-Journée people dans la presse européenne On commence à avoir droit par ci par là aux différents hommes ou femmes de l’année 2013. Le choix n’est pas toujours empreint d’une créativité frappante. Prenez les belges. La Libre met à sa une ce matin Les Lobby Awards, cérémonie où l’on remet les trophées aux "leaders" du pays, and the winner is, Elio di Rupo, le premier ministre himself. En Allemagne, le Tageszeitung lance trois hurrah, fortement ironiques, en apprenant qui est l’homme de l’année en Russie, le titre a été dévoilé par l’institut de sondage russe WZIOM et va pour la treizième année consécutive à ….. Vladimir Putin. Le journal enchaîne avec sa propre liste, longue, de ses différentes atteintes à la liberté sur place et plus généralement à la paix dans le monde. Toujours en Allemagne Bild rappelle à sa une ce matin que l’ancien chancelier Willy Brandt aurait eu 100 ans aujourd’hui. Mort en 92, c’est celui qui a fait « tomber les murs de l’amitié », titre le journal. On voit l’ancien résistant aux nazis, devenu chancelier, faisant son Kniefall, le moment très émouvant ou il s’est agenouillé devant le monument des résistants du ghetto de Varsovie.- Un autre « homme de l’année », le pape - mais pas où on l’attendait...The Independent britannique relève que le souverain pontife fait la couverture du plus grand magazine gay américain The Advocate. C’est l’homme de l’année pour le magazine après sa déclaration « si quelqu’un est gay, et cherche le Seigneur à sa façon, qui suis-je pour le juger ? » Angle people nettement plus bizarre dans The Guardian qui publie ce matin le portrait de Catherine la Grande, dans le but de pointer les ressemblances physiques frappantes, selon le journal, entre l’impératrice et David Cameron. C’est une comparaison flatteuse pour le premier ministre, explique l’article. Après tout, celle qui adorait se déguiser en homme avait nettement plus de poigne que les dirigeants hommes de son époque. Avec ses idées libérales, cette amie de Voltaire a poussé la Russie vers le 18ième siècle, illuminant la culture de notre continent. -Celui que les grecs ne vont pas nommer comme l’homme de l’année est dans Eleftherotypia Machalis Liapis. Le journal se gausse. Cet ancien ministre des transports vient d’être arrêté avec de fausses plaques d’immatriculation et sans assurance. Sinon la météo fait la une par ci par là. Une photo superbe comme souvent sur la première page du Helsingin Sanomat – celle d’une plage finlandaise enneigée avec la mer et le ciel éclatants de bleu et de blanc pour marquer, le cite la une, le mois de novembre le plus chaud de l’histoire en Finlande. Quand on parcourt les chiffres c’est un poil moins réjouissant – A Aland, par exemple, le mercure est monté apparemment jusqu’à 11 virgule 1 degrés. Photo superbe aussi à la une du Express britannique, celle d’un choucas survolant le clocher d’un petit village du Wiltshire juste avant le coucher du soleil. Une fois de plus les lecteurs de ce journal sont mis à rude épreuve – enjoints à retenir fermement leur chapeaux sur la tête, « Hold on to your hats ! » car la tempête Emily arrive, avec du venin dans sa queue ! » Puis angoisses dans le petit village belge d’Aywaille. C’est la une du Soir de Bruxelles après l’évasion d’un léopard des neiges d’un zoo local. Le journal indique aux riverains que l’animal est d’une taille de 90 centimètres, de couleur blanche, tacheté de noir et aux yeux bleus. On peut néanmoins supposer qu’un léopard est assez facile à repérer, même au milieu d’un village belge.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.