Beaucoup de Unes et d'éditoriaux dans la presse européenne sur l'affaire Léonarda

C’est clairement la journée où cette affaire prend une tournure internationale. Pas mal de Unes consacrées à l’agression de la famille de Leonarda à Mitrovica hier -Il Corriere della Sera en Italie, ABC et El Mundo en Espagne ou encore la Une de La Tribune de Genève : « La mère à été giflée en pleine rue pour des raisons ‘conjugales’». Le journal suisse cite la police locale.

Sinon, pas mal d’éditoriaux aussi et le ton est rarement positif pour François Hollande, il faut le dire. Pour la Süddeustche Zeitung, son « arbitrage d’apparence » a vite échoué. Il faut que le président français apprenne qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Son geste -proposer que l’étudiante revienne, mais seule-, n’a un sens ni politique ni humain. Le fait que même une jeune fille de 15 ans y discerne un pur calcul politique, constitue le plus grand blâme pour le président. __

[La Libre Belgique ](La Libre Belgique) pose la question à sa Une ce matin : « L'affaire "Leonarda", symbole du manque d'autorité de Hollande ? »

Cette affaire rouvre le procès en manque de poigne du chef de l'Etat. PourThe Guardian , l’intervention du Président a déclenché la colère et se retourne contre lui : « it backfires », et au journal britannique d’insister sur la popularité montante de Manuel Valls.

En Autriche, Der Standard y consacre son principal éditorial ce matin sous le titre « la revanche de la petite Leonarda »

« Ce n’est pas comme ça que François Hollande va attirer de nouveaux électeurs. Celle qui était la plus en colère sur ce compromis paresseux était Leonarda elle-même . La jeune fille un peu rondelette », je cite le journal autrichien, « avec son mauvais français va assurer des nuits d’insomnie au grand Président de l’Elysée ».

A Madrid, El Mundo titre « tous contre Hollande » puis à Rome La Repubblica pense que cette affaire est en voie de se transformer en un véritable psychodrame pour la gauche française , qui adopte au moins quatre prises de position différentes sur cette affaire.

La Tribune de Genève nuance le ton des autres journaux européens qui se concentrent sur « l’embarras du Président ». Problèmes de voisinage, refus de travailler, absences répétées à l'école et efforts d’intégration très relatifs, le rapport officiel établi par les autorités françaises sur le clan Dibrani contredit passablement l'image de famille modèle présentée par les médias hexagonaux .

Du côté de la presse kosovar

Mon albanais n’est pas courant, c’est le moins que l’on puisse dire, mais à regarder les premières pages de la presse du Kosovo, cette affaire n’est guère mentionnée à par dans Koha Ditore , "Le Temps quotidien" le principal quotidien en langue albanaise qui mentionne en bas de page l’agression de la famille.

Pendant ce temps là, le ciel nous menace

La Tribune de Genève est inquiète à propos de ce temps « beaucoup trop doux » pour la saison. L'été indien a offert ce weekend des journées presque estivales à la Suisse, et ce n’est pas normal. Dans le canton du Jura par exemple, le mercure a dépassé samedi les 23 degrés, avec notamment 23,5 degrés à Delémont. A Coire, il a fait 23 degrés. Ces températures clémentes étaient dues au soleil radieux et à un bon brassage des masses d'air par un léger vent de sud-ouest.

Mais cela ne présage rien de bon carThe Express annonce sur sa première page que la Grande Bretagne doit s’attendre à du temps apocalyptique cette semaine . Après une tornade frénétique sur la petite île de Hayling au sud de l’Angleterre, « attendez-vous à de la pluie sans relâche, à des vents terrifiants, et à son météorologue de terminer sur la phrase menaçante : « Nowhere will escape ». Aucun endroit n’y échappera !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.