Quel est le pays le plus islamique de l’Europe ?

The Irish Times titre sur l’étude d’un universitaire américain, le Professeur Askari, d’origine iranienne, détaillant les pays au monde qui respectent selon lui le plus fidèlement les valeurs du Coran. A la surprise générale, l’Irlande sort en première place, le journal dublinois s’en félicite à sa une donc et les surprises ne s’arrêtent pas là dans cette étude pour le moins polémique, car Israël se retrouve en 27ième position mieux placé que tous les pays musulmans, dont aucun ne figure dans le top 30, aucun pays arabe, même dans le top 50. Professeur Askari a puisé et défini les principes musulmans en matière économique, politique, de gouvernance, des droits de l’Homme et d’unité pour établir ce qu’il appelle son index d’islamicité.

L’Islam à la une en Grande-Bretagne aussi

« Infiltration » : le mot est écrit en long et en large sur la première page duvSun , le journal le plus lu en Grande Bretagne. Il accompagne l’image d’un cheval mécanique, « le cheval de Troie dont il faut se méfier ». Tout ceci à propos de plusieurs écoles à Birmingham qui seraient des fiefs de l’enseignement musulman, notamment en matière du traitement des jeunes filles.Plusieurs journaux commeThe Times sont furieux, insistant dans leurs éditoriaux sur le fait que les écoles britanniques doivent enseigner les valeurs britanniques, « British values ». Ce thème a provoqué un clash monumental entre deux ministres hier aux Communes. Teresa May, celle de l’Intérieur, écoutait les propos de celui de l’Education, « les épaules voutées comme un vautour prêt à prendre sa victime dans ses griffes », je cite The Daily Mail très excité par ce différend dans la façon de traiter le problème.

Différents monarques à la une

En Espagne, Abc déclame le projet national d’un nouveau règne et annonce, à quelques jours de son couronnement ce que l’on attend de Felipe 6 : une sensibilité et de l’empathie avec ses sujets, surtout les plus démunis.

L’ancien roi des Belges, Albert 2, qui, lui, a abdiqué l’année dernière, s’est dévoilé dans un entretien à la télévision hier soir, une première en Belgique. La Libre reproduit quelques déclarations à sa une "Je n'aurais pas accepté de devenir Roi sans Paola." "Je ne savais pas qu'il pensait cela", répond son épouse, les larmes aux yeux. Le roi dit avoir vu pendant son règne "défiler toute la panoplie politique et imaginable de ministres, et j’ai fini par m’entendre avec tout le monde », dit-il.

Panoplie de premiers ministres dans un endroit inimaginable. La preuve, cette photo reproduite sur pas mal de premières pages ce matin, comme celle du Frankfurter Allgemeine Zeitung dont je cite la légende : « Angela Merkel dans un bateau avec les anti-Juncker », à savoir les premiers ministres britanniques, suédois et néerlandais, sur une petite embarcation au beau milieu d’un lac près de Stockholm.

Bild veut savoir jusqu’où ira la chancelière pour éviter un « brexit », la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne.

Les navigants feraient bien de ne pas regarder Trouw , le journal néerlandais, dont les unes sont de plus en plus décalées. Celle d’aujourd’hui pourrait bien servir d’avertissement aux passagers du bateau. Le photographe sous-marin néerlandais Dos Winkel, qui scrute depuis plus de trente ans le fond des océans, affirme n’y voir désormais que la mort et la décomposition.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.