Quelques citations

D’abord au Danemark, premier pays qui a publié les caricatures, je cite Politiken : « L'attaque infâme sur Charlie Hebdo est une attaque contre les principes de notre société. Notre seul réponse, créer une société encore, toujours et résolument, obstinément plus ouverte ».

En Allemagne, le Frankfurter Allgemeine Zeitung parle de la liberté de la presse, chose que nous avons acquise à un prix très élevé dans notre propre pays et qui n’est rien d’autre que l’élément constitutif d’un état de droit. Jamais plus des hommes aux kalachnikovs ne devront décider de ce que nous pouvons dire, écrire, dessiner ou penser.

En Grande-Bretagne...

The Express fustige la classe politique de tous les pays européens devant la menace islamiste. Le journal cite Churchill : « apaiser le crocodile, c’est lui donner à manger en espérant qu’on ne sera le dernier à être englouti. »

Dans The Mail , Salmon Rushdie, victime d’une fatwa pour ses versets sataniques, dénonce, lui, la « mutation mortelle au sein de l’islam ». __

The Times est loin d’être le seul journal européen à mettre les mots « Nous sommes tous Charlie », en français , en haut de son éditorial aujourd'hui. « Non, le prophète n’a pas été vengé, il a honte ». La seule réponse possible, un refus total de s’incliner devant le fantasme adolescent du fondamentalisme. La première page du Telegraph sort du lot : vous voulez voir à quoi cela ressemble quand on tue la liberté ? Allumez votre télévision ! Et celle du Sun avec un mot en V.O : « non ».

En Belgique...

A Bruxelles pour La Libre Belgique c’est « un nouveau 11 septembre »

Puisla rédaction du Soir exprime son effroi et s’engage à défendre, encore plus que jamais, la démocratie et l'humanisme, et à dénoncer toutes les formes d'obscurantisme.

En Espagne...

Photo émouvante des 150 personnes qui travaillent à la Vanguardia , toutes debout par simple solidarité. C’est peut-être El Pais qui résume eu mieux le sentiment général ce matin : rire c’est dangereux . L’humour, c’est l’une des choses les plus sérieuses de la vie. Le terrorisme ne l’emportera pas, car le son d’une bombe ne sera jamais aussi durable que celui d’un éclat de rire contagieux. Dans nos sociétés libres, plus que jamais, la première chose à enseigner à nos enfants, c’est l’art et la manière de tenir un crayon…..

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.