Les femmes à la Une de la presse européenne

C’est plutôt rare, mais il y abeaucoup de femmes sur les premières pages aujourd'hui , et pour une fois qu’elles remplacent les hommes, c’est évidemment pour les mêmes raisons.

La corruption d’abord avec la mise en examen pour fraude fiscale et blanchiment de capitaux de la fille du roi Juan Carlos en Espagne . La infanta Cristina risque six ans de prison. Le journal ABC est plus royaliste que le roi titrant : « il y a plus de députés en faveur de l’infante que contre », rappelant que « ACCUSEE ne signifie pas du tout INCULPEE ».

El Pais , à gauche, est moins indulgent. « La fille d’un roi devant un juge », c'est le titre de son éditorial, qui conclut que la procédure est « digne d’une démocratie adulte ».

El Mundo publie la caricature d’un petit chien (la Justice) mordillant les chevilles en sang d’une infante dont on ne voit que la robe volumineuse, façon tableaux de la famille royale par Velasquez. Le journal rappelle, citant Robespierre, que « la démocratie est un état dans lequel le peuple est souverain ». Le délit de la infanta était certes de tomber amoureuse d’un corrompu, de son mari l’ancien champion de handball Iñaki Urdangarin. C’est possible qu’elle ait vécu dans une ère de jeux et de délices, mais l’ignorance n’exempte personne de respect à l’égard de la loi.

La presse allemande continue de parler de l’accident de ski de la chancelière

Mais aujourd’huien se félicitant de son attitude « minimaliste » , dans le Tageszeitung car les chanceliers ne pleurent pas, surtout lorsque ce sont des chancelières .

Sinon à la Une en Allemagne,la nouvelle secrétaire générale du SPD, le parti de gauche, Yasmin Fahimi : « Yasmin qui ? » demande ce même__ Tageszeitung , à gauche.

A droite, le Frankfurter Allgemeine Zeitung ironise sur le fait qu’il y avait un candidat homme favori, mais que les quotas l’emportent et ainsi tout est paisible sur les cimes des montagnes.

En Grande Bretagne, première inculpation hier pour des insultes sur Twitter hier : deux jeunes avaient menacé de mort par tweets répétés une militante qui se battait justement pour mettre une femme sur les billets sterling.

Et puis une femme sur les premières pages irlandaises ce matin: l’ancienne présidente Mary Mac Aleese qui a fait undiscours remarqué hier critiquant l’église catholique , « mon église », dit-elle, pour son attitude envers les homosexuels . « Attitude hypocrite », je la cite, « lorsqu’on sait qu’un très grand nombre de prêtres le sont eux-mêmes ».

Puisque les femmes sont à la Une, les hommes subissent le même sort qu’elles dans les seconds rôles. Il y a de quoi ridiculiser certains d'entre eux.

En Italie, par exemple, où il Corriere della Sera n’est pas seul à se moquer d’un sénateur de Forza Italia, Antonio Razzi qui hier a déclaré que Kim Jong Un, ce grand ami de l’Italie, « est un modéré, cherchant à apporter la démocratie à la Corée du nord ». Sur le fait qu’il ait fait dévorer son oncle par une meute de chiens affamé ? Eh ben, répond ce monsieur qui fait partie de la commission des Affaires étrangères du Sénat italien, la peine de mort existe bel et bien aux Etats-Unis aussi non ?

Sinon, crêpages de chignons - beaucoup de railleries en Grande Bretagne sur le fait que le coiffeur de David Cameron ait été récompensé dans la liste d’honneurs de la reine , « parce que David Cameron le vaut bien », ironise The Independent .

.

Heureusement que le journal populaire The Sun est là pour rétablir l’ordre, proposant sur sa première page une formule mathématique, assez complexe à vrai dire, pour calculer la forme exacte du meilleur cul chez une femme: (S+C)x(B+F)-V/T.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.