages ? L’Islande – 30% des sondés disent qu’ils voteraient pour eux, loin devant les partis traditionnels, si l’on en croit le Morgunbladid.

Une autre colle ?Le pays où une coalition vient de voler en éclats avec l’un des présidents accusant l’autre de diriger un véritable pudding ? La Suisse. Je conseille à Nathalie une lecture détaillée de l’éditorial du Neue Zürcher Zeitung.

Des affaires de paroisse dans la presse européenne ce matin

Littéralement parfois.

En Finlande, Helsingin Sanomat est outré que les Suédois n’aient plus le droit de se marier en finlandais (une minorité importante de suédois l’ont comme langue maternelle.) Le Ministre suédois des Finances vient de rappeler les prêtres à l’ordre dans une lettre que le quotidien d’Helsinki qualifie de « sournoise ».

Sinon, des affaires de gros sous. Les Belges se rebiffent contre le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement . Les principaux syndicats, les mutualités, les organisations de défense des consommateurs et plusieurs ONG sont contre le dénommé TTIP, qui selon la une de La Libre Belgique pourrait aboutir à la perte de 60 000 emplois sur place. Les banques ne sont jamais loin des unes helvètes.

Le Temps fait la sienne sur le secteur financier qui se révolte contre les taux négatifs de la Banque Nationale Suisse, accusée de pervertir l’économie et d’être le reflet d’une politique monétaire insensée.

« Les Grecs sont-ils déjà sortis de l’euro dans leurs têtes ? » Dans un petit article caché dans Kathimerini à Athènes, on lit que pour la première fois dans un document en provenance du gouvernement, on fait allusion à un paiement à venir en euros, ou, je cite, dans une autre monnaie.

Ce n’est pas tous les jours que le mot grève est partout à la une en Allemagne __

La grève des cheminots la plus longue de l’Histoire débute aujourd'hui. A défaut d’avoir une solution, les Allemands ont au moins un joli verbe qui résume en un seul mot le fait de mettre tout un pays complètement KO en faisant une grève – leFrankfurter Allgemeine Zeitung ne s’en prive pas à sa une et dans ses commentaires remontés : kaputtstreiken .

Et le bébé...

J’étais content que le bébé naisse samedi, comme ça je me disais qu’on n’allait pas se coltiner tout ça. C’était sans compter sur le côté gaga du Daily Mail . Des pages et des pages de non-information, notamment sur le prénom de la nouvelle-née, ou des avis purement spéculatifs sur l’équipe qui auraient « stylé » sa maman pour qu’elle soit si parfaite sur le perron de la clinique, 5 heures seulement après l’accouchement.

Le journal sans doute le plus royaliste d’Europe, ABC en Espagne, interroge à son tour une gynécologue madrilène qui nous donne les clefs de la « rápida recuperación » de celle qui devient en espagnol Catalina, l’épouse de Guillermo de Inglaterra.

Tout ceci ne convainc pas du tout le journal Komsomolskaya Pravda à Moscou, qui a scruté le teint du bébé, trop lisse à son goût , et après avoir interrogé des mères russes, informe ses lecteurs que tout ceci est un complot et que le bébé royal est né deux ou trois jours plus tôt d’une mère porteuse.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.