Un article qui scotche vraiment!

Dans le flot d’articles que je parcours, il y en a un qui m’a interpellé ce matin, dans le Süddeutsche Zeitung sur le moment où hier, lors du procès contre l’ancien comptable d’Auschwitz, une survivante du camp s’approche de lui et lui serre la main. Eva Kor est venue de l’Indiana, aux États-Unis, jusque dans son pays d’origine, l’Allemagne, pour l’écouter, et affirme avoir fait ce long chemin pour pardonner son ancien bourreau. A 81 ans, elle est là, «Non pas pour qu’il soit acquitté », dit-elle, « mais pour qu’il raconte, sous son regard, toute la vérité ».

Sinon, le mot « grève » est partout dans la presse européenne

Dans ses variantes locales.

« Reprise progressive de la circulation ferroviaire » en Belgique, avec la FGTB « satisfaite du succès de son action » selon La Libre .

« Greve » en portugais à la une du Diario de Noticias – celle des pilotes de la TAP qui risque une totale « paralisação » du ciel portugais.

« Streik » partout dans les titres allemands avec la photo spectrale de la gare principale de Berlin hier, totalement vide de trains et de passagers sous ses immenses verrières lumineuses.

15h30 !

To Vima, à Athènes, titre sur l’heure exacte où Angela Merkel va rencontrer le premier ministre grec Alexis Tsipras pour parler de la dette.

Il ne faudrait peut-être pas laisser traîner un exemplaire de Bild , le journal populaire pose une question que la décence m’empêche de traduire en termes exacts, mais qui revient à demander aux lecteurs allemands : « Les Grecs nous prennent-ils pour des pigeons ? »

La campagne pour les législatives en Grande-Bretagne en Une également

Il semble y avoir un tel manque de thèmes palpitants que la question du jour, c’est de savoir si oui ou non le président du parti conservateur aurait méchamment modifié les pages Wikipedia non pas de ses adversaires travaillistes, mais de ceux de son propre camp pour mieux se mettre en valeur.

Prenez cela comme une métaphore si vous voulez, mais The Independent annonce ce matin une grande étude qui va être menée par l’université de Bristol afin de déterminer pourquoi les chiens courent après leur propre queue. Une équipe de chercheurs munis de cotons tiges pour faire des prélèvements de salive dans de nombreux foyers vont essayer de résoudre l’énigme dans les trois années à venir.

Une petite balade en Belgique pour finir

Celle proposé par Dernière Heure pour ceux qui veulent profiter du doux silence du printemps , avec en prime la délicieuse absence de Guillaume Meurice ce matin dansLe 5-7 , le journal nous conseille des balades enchantées dans cinq lieux magiques. Les serres royales de Laeken avec ses plantes incroyables et rarissimes, ou le scintillanttapis de bleuets du bois de Hal , un véritable enchantement considéré par certains comme l’un des plus beaux sentiers de la planète. Nous avons laFagada au château de Bois-Seigneur-Isaac – « family garden days », les jours de famille dans ces jardins majestueux. Torgny, l’un des plus beaux villages wallons , nous propose ses aspérules odorantes, «une petite plante qui fait le bonheur des gaumais », explique le journal de façon quelque peu énigmatique, puis le parc ornithologique de Zwin , un véritable carrefour international pour les oiseaux qui, après avoir hiverné dans le sud, reviennent nidifier dans le nord.

Sur ce, (tout comme le faucon pèlerin voisin de La Maison de la Radio ), je m’en vais nidifier jusqu’à lundi.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.