La catastrophe Haiyan est aujourd’hui à la Une, plus qu’hier même

Dans le flot de Unes, de titres et surtout de photos très impressionnantes que j’ai pu voir ce matin, un article m’a particulièrement frappé, dans The Guardian britannique. Il s’agit du récit envoyé par une journaliste sur place, sur le chemin qui mène vers Tacloban. Sous le titre « La mort, la peur et l’humanité face au ground zero du typhon », elle décrit ce qu’elle voit : un unique cercueil, autrement dit une masse de cadavres ensevelis. Des hommes, des femmes, des chiens, des cochons dans des tas échoués contre la seule maison en pierre qui a survécu, mais dont le toit en métal a été tordu de façon grotesque par l’ouragan et qui ressemble à un énorme point d’interrogation que les survivants regardent comme des zombies. Cette interrogation se décline dans les éditoriaux dans les journaux sérieux.

El Mundo en Espagne trouve qu’il est urgent de créer un consensus international car les catastrophes nous montrent la fragilité de l’être humain devant les forces incontrôlables de la nature.

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung pense que les protagonistes doivent cesser de se transformer en cavaliers de l’apocalypse, et qu’il faut prendre des mesures concrètes, politiques , petit à petit et maintenant, pour sauver la planète.

Qu’en est-il des journaux qui ne parlent pas de Haiyan ?

C’est le cas de la plupart d'entre eux, il faut bien le dire et on tombe de Charybde en Scylla, notre actualité européenne semblant grotesquement banale à côté.

Eleftherotypia en Grèce met à sa Une les bisbilles entre le gouvernement grec et l’Eurogroupe : on sent à quel point la troïka est détestée sur place car le mot « eurogroupe » saute aux yeux à la une du journal car inscrit en caractères latins.

A la Une de la plupart des journaux britanniques, le plus ancien présentateur de la BBC David Dimbledy, qui se fait tatouer un scorpion à l’épaule à l’âge de 75 ans , photo à l’appui sur toutes les premières pages.

A Dublin, The Irish Independent est très choqué qu’un agriculteur irlandais ait obligé l’un de ses employés à se mettre tout nu avant de le punir en l’enfermant dans l’enclos des cochons .

Les Italiens sont ravis ce matin car ceux qui gagnent moins de douze mille euros ne paieront plus d’IRPEF. Le mot fait frissonner dans les foyers transalpins car c’est l’impôt sur le revenu.

D’autres journaux consacrent leur Une à la santé

Trouw au Pays-Bas affirme à sa Une que tout le monde peut vivre jusqu’à 90 ans sans crise cardiaque, il suffit de marcher dans la forêt , photo à l’appui de deux octogénaires bataves sur le point de le faire.

Puis la bonne nouvelle de la journée vient du Temps en Suisse, surtout pour nous tous, car nous nous levons aux aurores : écoutez bien ! Le manque de sommeil aide à soigner la dépression. Des chercheurs zurichois ont démontré que dormir peu aide à restructurer certaines régions du cerveau. Leurs études ont montré qu'un nœud de connexion suractivé entre diverses aires cérébrales est à l'origine de la dérégulation cognitive et émotionnelle observée lors d'une dépression.

Je résume : en gros, si vous dormez peu, ne vous tracassez pas la tête, mettez vous debout et allez vous promener dans une forêt néerlandaise…..

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.