Moitié là, moitié absent...

... Car certains pays sont en congés, d’autres pas.

Du coup les unes sont parfois inattendues, comme celle de The I ndependent qui s’inquiète du devenir de la danse du ventre en Egypte . Cet art, que le journal britannique qualifié de risqué , avait survécu aux Frères Musulmans, mais aujourd'hui ne fleurit que dans des boîtes louches.

D’autres curiosités atteignent également les premières pages britanniques, commeles pieds d’une vieille chinoise en grand zoom dans The Daily Mail , seule survivante de cette tradition bannie sur place il y a 100 ans.

__

Ailleurs, des unes plus « quotidiennes »

« Quelque chose est pourri dans le royaume de Suède » annonce l'Aftonbladet à Stockholm. Après lecture, il s’agit de leurs caténaires, dont le mauvais état rend la vie très difficile à ceux qui quotidiennement doivent quitter la capitale pour se rendre à Uppsala.

La police d’Helsinki propose des limites de vitesse pour les vélos suite à quelques accidents, c’est la une du Helsingin Sanomat .

Puis les Danois sont fiers de leurs satellites qui permettent de traquer le grand requin du Groenland, Politiken explique la technologie.

Polémique en Russie après une remarque de Vladimir Poutine lors de son séjour en Normandie disant qu’il serait favorable à un référendum pour que Volgograd redevienne Stalingrad. Nezavissimaya Gazeta n’est pas enthousiaste, trouvant que flirter avec les souhaits de quelques anciens combattants est hypocrite et dangereux.

Les Polonais veulent savoir quoi faire de leurs vieux postes de télé, il y en a des tas jetés dans les rues de Varsovie à la une de Gazeta Wyborcksa et les Hongrois, du moins ceux qui lisent la première page de Nepzapadzag ce matin, vont sans doute se précipiter sur les rayons de leurs supermarchés car le journal s’étonne de l’apparition récente de vins italiens et espagnols « étrangement pas chers ».

Du coup,Die Zeit , en Allemagne, se demande si, à notre insu, la Terre n’est pas dans un vaste trou noir. Le journal enchaine sur un long article en allemand assez technique sur les univers parallèles et la théorie des cordes, pour ceux qui sont avides de détails.

Les sports sont également sur les premières pages

« Neuf fois perfecto ! » titre ABC . Après sa victoire à Roland Garros, Rafa détrône même, et c’est quelque chose dans le journal royaliste, les adieux à l’armée du roi Juan Carlos hier.

Jennifer Lopez déçoit pas mal de titres partout en déclarant forfait pour la cérémonie d’ouverture du Mondial, Le Soir de Bruxelles par exemple, tandis que La Libre Belgique est davantage choqué par les révélations selon lesquelles le Qatari Mohamed Bin Hammam, ancien vice-président de la FIFA, aurait payé 1,68 million d'euros pour s'assurer les votes asiatiques lors de l'attribution du Mondial 2022 au Qatar , a annoncé dimanche le journal britannique The Sunday Times .

Le journal bruxellois triche un peu aussi, car cette révélation n’a pas été faite hier, dimanche, comme on pourrait le croire, mais il y a une semaine.

Pour faire poireauter ses lecteurs avant le début des festivités au Brésil, le Berliner Zeitung revient sur un match phare de la Bundesliga de 1974.

Le temps aussi est en Une…

Il y en a qui sont gâtés : températures record hier dans le Valais suisse, titre La Tribune de Genève.

Berlin a connu une Pentecôte sous le soleil et un record d’affluence pour son traditionnel carnaval des cultures, les photos sont très « multikulti » comme on dit dans la presse sur place.

Puis nous avons ceux qui sentent déjà la fin de beaux jours : « ça y est ! » dit The I ndependent , rangez vos barbecues, l’été britannique est de retour avec des orages et une chute brutale des températures, puis carrément unemétéo dangereuse au Pays-Bas annoncée pour demain par de Telegraaf .

Les unes au Pays-Bas sont consacrées aux dernières remarques de Jean-Marie Le Pen sur Patrick Bruel, déclarations qui choquent pas mal de journaux partout en Europe ce matin . Même le leader de l’extrême droite néerlandaise, qui discute avec sa fille pour former un bloc au parlement européen, trouve ces plaisanteries « détestables » ou « dégoutantes », les deux traductions du mot néerlandais « walgelijk » sont proposées par google translator.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.