Immense déception du Portugal

4-0 en faveur des Allemands, pour leur premier match de la Coupe du Monde. C’est le désespoir à la une de la presse portugaise. « Déroute humiliante » titre le Correio de Manha qui tente tout de même d’expliquer cet échec par la malchance : Pepe expulsé. Fabio Coentrao et Hugo Almeida blessés.

Quoi qu’il en soit c’est « La chute d'une étoile» reprend leDiario de Noticias qui enfonce le clou : c’est la plus lourde défaite de tous les temps du Mondial.« L’équipe nationale portugaise a fait ses débuts de la pire manière qui soit… »

Un peu plus distanciée la presse britannique : «Trop facile pour l’Allemagne » déplore The Guardian, quand the Independent place en une la mine déconfite de Cristiano Ronaldo, se mordant la lèvre.

Contraste évident avec les titres de la presse allemande...

...qui jubile .

Cette victoire est bien sûr en une de Die Welt qui en tire desconclusions plus générales sur l’état d’esprit du pays : 4-0 contre le Portugal : Ein Sieg über Deutschlands jammernde Pessimisten : « Victoire contre les grincheux ».

« Perfect Gelaufen gegen Portugal » se félicite plus sobrement die Frankfurter Allgemeine Zeitung : course parfaite contre le Portugal. Le journal restitue mêmel’euphorie de la Chancelière Angela Merkel, qui s’est offert son petit selfie avec l’attaquant d’Arsenal Lukas Podolski.

Podolski s’est juré de la remporter cette coupe du Monde de Foot

Parce que « Gagner serait une belle manière de rendre Shumacher, ce fou de foot, heureux ». C’est ce qu’a déclaré Podolski en apprenant que l’ancien champion de Formule 1 était sorti de 5 mois et demi de coma, cette autre bonne nouvelle pour l’Allemagne. __

« Schu back from dead » titre avec sa finesse légendaire The Daily Mirroren Angleterre : « Schu revient de chez les morts… ».

Un enthousiasme tempéré par Philippe Hantson, neurologue aux cliniques Saint-Luc de Bruxelles . « On doit craindre des séquelles neurologiques importantes », prévient-il.

Interrogé par La Libre Belgique, il explique : « Schumacher peut apparemment communiquer par les yeux, on sait qu’il peut percevoir des informations auditives transmises par la famille maistout ça est à prendre avec beaucoup de circonspection.»

L’Iran et le dialogue renoué avec les Etats-Unis contre la menace de l’Etat islamique en Irak et au Levant

L’Iran : « Du grand Satan au grand rapprochement » cette formule synthétique revient à l'Independentselon qui l’Ambassade de Grande-Bretagne pourrait même rouvrir ses portes à Téhéran après 35 ans d’absence.

Alors à quoi ressemblerait une coopération irano-américaine ?

A Téhéran, l’Iran Daily est plus que circonspect sur le sujet :« Les Irakiens peuvent gérer cette crise eux-mêmes » titre le journal, citant le ministre des affaires étrangères iranien : « avec du tact et de la solidarité le gouvernement irakien peut faire face au terrorisme. L’Irak y est complètement préparé. »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.