Le verdict des nombreux journalistes européens présents hier à al conférence de presse de l’Elysée

Il n’y a guère qu’Izvestia, à Moscou, où ne figure aucune photo du Président français. Sinon, il est partout à la Une.

Je vais vous donner quelques pépites en trois minutes.

Je commence avecle plus méchant, The Telegraph britannique : « si François Hollande traite ses femmes comme sa presse, je les plains ». __ Il démarre très lentement, puis l’excitation monte, il continue, il continue… il continue. On regarde sa montre et puis pof ! Apparemment c’était ça, c’est fini. « Les journalistes français écoutent poliment », jusqu’au moment où le premier d’entre eux ouvre la bouche et dit quelque chose d’impensable pour un journaliste britannique, à savoir que « c’est un honneur de poser une question ».

Il aura fallu deux minutes pour en venir aux faits et poser la question, et pendant ce temps-là, le Président le regarda presque avec mépris, incrédule à l’idée qu’on puisse évoquer un sujet aussi léger parmi de tels fastes. Et ainsi de suite. C’est un peu le ressenti général, pour être honnête.

En vrac pour le Süddeutsche Zeitung c’est « la malédiction des petites fuites » , c’est plus joli en allemand, « der Fluch der kleinen Fluchten » et la presse doit se taire, même si elle sait des choses.

De Standard parle à sa Une de la risée de l’Elysée : « la présidence de Hollande commence à ressembler à un Waterloo » pour le journal flamand.

Pour The Irish Times à Dublin, au lieu des secrets de boudoir, pendant 2h et 35 longues minutes le Président a ânonné des platitudes sur les dépenses.« Dans son costume sombre, avec son visage pale et sa poitrine de pigeon, l’homme devant nous ressemblait à un employé des pompes funèbres plutôt qu’à un Don Juan » .

La Vanguardia, à Barcelone, parle d’un « tsunami politico-sentimental » .

A Zurich, le Neue Zürcher Zeitung titre son éditorial : « ils sont fous ces Gaulois ! ». « S’intéresser à de telles choses, plutôt qu’à la montagne de leurs problèmes économiques ».

La presse italienne, comme toujours plus people, convaincue que tout tourne autour de Ségolène désormais, la Trierweiler étant folle de jalousie, et ça, c’est en grand titre du très sérieux Corriere della Sera . __

L’Unità parle de l’insoutenable légèreté de Hollande – dans une conférence de presse « vampirizzata dalla curiosità »,« vampirisée par une curiosité malsaine ».

Plusieurs titres, comme The Mail britannique comportent aussi la rumeur selon laquelle Julie Gayet est enceinte de 4 mois.

Même les journaux de gauche sont critiques

Dans The Mirror britannique dans son éditorial ce matin : « Si David Cameron trompe sa femme, je veux tout savoir, jusqu’à la couleur de son slip et qui fait le thé après. Pourquoi ? – parce que c’est moi qui paie son salaire, il dirige mon pays, et je veux savoir si ce type est capable, oui ou non de dire la vérité ».

Un journal met des knackis à sa Une

Il s’agit du Volkskrant aux Pays-Bas, titrant sur une étude de l’association Oxfam Novib qui affirme qu’en raison de son côté varié, sain et abordable en termes de prix, l’alimentation néerlandaise est la meilleure du monde.

Une chose, parmi tant d’autres ce matin, qui risque de laisser les français bouche-bée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.