Les élections mid term aux Etats-Unis font la une de la presse européenne

Mais sans commentaire évidemment, en attendant les résultats. Du coup, les sites comme celui de Die Welt proposent a live ticker , les dernières dépêches qui défilent. Les unes restent vagues, The Guardian parlant des « high hopes », les espoirs élevés des Républicains.

Il ne se passe pas une élection sans qu’un journal germanophone n’ait recours à l’expression allemande, tant elle est jolie : « Zitterpartie », littéralement « une séance de tremblotes ». Aujourd'hui, c’est der Standard à Vienne qui titre avec ce mot, même s’il n’y a pas tant de suspens que ça.

__

The Times montre révèle à sa une la grande gagnante de la soirée : Hillary Clinton, face au désaveu de la politique d’Obama.

En Belgique, Dernière Heure voit au-delà, ayant eu vent des tweets où Angelina Jolie révèle qu’elle ne serait pas contre une entrée en politique. « Présidente un jour ? » demande le journal, visiblement très excité par cette idée.

Bruxelles, cible de nouvelles attaques

Pour une fois, ouf ! Ce ne sont pas les Britanniques, même si The Telegraph pond un papier sur les hypocrites de Bruxelles qui gaspillent 7 milliards, que dis-je, 150 milliards d’euros, le chiffre exact n’est pas aussi évident que la colère dans cet article sur les zones d’ombres pointées par un audit interne de la Commission Européenne qui doit sortir ce matin.

Non,aujourd'hui le ton monte surtout entre l’Italie et Bruxelles , Matteo Renzi exigeant dans des tweets, lui aussi, du respect pour notre grand pays : "Non, je n’irai pas faire la manche !". Ses propos « tranchants -Il Corriere della Sera a recours au terme français- font la une sur place, tout comme la réplique du nouveau patron de la Commission, Jean-Claude Juncker qui rétorque : "je ne suis pas le chef d’une bande de bureaucrates !"

Puis de façon plus large, Die Presse en Autriche, exaspéré, a également son mot à dire sur les malheurs actuels de notre continent qui doit réformer son marché du travail, abolir ses réglementations idiotes, réduire ses coûts d’énergie et ses impôts, et s’adapter au marché mondial de l’emploi. Bref, que l’Europe entière cesse de descendre vers l’abîme, le nez en l’air, "hochnäsig", de façon arrogante.

L’éditorialiste du Times trahit son âge

Il est à la fois amusé et horrifié par le monde merveilleux des applis sur les smartphones. On peut partager son effroi en apprenant qu’il y en a une, Wakie, où de parfaits inconnus vivant dans des fuseaux horaires complètement différents vous servent de réveil avec un coup de fil où ils vous racontent leur vie.

Puis, vous voulez frissonner ? La une du Morgunbladid en Islande propose de regarder la vidéo d’un OVNI repéré hier survolant dans la pénombre le Reyðar­fjörður, le fjord le plus large et solitaire du pays. De toute façon il faut éviter ce pays en ce moment, tant la pollution par les CO2 est accrue. Le même journal reproduit le tweet d’un habitant de Rejkjavik qui résume la situation – la ville entière a l’odeur de mon sac de sport quand j’étais adolescent.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.