Des conflits de famille en politique, et pas qu’en France

Du tout. Quoique l’intention de Jean-Marie Le Pen de fonder son propre groupement est notée avec amusement par ci par là. La rixe chez les Le Pen atteint même la une, bizarrement, du Dagens Nyheter à Stockholm ce matin. C’est dire.

C’est une affaire de frères en Grande-Bretagne. En 2010, David Miliband devait diriger les travaillistes. Au dernier moment, son petit-frère, Ed, l’a remporté. Depuis, David vit et boude à New York. Après la défaite cuisante de son frère, il sort de son mutisme. La presse de droite en fait ses choux gras, The Mail se délectant de la vengeance froide du « Big brother sur celui qui l’avait poignardé dans le dos ». Cette même presse est moins diserte, en revanche, sur une autre retombée des élections. Le leader de l’UKIP, le parti qui veut sortir de l'Union Européenne, Nigel Farage, avait promis de démissionner s’il n’était pas élu, se targuant d’être un homme de parole contrairement aux autres dirigeants. Il n’a pas été élu. Il a donc démissionné vendredi. Sauf que son parti, hier, a refusé sa démission. Du coup, il explique dans The Telegraph pourquoi il ne pouvait pas décemment ne pas répondre à leur appel.

Il faut vraiment chercher loin pour tomber sur l’article là-dessus dans The Express , pourtant rarement timide quand il s’agit de s’en rependre à l’hypocrisie de la classe dirigeante. Le fait est mentionné dans un article relégué à côté d’un autre sur la taille alarmante de certains crabes dans la Manche. Ceci n’est pas une métaphore.

D’autres conflits de personnes

Qui dirigera désormais la philharmonique de Berlin ? Les 124 musiciens du célèbre ensemble ont débattu pendant 11 heures hier à huis clos, sans résultat. Le Berliner Morgenpost demande à sa une : « Sir Simon Rattle est-il irremplaçable ? »

Les déchirements intérieurs de Pep Guardiola, l’entraîneur espagnol du Bayern, fournissent un titre pour le moins inattendu dans El Mundo ce matin où il déclare que de toute façon être le meilleur du monde, « es una mierda » !

Autre déchirement à la une du Telegraaf néerlandais sur la séparation d’un couple dont la vie amoureuse est apparemment aussi chaotique que leurs noms peu probables : Eva Jinek et Freek Vonk.

Des surprises en matière de nourriture !

Je sors un peu étourdi de ma lecture de la presse, bombardé de photos de différentes bedaines plus ou moins anonymes. Pas mal de journaux sont fascinés par le « dadbod », ces physiques masculins avec un peu de rondeur qui font le buzz sur internet, si l’on en croit Dernière Heure en Belgique.

De toute façon, The Mail est là pour nous dire que compter les calories, c’est une pure perte de temps. Comme l’explique un généticien britannique, la vraie cause de l’embonpoint, ce sont les bactéries que nous avons dans nos estomacs, dont certaines espèces sont plus gloutonnes et réclament du gras.

Puis,la pizza là où on ne l’attendait pas. ABC en Espagne fête celui qui a remporté tous les prix de pizzas imaginables, et qui s’appelle, je n’invente pas – Jesus ! Marquina. Après des années d’études sur les farines et leur fermentation, ce chef de Ciudad Real donne des cours à des chefs italiens. Il est même « capitán y seleccionador del Equipo Nacional de Pizzeros », et ça - c’est tout sauf « una mierda ! »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.