Le foot, le foot, le foot…

Si on se munit d’une loupe, on constate ce matin qu’en dehors du Mondial, l’actualité du monde, comme l’imminence d’une nouvelle guerre mondiale, retient néanmoins l’attention de quelques journalistes vaillants. Comme ditThe Times , si la Syrie était le hors d’œuvre dans les horreurs annoncées, l’Irak va être le plat principal.

Der Standard , à Vienne, voitla fin de la pax americana dans le monde , alors que le Frankfurter Allgemeine Zeitung considèrel’envoi par Obama du navire George Bush comme un nouveau pion déplacé sur le grand échiquier du Golfe .

A Madrid, ABC met à sa une l’inquiétude, à Téhéran, que Washington envoie bientôt des troupes.

De l’autre côté, Die Presse à Vienne, est le seul journal à titrer ce matin sur la mort hier de 280 islamistes exécutés en 24 heures par les forces de sécurité irakiennes à Bagdad.

Puis, si on cherche vraiment à la loupe, on tombe sur d’autres infos non footballistiques, genre un séisme de magnitude 5,8 au large de Fukushima qui n’inquiète bizarrement que les Belges , l’imminence d’une guerre du gaz entre Kiev et Moscou qui menace de fermer le robinet ce matin qui préoccupe les Espagnols , puis en tout petit dans Der Spiegel , l’hypothèse de la retraite à 76 ans en Allemagne.

Même les journaux sérieux parlent de foot!

Aucun n’est plus sérieux que le Neue Zürcher Zeitung , qui partage sa une entre la ville de Mosul désormais aux mains des islamistes et une analyse du match Suisse-Ecuador, dont j’aime particulièrement le titre : « la douce lutte contre la lenteur ».

Quant à la France, La Tribune de Genève se félicite que Benzema ait placé la France sur orbite , victoire qui atteint la une du journal flamand De Standaard .

Les Anglais sont plus désespérés,The Sun en est à publier à sa une les photos du jeune prince George jouant pour la première fois avec un ballon de foot - vite ! qu’on l’envoie à Rio contre l’Uruguay, urge le journal. Tout un schpountz à propos du vice-président du sénat italien qui aurait traité les Anglais de « couillons » dans un tweet diversement traduit et apprécié dans les journaux des deux pays ce matin.

Bien fait pour les Anglais, carThe Guardian parle de la visite aujourd'hui du premier ministre chinois à Londres, notant que la Chine considère désormais que le Royaume-Uni est la troisième puissance européenne derrière la France et l’Allemagne.

D’autres préoccupations à la une au Pays-Bas…

De Telegraaf oublie l’Irak et le foot,consacrant sa une aux côtes néerlandaises, jonchées en ce moment de méduses, « ces embêtants animaux urticants et glissants », (« glibberige stekende dieren »). La langue locale évoque à merveille le drame de leurs piqures.

Ainsi, pour finir, c’est dans un monde partagé entre l’Irak, le foot et les méduses qu’arrive une nouvelle princesse, Amalia, dont la naissance est signalée uniquement sur les premières pages du pays sur lequel elle règnera peut-être un jour, le Luxembourg.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.