Les premiers résultats de six mois d’enquête sur les fuites d’argent de l’élite chinoise

« Chinaleaks » : ces révélations obtenues par le Consortium international des journalistes d’investigation sontpartoutà la Une, du Süddeutsche Zeitung, du Guardian, d’El Pais. Jusqu’à 3.000 milliards d’euros auraient déjà quitté la Chine, somme qui provoque parfois l’ire, souvent plutôt l’ironie des éditorialistes. __

Le Soir de Bruxelles détourne allègrement les références historiques en parlant du grand bond de Pékin vers... les paradis fiscaux: « Mao Zedong doit se retourner dans sa tombe ». S’il se perpétue au XXIème siècle une longue marche , c’est bien celle qui conduit des dizaines de milliers de Chinois à investir leur argent dans les îles Vierges britanniques !

En Suisse,Le Matins’intéresse plus précisément à la façon dont le Crédit Suisse fait son nid en Chine . Alors qu’elle entrait dans le lucratif marché du private banking, la banque choyait les «princes héritiers» du régime.

La Tribune de Genève titre également sur ces mêmes liens secrets entre l'élite chinoise et les banques helvètes, puis, parlant de fuites d’argent dans les banques suisses, ce même journal enchaîne sur la France qui aurait falsifié les listes de ses propres évadés fiscaux en éliminant environ 3300 noms, citant des informations parues hier sur le site financier Agefi.

En Suisse débute ce matin la conférence Genève 2 sur la Syrie

Sur place, Le Temps voit Bachar el-Assad en position de force. Si le régime de Damas a déjà annoncé qu’il ne lâcherait rien sur l’essentiel, c’est qu’il bénéficie encore et toujours de solides appuis, notamment de la Russie et de l’Iran. __

Die Welt en Allemagne dit la même chose avec un beau dicton : « celui qui mange avec le diable a besoin d’une longue cuillère ».

De nombreux journaux ont vu le rapport et les images de tortures publiés hier, preuves des atrocités perpétrées par le régime de Damas, comme dit leTageszeitung, et qui diminuent encore plus, pour le journal allemand, les chances déjà minimes d’un aboutissement positif à cette conférence .

Un journaliste qui couvre le Proche Orient depuis plus de trente ans et qu’il faut toujours lire, c’est Robert Fisk, du Independent britannique et qui, tout en étant complètement d’accord sur le caractère monstrueux du régime de Damas, pose néanmoins la question ce matin de savoir pourquoi ce rapport a été publié hier, et surtout qui l’a financé . Il y voit la main, loin d’être propre si on en croit son papier, des intérêts du Qatar.

Beaucoup de papiers scientifiques dans les journaux ce matin

Souvent impénétrables... __

Der Spiegel nous fait un "cours de maths bizarre ", le titre le conçoit, basé sur le fait que la somme de tous les chiffres naturels est égale à moins 1 puissance douze, ce qui à son tour prouverait que les chats ont bel et bien neuf queues, car, si aucun chat n’a huit queues, et si un chat a une queue de plus qu’aucun chat, un chat qui aurait huit queues en auraient une de moins que celui à neuf qui doit du coup exister.

Pendant ce temps, les journalistes de L’Unità en Italie sont très excités (ce sont les seuls) par le fait qu’au Cern, à Genève, les chercheurs aient créé de l’anti-hydrogène, ces particules de l’anti-matière qui composent tout un univers de l’autre côté du miroir.

ABC, en Espagne, est fasciné par la photo du Rover Opportunity qui tourne autour de Mars et qui a détecté la présence curieuse d’un rocher . Lequel, il y a dix jours, n’était pas sur la surface de la planète rouge, apparition soudaine qui aurait époustouflé les scientifiques qui regardent ce genre de choses.

Sinon, puisque nous en sommes à l’aventure dans le cosmos, après la dure épreuve que vous m’avez fait traverser hier, je suis content de vous dire que la presse européenne de ce matin reste résolument muette sur le sort de toute sonde, où et quelle qu’elle soit.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.