La presse européenne surprend toujours

Depuis des semaines je vous cite éditorial sur éditorial sommant Bruxelles de faire quelque chose pour résoudre le problème des migrants en Méditerranée. Hier L'Union Européenne a donc décidé d’envoyer des bâtiments de guerre au large de la Libye, en gros c’est le feu vert à une action militaire contre les trafiquants. Je n’ai vu qu’un seul éditorial là-dessus ce matin, celui d’El Pais à Madrid, soucieux des problèmes bureaucratiques que cette décision risque de déclencher.

Les journaux britanniques avaient réclamé une intervention musclée...

... Mais elle n'en parle aujourd'hui pratiquement pas. C’est vrai que c’est difficile aujourd'hui de dégager de la place, tant l’autre information de la journée domine: le fait que le prince Harry était extrêmement anxieux de devoir montrer le jardin qu’il a conçu (au Royal Chelsea Flower Show, une grande exposition florale) à sa grand mère la reine hier. Puis The Times qui avait fulminé contre Bruxelles, consacre notamment un éditorial ce matin à la disparition des hérissons dans les haies anglaises. The Independent est le seul journal d’outre-Manche à ne pas être totalement gaga devant la monarchie, et place à sa une un article glaçant de son correspondant en Irak sur le collapse - l’effondrement -total de la ville de Ramadi aux mains de Da’ech.

Ce même thème à la une ailleurs

Bagdad humilié. Le Temps en Suisse pose la question - Moribond, l’Etat islamique? Après avoir subi 3900 attaques aériennes de la part de la coalition menée par les Etats-Unis, Daech a infligé un démenti cinglant à ceux qui voyaient approcher son éclatement imminent. Nrc Handelsblad au Pays-Bas met l’accent sur la fuite des civils de Ramadi, puis Die Zeit en Allemagne craint que ce même Etat islamique ne vise pas seulement l’Irak et la Syrie. Ses filiales investissent l’Afrique du Nord « avant de s’en prendre à l’Europe », c’est la une du journal.

Les cheminots allemands sont à nouveau en grève

L’image frénétique de dizaines de caténaires désœuvrées près de la gare de Francfort s’accompagne, accompagne la une du Frankfurter Allgemeine Zeitung sur la folie de ce mouvement social. Die Welt dénonce la nouvelle passion allemande pour la lutte au travail, (devenons-nous le pays des grèves ?) et même à gauche le Tageszeitung évoque le nouveau syndicalisme allemand, celui qui joue des coudes.

Débat houleux en Belgique

Sur le mur de la honte à Mouscron, un mur érigé contre les Roms. Le bourgmestre Alfred Gadenne s’insurge dans Dernière Heure - "Ce projet est français et ce n'est pas correct que les Français disent que ce mur est une demande de ma part. » Le débat suscite de vives réactions sur place notamment dans la cité des Hurlus et sur les réseaux sociaux où un élu socialiste se demande "quelle hauteur doit avoir un mur afin d'empêcher la bêtise humaine ? "

Le sujet le plus bizarre du jour

Cela ressemble à une mauvaise blague irlandaise (ce sont les blagues belges pour les britanniques), et cela fait la une à Dublin ce matin. Deux cambrioleurs sont entrés par effraction dans une maison près de Limerick pour y trouver …..deux cadavres! Après une discussion qu’on imagine tendue, ils ont décidé de décrocher le téléphone et de prévenir la police.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.