La décision hier de la Cour de Justice de l’Union européenne contre le «tourisme social» fait couler beaucoup d’encre ce matin

Surtout en Allemagne, qui était concernée au premier chef par ce verdict dans le cas d’une roumaine qui ne voulait pas travailler à Leipzig, mais qui a saisi la Cour parce qu’on lui refusait les allocations chômage. Les journaux conservateurs approuvent évidemment ce « verdict juste », c’est la une de Die Welt . Le Frankfurter Allgemeine Zeitung rappelle que ce n’est pas le sens de la mobilité en Europe de venir encaisser les prestations sociales d’autrui. Il faut les mériter.

Dans la presse de gauche en Allemagne...

Le titre du Tageszeitung est déjà plus provocateur : « tous ceux qui ne glandent rien, « raus !» » .

« Dehors » donc, un mot très sensible toujours dans tout débat sur l’immigration en Allemagne. En fait, le TAZ trouve que le verdict sème davantage la confusion que la clarté. Certes tous ceux qui claironnent, comme la Roumaine, concernée, qu’ils n’ont pas la moindre intention de gagner leur vie doivent renoncer désormais aux allocations, mais quid de ceux, la majorité des immigrés, qui ne demandent pas mieux que de travailler ?

La Cour va statuer sur leur sort dans un an. Il aurait mieux fallu traiter les deux cas en même temps, car désormais va régner une ambiance de suspicion permanente contre tout étranger qui n’aura pas travaillé pendant plus de trois mois - du coup davantage de contrôles, davantage d’expulsions.

Les populistes vont faire la fête. Le Süddeutsche Zeitung renchérit en publiant ce matin la carte, désespérément vide, de l’Allemagne sans travailleur immigré , ceci pour contrer les idées reçues et les propos que l’on tient tout bas dans le café du coin.

Et dans les journaux britanniques europhobes...

C’est un dilemme car ils sont obligé d’approuver une décision continentale, décision que le rédacteur en chef de The Express prend avec des pincettes évidemment : « dans une manifestation rarissime de sens commun », « a rare eruption of common sense », » la justice européenne condamne tous ceux qui traient le système », « milk the system ».

Seule voix pro-européenne, the Financial Times plaide pour un retour au bon sens aussi, mais dans le débat sur l’Europe. On peut militer pour des changements dans la façon de gérer la mobilité des travailleurs sans forcément imaginer le Royaume-Uni hors de l'Union Européenne, merci ! Ceux qui doutent que l’immigration est un sujet brûlant partout en Europe n’ont qu’à regarder les unes de la presse italienne ce matin – toutes sur des heurts hier lors de manifestations contre les immigrés devant un centre d’accueil dans la banlieue de Rome.

« La rage explose à nouveau », c’est le titre de la Stampa pour ne citer que celui-ci.

Une bonne nouvelle !

Heureusement qu’on peut compter sur le Berliner Zeitung pour nous détailler les 6 raisons pour lesquelles le sexe est bon pour notre corp s. Les étreintes provoquent une véritable explosion dans nos veines d’Oxytocine, l’hormone des papouilles : le sexe renforce nos système immunitaires, augmente la circulation, diminue le stress et brûlent des calories, 4 par minute pour les hommes, 3 pour les femmes. Puis, et là on sent que Docteur Torsten Freitag, chercheur en relations sexuelles de l’université de Magdebourg, se lâche : le sexe, cela fait tout simplement vraiment plaisir, « macht richtig spassssssss ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.