Comment la presse russe parle-t-elle du départ précipité de Vladimir Poutine du G20 en Australie ?

« Notre président a rencontré l’hiver sibérien à Brisbane », Nezavissimaia Gazeta parle d’une réunion froide, à la limite de la décence. Les autres dirigeants ont bien voulu lui serrer la main, tout en lui disant qu’il fallait sortir de l’Ukraine. « Impossible » a répondu le président, « nous n’y sommes pas. » En revanche, même le journal moscovite n’a pas cru à l’explication de son départ précipité, la fatigue du long voyage de retour : « une blague ! »

Chose rare, Poutine a répondu à une longue interview à la télévision allemande hier...

...où il s’est moqué des sanctions économiques totalement inadéquates , retient Der Spiegel . Le Frankfurter Allgemeine Zeitung note plutôt que les sociétés allemandes présentes en Russie auront peur d’être dessaisies de leurs avoirs.

Die Welt est plutôt furieux que la première chaîne allemande ARD soit devenue, le temps d’une soirée, Télévision Kremlin, mais c’est le seul journal qui a entendu dans les coulisses de Brisbane le changement d’attitude de la chancelière. Plutôt que de menacer Moscou avec l’OTAN, Angela Merkel compte mettre l’accent désormais sur davantage de coopération avec l'Union Européenne.

A propos de russes et des médias, enquête intéressante à la une du Helsignin Sanomat finlandais sur cet immeuble secret, rideaux fermés, dans la banlieue nord de Saint-Pétersbourg où plus de 200 personnes traquent jour et nuit blogs et conversations internet afin d’y censurer la moindre critique à l’égard de Vladimir Poutine .

Ailleurs, on trouve des unes plus nationales

La démission hier du ministre de l’intérieur portugais dans un scandale lié à l’attribution de visas dorés réservés aux investisseurs étrangers , évidemment dans les unes lisboètes.

A la une en Espagne, du moins du très royaliste ABC :l’état de santé inquiétant de la duchesse d’Alba.

Sinon la météo : un milliards de dégâts suite aux intempéries en Ligurie, dans le nord-ouest de l’Italie, c’est la une des journaux sur place, puis l’environnement toujours avec de plus en plus de unes en Irlande en ce moment sur le prix de l’eau, avec des manifestations ce week-end à Dublin.

Puisles Néerlandais inquiets d’un manque de subventions pour leurs moulins à vent, c’est la une de De Volkskrant qui est d’ailleurs le seul journal européen qui parle de Nicolas Sarkozy, le journal néerlandais suffisamment surpris d’apprendre qu’il risque d’abroger la loi sur le mariage gay pour le mettre en deuxième titre ce matin.

Les Roumains ont un nouveau président !

Résultat surprise : Klaus Iohannis, le candidat de droite, a remporté hier le deuxième tour de l’élection présidentielle. C’est la première fois qu’un représentant de la minorité allemande dirige ce pays, fait appuyé par la une du journal roumain Adevarul en allemand : « Guten Morgen Roumanie !, bonjour, la Roumanie. »

Photos des milliers de ses partisans fêtant la défaite de l’ancien président, que l’on surnomme Mickey Mouse, ce qui a considérablement facilité les slogans scandés dans les rues de Bucarest hier soir avec « Klaus et Mickey Mouse ».

Puis, pour finir, on regrette les unes europhobes de The Express ce matin, le journal britannique ayant eu vent d’une étude de l’Association néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée, qui a fait une expérience pour quantifier le nombre exact de bactéries échangées lorsqu’on se roule des pelles – (ce n’est guère plus joli en anglais – « to snog »). Devinez combien pour un baiser de 10 secondes ? 80 millions !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.