La différence entre riches et pauvres fait la Une Plusieurs journaux comme Die Welt titrent sur un rapport de l’OCDE qui montre que sur les 30 dernières années, les inégalités entre riches et pauvres n'ont jamais été aussi fortes. Beaucoup d’analyses et de graphiques, remplacés de façon très efficace dans Le Matin en Suisse par une photo, celle de sans-abris devant un magasin Guerlain à Paris. En Espagne, El Pais titre que le roi Felipe VI plaide pour une plus juste répartition des richesses dans le monde, à la veille du sommet ibéro-américain. Clivage illustré par une dispute dont seuls les britanniques ont le secret Lors d’une commission parlementaire sur les soupes populaires, la très aristocrate Lady Jenkins a eu la mauvaise idée d’expliquer, avec son accent pointu, que le problème est que les pauvres ne savent pas faire la cuisine, they can't cook ! Les rares journaux de gauche sont outrés. Prenez la Une du Independent qui montre la chambre des Lords, tous vêtus d’hermine qui dépensent 65 000 livres pour le champagne, refusant même une marque moins chère bue par les députés des Communes. Tout un papier donc fulminant contre cet élitisme à couper le souffle mindboggling elitism , littéralement : "à vous tordre l’esprit".

Nouveaux riches dans un journal roumain The Daily Mail a fulminé hier contre un roumain qui affirme avoir refait sa maison en Roumanie grâce aux allocations de chômage perçues en Grande Bretagne. Je ne l’ai pas relevé car ce journal fait ce genre de reportage tous les jours. Le journal roumain Adevarul l’a lu en revanche, et montre à sa Une Ion Lazar, 36 ans devant sa belle maison avec télé plasma et voiture. Le business des immigrés aussi, The Irish times fait sa une ce matin sur les énormes bénéfices des sociétés privés chargées d’héberger les demandeurs d’asile en Irlande. Nouvelles manifestations de Pegida hier à Dresde Le Frankfurter Allgemeine Zeitung titre sur ce mouvement contre l’islamisation de l’occident, ils étaient 10 000, mais 9000 contre-manifestants. A ce propos, il y a un verbe en italien islamizzare , que l’on trouve dans un article que consacre La Stampa aux tentatives du président turc d’imposer des leçons de turc ancien en caractères arabes à l’école. Sur place Recep Erdogan se défend dans Hurriyet ce matin, s’en prenant à l’opposition qui rejette nos racines et notre histoire. La Une du Süddeutsche Zeitung à Munich reprend ce thème. La langue est une arme politique. Nous le savons mieux que quiconque en Bavière où la droite essaie d’imposer l’allemand à domicile pour les familles immigrées. On termine sur des Joutes oratoires La Tribune de Genève se félicite à sa une d’une oratio hier soir au théâtre de Carouge de la ville entre Régis Debray, un sociologue bernois et un avocat genevois qui ont débattu du rôle de l’intellectuel, au grand bonheur du public. Pour Régis Debray, la figure de l'intellectuel est morte. Les lecteurs deviennent des voyeurs, et, pire encore, internet et réseaux sociaux oblige, tout le monde peut s'exprimer, ce qui permet à « des interventionnistes professionnels qui parlent sans savoir s'informer » de donner leur avis.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.