La presse germanophone est inconsolable

Udo Jürgens, le crooner autrichien, âgé de 80 ans est décédé hier suite à une défaillance cardiaque. Plus de 900 chansons dont__ "Merci chérie", qui a remporté le concours Eurovision de la chanson pour l’Autriche en 1966.

Sur place à Vienne,Die Presse nous propose de cliquer sur les innombrables vidéos de ses plus grand succès tout au long de sa carrière. Udo Jürgens est devenu suisse en 2007 et sa disparition fait « pleurer » même la vieille tante helvétique, le verbe est à la Une du Neue Zürcher Zeitung . Puis en Allemagne, on sent une vraie affection, même à la une du Frankfurter Allgemeine Zeitung que nul n’accuserait d’être midinette. Il représentait le son primal de la "Schlager", la chanson allemande, pour le Berliner Zeitung , genre superficiel auquel il savait donner du sens, enchaîne Der Spiegel . Die Zeit le montre sur sa première page jouant du piano sur une grande plage – et le Berliner Zeitung demande du coup aux gardiens des portes du paradis de lui préparer une belle robe de chambre. Pour le Süddeutsche Zeitung il chantait nos soucis, nos espoirs, parce qu'il les partageait. Die Welt reprend tout simplement en une ce même titre, Un grand Merci au grand grand Monsieur assis à son piano.

La presse britannique assez people

Je n’ai jamais vu un visage humain aussi contorsionné par la colère que celui de Tara Palmer Tomkinson dansThe Mail – je vous recommande d’y jeter un coup d’oeil. Le journal titre sur les mésaventures de cette « socialite » une mondaine très courue dans la presse gotha. Hier il a fallu huit CRS armés pour la menotter et lui empêcher d’arracher les rallonges dans les cheveux, après qu’on lui ait refusé l’accès au lounge business de l’aéroport de Heathrow.

Une odeur de sapin dans les journaux

Gastronomie d’abord et les bizarreries de la saison, les islandais remplacent de plus en plus le traditionnel renne ou le jambon fumé, par le bœuf cette année selon le Morgunbladid . Je ne suis pas sûr que l’enthousiasme pour les crêpes au bacalao ira beaucoup plus loin que dans les pages du Diario de Noticias à Lisbonne ce matin. Le premier ministre belge lui compte envoyer des gaufres de Bruxelles à Barack Obama. Comme dit La Libre Belgique , la politique est ainsi faite de clins d’œil et de tentatives de séduction. Le premier ministre, Charles Michel, par sympathie mais aussi pour polir sa com, a promis hier que le président américain recevrait des gaufres belges. Barack Obama avait mentionné cette spécialité « délicieuse » dans sa dernière conférence de presse.

Et dans le rôle du rabat-joie, The Guardian

Un éditorial explique pourquoi il faut « opt out » – opter pour ne pas …. fêter Noël. Comme si cela ne suffisait pas d’être célibataire, fauché, et entouré de sa famille dysfonctionnelle, voilà que le monde capitalistique vous annonce que c’est le moment le plus magique de l’année ! Moment magique en tout cas à la une de la presse de Madrid sur la traditionnelle loterie de Noël, laquelle avec 240 millions d’euros est comme chaque année le prix le plus gros, voir gras - el gordo !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.