Swissleaks, la suite : de plus en plus de noms de clients de HSBC Private Bank Suisse émergent

Pour certains, ce n’est pas une surprise. Valentino ou encore le bijoutier Bulgari ne vont guère étonner les lecteurs de La Stampa ce matin.

Le journal Dernière Heure épingle certains parmi les 3000 Belges détenteurs de comptes en Suisse, entre autres une certaine Brigitte S., dont le compte héberge 97 millions d’euros - raison sans doute pour laquelle elle se déclarait « sans profession », ironise le journal.

Le Soir de Bruxelles balance pas mal de noms aussi, assez impénétrables pour les rares non-Belges d’entre nous à France Inter, comme un élu MR mandataire d’un compte de la famille de Spoelberch : « du gratin, quoi ». Le journal brouille ensuite quelque peu les pistes en rappelant qu’un « dossier belge », « est parfois davantage suisse que strictement belge ».

Dans la presse suisse ?

Le scandale n’aura été que de courte durée pour le journal populaire Le Matin qui préfère consacrer sa une aujourd'hui à cette 5ème place obtenue hier par la skieuse tessinoise Lara Gut, qui apparemment n’est pas passée loin de la médaille en combiné.

Muet hier sur Swissleaks, le Neue Zürcher Zeitung prend enfin la parole aujourd’hui et non sans un certain agacement : « Dans toute cette indignation internationale soulevée par des hordes de journalistes il ne faut tout de même pas oublier une chose », s’indigne le journal zurichois. « Il s’agit de données volées en 2006. Bien des efforts ont été faits depuis par la Banque pour se détacher de ce passé peu glorieux ».

Scandales financiers à gogo en Espagne, aussi__

El Mundo revient sur le scandale Hacienda concernant le financement occulte du parti populaire, comparé auquel Swissleaks aura l’air d’être un simple aperitivo !

A la une de ABC , le président de la Catalogne protestant devant une commission parlementaire hier sur une toute autre affaire : « ni moi ni mon épouse détenons des comptes à l’étranger ! »

Puis rebelotte : El Mundo , scandalisé que le numéro trois de Podemos, parti sensé défendre les victimes de l’austérité, tenait dans son compte, au moment de la création de ce mouvement il y a un an, si je ne fais pas mon Krazucki, 682.508.000 euros, nouvelle accueillie avec « estupor » par le journal. Ce même Podemos qui, autre information, songe à embaucher l’informaticien à l’origine des Swissleaks comme conseiller fiscal, toujours selon El Mundo .

Au sujet de l'Ukraine : Angela Merkel à Washington hier…__

« Ein bisschen Frieden » : un peu de paix. Le Süddeutsche Zeitung met à sa une le titre de la chanson allemande qui a gagné l’Eurovision en 1982 pour résumer la rencontre. __

Elle ne veut pas qu’il livre des armes, lui veut qu’elle règle le conflit. A Varsovie, Gazeta Wyborcsza n’est pas convaincu par tous ces pourparlers. Le mot polonais « kapitulacije » saute aux yeux. Puis, à Moscou, pas un mot de tout ça : Izvestia davantage préoccupé par un problème qui a frappé hier la circulation des trains russes.

Quelle est la ville la moins romantique d’Europe ?

A la veille de ce week-end de la Saint Valentin, Dernière Heure dévoilé les dix villes européennes où il ne faut pas emmener l’élu de son cœur .

Hélas, le champion toutes catégories c’est Charleroi en Belgique, le grand nœud routier et ferroviaire de la Wallonie lequel, selon le journal belge, avec son aspect grisâtre et sans réconfort est bien le dernier endroit au monde pour tomber amoureux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.