Changement de ton vis-à-vis de la Grèce : le reste de l’Europe est au « bout de sa patience »

C’est d’ailleurs le titre du Frankfurter Allgemeine Zeitung qui n’en peut plus des interminables tractations. Même à gauche, le Süddeutsche Zeitung qui a toujours été à l’écoute des Grecs, attend maintenant à sa Une, une lettre depuis Athènes avec des propositions. Bref, comme dit la une du Spiegel : « Les Grecs dans l’euro, c’est oui ou non ? », « Ja oder nein ? »

Ce durcissement de ton vis-à-vis de la Grèce, s'en ressent ailleurs aussi__

Je vous fais grâce des énièmes éditoriaux ce matin avec des titres comme «La tragédie grecque », Der Standard à Vienne, ou la mythologie grecque, The Times de Londres, mais un papier sort du lot. __

Publico à Lisbonne : « Non, nous ne sommes pas Grecs. Tsipras et son Ministre des Finances Vanoufakis sont l’Astérix et l’Obélix de la nouvelle Europe, résistant à l’envahisseur. L’ennui, c’est qu’ils n’ont pas de potion magique. Et nous, Portugais, qui avons fait tant d’efforts, nous devons être solidaires puisque Athènes hausse le ton ? Dans le genre souffrance du peuple, on ferait mieux d’être solidaires avec celui du Soudan, du Nigéria ou de la Syrie ».

Des Européens veulent s’installer sur Mars

Deux cent mille candidats pour un aller simple en 2024 sur la Planète Rouge, le tout filmé comme une téléréalité par Endémol. La presse se jette sur les 31 Européens sélectionnés, comme Brad, un anversois de 42ans, ce Belge aspirant martien et qui explique à La Libre Belgique qu’il aime « emprunter les chemins les moins fréquentés hors de sa zone de confort ». Ou encore Claire, une Anglaise interrogée par The Mail dont on peut se demander si elle a pris toute la mesure de son choix lorsqu’elle déclare : «La vie ne peut se limiter à se marier et faire des bébés et j’ai envie de quitter l’ennui de mon bureau et me lancer dans des expériences étonnantes ».

Pendant ce temps, ABC en Espagne se penche sur une formule mathématique pour déterminer la probabilité d’autres formes de vie dans le cosmos, « La ecuacion de Drake », dont je vous passe le détail car elle ne semble pas, depuis 40 ans, avoir apporté de réponse, si ce n’est celle, plutôt consternante, d’un scientifique qui conclut que nous ne pouvons pas entendre les extraterrestres puisque, peut-être, ceux-ci sont branchés sur d’autres fréquences.

Le Matin fait tout un papier sur le fameux accélérateur de hadrons du CERN, en Suisse, qui serait sur le point en 2015 de débusquer une particule encore plus fascinante que le Boson de Higgs, la matière supersymétrique.

Du foot !

Comme j’écoute très attentivement, en attendant de prendre sa place, la page sportive de Mickael Thébault, je me suis rué sur les journaux britanniques pour avoir leurs commentaires sur la rencontre Chelsea-PSG hier soir. Hélas, une lecture pourtant assidue m’a laissé perplexe et le fait de les consigner à Google translator ne m’a pas beaucoup éclairé. Je vous donne quelques exemples : « Eden Hazard rentré dans de couper encore plus d'espace et de la déception pour Mourinho. Le Chelsea arrière droit était tellement déterminé à arrêter Cavani mais Courtois nouveau excellé, poussant la tête au-dessus. Chelsea ont été étant épinglé profonde et Mourinho avait besoin d'une sortie. Loïc Rémy a remplacé le Costa rouillé, Mourinho tordu à nouveau, jouer sa dernière carte, envoi sur Oscar pour la Fabregas fatigant ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.