3 jours de deuil national au Portugal pour le footballeur Eusebio

La presse de Lisbonne fait son éloge.

Le Jornal de Noticias parle de ce "générateur de consensus dans notre pays" .

Le Diario de Noticias parle de l’admiration et de la reconnaissance de tout un peuple envers cette figure singulière du sport national, qui était bien plus qu’un simple joueur de foot . Le journal lisboète rappelle les années 60, où, en dépit de son empire, le Portugal n'a jamais cessé d'être un petit pays, fermé sur lui-même, avec peu d'importance internationale.

Pourtant, tout seul, notre «roi» est devenu plus grand que les différents clubs pour lesquels il jouait, représentant la nation, étant, tout comme Amalia Rodrigues, un véritable ambassadeur du Portugal partout sur la planète.

Ailleurs, c'est un « slow news day ».

Les lundis sont souvent slow , mais celui-ci particulièrement.

Prenez les journaux britanniques qui rament, visiblement.

The Express titre sur le fait que les papillons sont plus disposés à migrer vers le nord de l’Angleterre, en raison du changement climatique . Des chercheurs à l’université de York ont pu établir que ceux qui ne changent pas d’habitat en revanche sont menacés de disparition. C’est notamment le cas du duc de Bourgogne, ou le très joliment dénommé fritillaire bordé de perles – pearl boarded fritillary.

Sinon, sur la première page du site web du même journal, rend que 12.000 Britanniques regardent toujours la télé en noir et blanc.

Plus loin, le chanteur Rod Stewart est photographié assis dans un transat sur une plage de Miami sous le titre, « pour rester éveillé en vacances, le rocker, 69 ans, se munit de trois cafés ». La photo apporte en effet les preuves.

The Telegraph pour sa part est choqué ce matin sur sa première page quela Reine ait refusé pour la deuxième fois consécutive d’accepter de ses propres mains des fleurs offertes par des badauds devant Sandringham.

The Times en est à se lamenter dans son principal éditorial de la prestation pitoyable de l’équipe anglaise de cricket face à l’Australie, ressortant un vieil éditorial datant de 1886 où l’équipe antipodale a battu les Anglais pour la première fois, le tout sous le titre : « les cendres du cricket national ».

Ailleurs c’est un peu pareil, le Berliner Morgenpost va à la rencontre d’un habitant de Potsdam qui s’est inscrit pour la mission Mars One à destination de la planète rouge en 2024 . C’est un One Way ticket , un billet aller seulement. Interrogé, Denis Newiak explique qu’il aimerait y créer une nouvelle société sans injustice sociale.

Les Espagnols, eux, fêtent à la une les 76 ans du roi Juan Carlos, puis à Moscou, Izvestia consacre sa Une au fait queles Russes ont envoyé 600 millions de SMS pour le nouvel an, chiffre en augmentation de 30% par rapport à l’année d’avant.

Puis, si vous avez le blues des lendemains de fêtes, prenez pitié des habitants du village de Kópasker, au nord est de l’Islande. Le Morgunbladid dévoile le sort terrible qui a été le leur: aucun magasin ouvert pendant les fêtes ! Ils étaient donc obligés de conduire 100 km jusqu’à Húsavík, la ville la plus proche mais comme la route nationale 85 est très glissante, « le trajet pour trouver du papier toilette pouvait s’avérer mortel ». Selon la rumeur, reproduite dans le journal de Reykjavik, les habitants songent à ouvrir prochainement un magasin coopératif, même si la date d’ouverture n’a pas été communiquée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.