Des femmes à la Une, aujourd'hui en Europe

La presse allemande parle beaucoup des nouvelles ministres sur place, notamment Ursula von der Leyen, nommée à la Défense. Caricaturée comme pin up ou fêtée comme une sensation féministe, non – ni l’une ni l’autre, proteste le Tageszeitung – c’est juste la preuve que les questions homme femme sont de plus en plus à côté de la plaque. Le journal relève néanmoins pas mal de réactions hier sur Twitter qui démontrent combien perdure la stupidité réactionnaire, avec un magazine grand public transformant la ministre en Lara Croft à moitié nue, prête à dégainer. La politique allemande est devenue plus féminine, l’éditorial deDie Welt est d’accord. Nous avons une chancelière depuis longtemps, et désormais cinq nouvelles ministres. Mais ce n’est pas cela la nouveauté pour le journal, il y a désormais plus de femmes et d’hommes ministres qui ont de jeunes enfants. Jongler entre vie privée et vie professionnelle n’est plus une question uniquement féminine. Plusieurs titres européens montrent ce matin la photo de la jeune femme embrassant le casque en plexiglass d’un CRS italien, lors d’une manifestation à Turin contre le TGV Milan Paris le mois dernier, photo devenue virale depuis. Nina de Ciffre, la manifestante en question vient d’être mise en examen pour harcèlement sexuel.

Le chef du syndicat de la police pose la question dans La Repubblica « vous imaginez seulement si c’était le contraire ? Si c’était__ lui qui l’avait embrassée, ce serait la Troisième Guerre Mondiale ».

Les journaux sont inquiets pour nos retraites

La presse britannique ressort les MAJUSCULES. The Mail titre - les enfants des années 60 et 70 seront plus PAUVRES avec des retraites RESTREINTES. The Telegraph aussi est pessimiste - le boom des pensions généreuses touche à sa fin. De Morgen fait le même constat, prévenant les belges– « il va falloir qu’on s’occupe de nos retraites nous-mêmes en mettant de l’argent de côté ». Papier poignant aussi dans Elefthetrotypia sur cette pauvreté cachée derrière les rideaux en dentelles d’Athènes. Le journal se rend à Paleo Psychiko, banlieue huppée de la capitale grecque, pour y rencontrer des retraités dans des maisons qu’ils ne pourront jamais vendre avec des factures d’impôts qu’ils ne pourront jamais payer. The Independent va un pas plus loin, côté vieillissement, posant à sa une la question curieuse , à quoi ressemblait l’homme néolithique qui vivait il y a 5.500 ans autour de Stonehenge, le plus grand site mégalithique de l’Angleterre.

On a retrouvé une dent dans un crâne sur place, ce qui a permis de reconstruire son visage grâce aux isotopes d’azote. Le journal va même jusqu’à trouver un jeune homme barbu sensé nous donner une idée de la tête qu’il avait. A l’autre extrême, ce même journal s’intéresse aux plus jeunes, titrant sur un sondage vraiment inattendu – en dépit de la presse qui est de loin, mais de loin la plus europhobe de tout le continent, jour après jour avec des tirades contre Bruxelles, figurez-vous, chose incroyable, 3 jeunes britanniques sur 5 entre 18 et 24 ans veulent que la Grande Bretagne reste dans l’Union européenne. De leur côté, 60% des plus de 65 ans ont une dent , eux, contre la chose européenne affirmant y être tout à fait opposés – crânement.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.