Elections israéliennes: premier coup d’œil dans la presse sur place

Likud bétonne sa victoire, c’est la une de Haaretz , qui donne 29 sièges à Netanyahu contre 24 pour l’Union sioniste. Ce résultat, connu à peine il y a quelques heures constitue donc un tournant dramatique pour The Jerusalem Post qui va jusqu’à qualifier la victoire de Netanyahu d’écrasante. Victoire d’autant plus surprenante qu’il affrontait jusqu'à la Maison Blanche, et qu’il va rester comme une épine dans le dos de Barack Obama. Le journal raconte en images la montagne russe vécue cette nuit à leur QG pour les likudniks. Pour le moment, comme dans la presse européenne on donne les derniers résultats. Les éditoriaux suivront dans la journée, ceux que l’on peut lire pour le moment sur les sites étaient rédigés hier où le résultat s’annonçait bien différemment.

Qu’est-ce qui préoccupe les européens?

Des affaires de paroisse: quelques élections d’un intérêt plutôt national comme celles en Andalousie ce weekend. El Mundo analyse l’impact des candidats sur les réseaux sociaux avec son tuitodromo, pointant leurs mentions hashtag. La presse néerlandaise analyse le dernier débat télévisé hier soir à la veille des élections dans les provinces ce weekend. Le Tageszeitung allemand est le seul journal que j’ai vu pour le moment évoquer déjà les cantonales en France. Son verdict sur le sort de la gauche n’en est que plus dramatique en allemand,zersplittert – volée en éclats. Sinon, je ne vais peut-être pas retenir longtemps votre attention avec l’éditorial de Der Standard à Vienne ce matin sur les complexités de la TVA sur les nuitées dans les hôtels autrichiens.

Les européens regardent le ciel

Attendant l’éclipse partielle solaire ce vendredi, visivél en portugais et annoncée par un superbe soleil croissant dans Diario de Noticias. En Flandres, De Standard parle de la panique de dizaines de milliers de belges qui ont acheté des lunettes spéciales et qui viennent d’apprendre que la présence de gros nuages vendredi risque de faire que le tout ressemble à pas grand-chose. Le Temps en Suisse est inquiet devant l’énorme défi pour les réseaux d’électricité que constituera cette partie de cache-cache entre la Lune et le Soleil. En attendant les néerlandais ont déjà vu cette nuit un spectacle digne d’un compte de fée selon de Telegraaf dans le ciel au-dessus de Groningen et du gelderland, en raison d’une tempête électronique. Les effets des aurores boréales sont évidemment les plus spectaculaires en Islande, atteignant la une du Morgunbladid qui ne trouve même pas de mots adéquats. Je cite : les lumières du nord niveau d’activité numéro 2 sont déjà belles, niveau 3 c’est magnifique, et cette nuit cela risque d’atteindre le niveau 5!

Un autre article dans le même Morgunbladid

Sur les expressions les plus sympathiques de la langue islandaise, qui met déjà, je cite, les étrangers à rude épreuve avec les étranges contorsions que nous imposons à leurs mâchoires. Je vous donne quelques-unes, "emmener quelqu’un à la pâtisserie", (lui passer un savon), "je débarque tout droit de la montagne", (je ne comprends rien), "il n’est pas sur la bonne étagère de la vie", (il a raté sa vocation.) Plus bizarre encore: "personne ne devient évêque sans avoir été fouetté". Enfin, pour signaler une grande surprise qui arrive au bout de quelque chose: "tomber sur le raisin au bout de son hot dog."

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.