La visite de François Hollande aux Etats-Unis

Le Neue Zürcher Zeitung n’est pas seul à relever que la France est le nouveau partenaire préféré de Washington . Retournement de situation inattendue: pour le journal suisse, les Français ne sont plus les mangeurs de fromage capitulationnistes , mais un nouveau modèle pour les Etats-Unis qui ne veulent plus jouer les policiers du monde.

En Grande-Bretagne, The Independent parle de l’accueil chaleureux d’Obama en raison du soutien de Paris sur la Syrie, le nucléaire iranien et le terrorisme nord-africain.

Evidemment, The Daily Mail voit cet accueil d’un mauvais œil, avec les deux présidents « cosying up » - « se rapprochant de façon obséquieuse » même si le président Obama a insisté sur le fait que la France et la Grande-Bretagne sont chacune merveilleuse à leur façon.

La presse italienne, même un journal sérieux comme Il Corriere della Sera estime que l’aspect le plus important de cette rencontre, si l’on reprend son titre, est la robe rouge vif de Michelle Obama.

Autre preuve ce matin comme quoi les femmes font la mode: revenons au Daily Mail qui met en haut de sa première page, détrônant même les inondations qui recouvrent pourtant de grands pans du paysage anglais, la Une alambiquée que je vous livre telle quelle:« Kate ajoute des étincelles à une robe bleu clair de lune empruntée à la Reine » . La Duchesse bronzée arrivait hier soir à la Galerie Nationale des Portraits après ses vacances d’hiver en compagnie du jeune prince George sur l’île de Moustique.

The Economist à propos de CNN

Jeff Zucker, le patron de CNN Wordlwide, démarre sa journée « en se shootant aux chiffres » . « CNN ne peut plus survivre en traitant seulement l’information car de nos jours, ce qui marche c’est le divertissement », dit-il.

Par le plus pur des hasards, c’est le total contraire de ce qu’affirme dans The Independent l’ancien directeur de la BBC, Lord Grade, qui pense désormais que la BBC devrait se concentrer uniquement sur l’info et laisser tomber tout le reste.

Le rapport publié hier par Reporters sans Frontières sur la liberté de la presse.

Die Zeit est choqué de voir l’Allemagne derrière l’Estonie et la République tchèque.

Die Welt regrette que les services secrets menacent le journalisme, surtout dans les vieilles démocraties, mais La Stampa se félicite que l’Italie ait mis fin à la spirale négative pour gagner dix points, étant 49ème sur 180 pays.

Point de half-pipes dans Izvestia

La presse russe m’étonnera toujours. Depuis le début de la semaine, je guette des titres triomphalistes sur les JO. Rien du tout !

Seule image de neige ce matin dans le journal de Moscou sur un article qui en dit long sur l’âme du pays en ce moment, portant surune tentative d’interdiction du Père Noel.

Je préfère vous livrer tel quel ce qui sort de google translator, car cela garde la couleur locale : «Le député Mikhail Degtyarev empêcher l’imposition excessive de figure étrangère à la majorité des habitants de Fédération de Russie. Pendant vacances de Noël souvent inutilement symboles culturels traditionnels remplacés avec homologues étrangers. A Novossibirsk apparu lumineux du Père Noël avec renne et cerf pour coûts d'installation de contes de fées étranger environ 1 million roubles ».

Au député Degtyarev de conclure, visiblement exaspéré : « Nous pouvoir avoir des missiles à la frontière, mais si pas souveraineté de l'esprit, pas peuple russe ! »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.