Revue de presseénervée!

Je suis d’origine britannique mais europhile, deux concepts aussi peu compatibles qu’une bonne blague paillarde à la Une du Frankfurter Allgemeine Zeitung. C’est tout de même désespérant de tomber jour après jour sur les unes et les titres de la presse la plus europhobe, de loin, du continent.

The Mail fulmine ainsi contre tous ces Européens attirés par l’aimant des allocations britanniques .

David Cameron « isolé du coup sur l’immigration » , c’est la Une du Financial Times.

L’un des membres de son cabinet à celle du Telegraph, faisant du french-bashing, cette semaine à nouveau contre l’économie française, réduite en cendres .

Pas étonnant quand on lit ce genre de choses jour après jour de tomber sur le sondage à la une de l’Independent qui confirme que le parti le plus populaire au Royaume-Uni en ce moment est l’UKIP, celui qui milite pour que le pays quitte l’Union Européenne.

Ce même parti qui, là c’est The Guardian qui le rappelle, a tenté ce weekend d’exclure certains de ces membres les plus « tarés » – c’est le mot utilisé par le premier ministre, « fruitcakes »– littéralement des « cakes aux fruits ». Par exemple, l’un d’entre eux qui avait déclaré que les récentes inondations en Grande-Bretagne étaient le résultat de la colère de Dieu après le vote en faveur du mariage gay. Enchaînons sur ce thème.

A la Une de la presse de Madrid, pas grand-chose sur la manifestation à Paris hier en faveur de la nouvelle loi espagnole contre l’avortement. Beaucoup plus d’articles en revanche concernant l’archevêque de Pampelune récemment désigné par le Pape, qui affirme que l’homosexualité est une maladie qui peut se traiter, Fernando Sebastián: « J’ai de l’hypertension – je ne me mets pas en colère si on me le dit. Je me soigne ».

Et pendant ce temps, selonLa Repubblica à Rome cette fois-ci,l’ancien chef de la garde suisse dénonce le lobby gay au Vatican qui met en danger la sécurité du pape: « J’ai dû mettre mes gardes de nombreuses fois en alerte contre des membres de l’entourage du souverain pontife trop lascifs. »

Pendant ce temps, à Kiev, les manifestants pour l’Union Européenne risquent leur vie

Beaucoup de unes portent sur ce suje : leVolkskrant au Pays-Bas, ABC en Espagne, Der Standarden Autriche donnant des chiffres et des témoignages contrastés concernant les blessées de chaque côté. Même à Moscou, la Nezavissimaya Gazeta concède à sa Une que l’Ukraine est au bord de la guerre.

Sinon, des scandales plus nationaux :les Allemands sont outrés ce matin d’apprendre que la sacrosainte Automobile Club du pays a truqué le vote sur la meilleure voiture de l’année . C’était une Volkswagen Golf. Der Spiegel rappelle qu’il n’y avait jusque-là guère d’autre institution allemande aussi fiable. Comme regrette avec tristesse Die Zeit, les anges ont perdu leur innocence.

Mais même aujourd'hui nous sommes poursuivis par des saucisses: ce même__ Die Zeit,recommande à ses lecteurs de ne pas jeûner, mais de manger des saucisses, en l’occurrence le plat national catalan "botifarra amb mongetes" , une saucisse légère entouré de haricots blancs.

Puis, comble de bizarrerie, le très austère Neue ZürcherZeitung à Zurich choisit ce jour pour intituler son principal éditorial, sur les économies d’énergie à venir en Suisse : « moins de saucisses dans l’avenir ».

Pour boucler le tout, ne fallait-il pas que l’éditorialiste du Temps raconte ce lundi ses démêlés avec « une volaille qui ne voulait pas se laisser apprêter tranquillement » . Maudite cuisine française! Le tout sous le titre inattendu « comment le poulet de Bresse a vaincu. » Comment ne pas aimer l’Europe un lundi comme aujourd'hui ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.