C’est lundi et je me demande ce que je fais là !

D’habitude, je passe mon temps à élaguer l’actualité pour rentrer l’ensemble de la presse européenne dans mes malheureuses 3’30, mais là je vous préviens, je vais avoir du mal à les remplir, donc ce serait bien qu’Alex Vizorek ponde quelques blagues supplémentaires le temps que j’essaie de combler jusqu’à 6h54’30. Car ce qui fait la Une, ce sont les Oscars, mais… sans les résultats.

Sinon j’étais accueilli par des choses diverses et variées dès 3 heures ce matin comme le regard tristounet De Rieke à la une du Berliner Morgenpost , ce bébé orang-outan obligé de quitter le zoo de Berlin pour sa nouvelle demeure en Grande Bretagne.

Ou encore, plus inattendu,le popo , les fesses d’un entraîneur de la Bundesliga qui figureront dans un calendrier pour des œuvres charitable s. Bild demande à ses lecteurs, que l’on imagine très majoritairement hétérosexuels et masculins, s’ils sont en mesure de les identifier.

Dans la presse britannique

La situation semble encore plus « desperate » .

Prenez The Mail, toujours outré par quelque chose, mais là ils en sont à piquer une colère à propos de quelque chose qui s’appelle du "cakeage", la somme d’argent exigée par les cafés chics, comme celui de l’hôtel Savoy, à Londres, qui demande 9 livres lorsqu’on apporte son propre cake à manger.

Sinon, nous avons tout un article sur cet astronome qui ne trouve pas matière très palpitante à scruter dans le ciel puisqu’il conclut, après avoir regardé depuis 22 ans et de façon très détaillée le feuilleton américain les Simpson que, contrairement à ce que l’on prétend, la série doit se dérouler quelque part dans l’hémisphère Sud, vu la configuration de la lune aperçue à travers les fenêtres.

Quelques vraies infos

La météo –« La prudence est de mise en Wallonie, vues les averses hivernales » dans Dernière Heure je peux vous en parler si vous voulez, sinon les problèmes de fuites d’eau en dessous des éviers d’Helsinki ? Il y en a pléthore à la une du Helsingin sanomat .

La volonté du Mexique d’élargir son commerce vers le nord atterrit là où on ne l’attend pas, à la une du Dagens Nyheter , à Stockholm.

Sinon,les élections partielles en Hongrie qui risquent de priver le premier ministre de sa majorité retiennent l’attention seulement de Nepzapadzag sur place.

Un conflit particulier à Genève

La ville part au combat contre une place genevoise qui s’appelle la place « de » Neuve . L’exécutif déposera un dossier auprès de la Commission cantonale de nomenclature afin de faire supprimer ce «de». De quoi tordre définitivement le cou à ce «de» impopulaire et donner au site son nom usité dans le langage courant, à savoir «place Neuve». Tout un article dans La Tribune de Genève qui rappelle les disputes, âpres apparemment, qu’il y a déjà eu à propos de ce «de» honni.

Mon mot préféré est dans Die Zeit

Face à la prolifération de la rougeole à Berlin, on évoque une obligation de vaccination dans les écoles de la capitale. Alors vaccination se dit « Impf », obligation se dit « Pflicht » et quand on les met ensemble cela donne la chose extraordinaire qu’est« Impfpflicht ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.