Des angles très différents sur la situation au Proche orient dans la presse européenne ce matin

« La menace d’un groupe lié à l’Etat Islamique d’exécuter un Français en Algérie » fait les premières pages, c’est la Une telle quelle du Soir de Bruxelles mais d’autres angles apparaissent aussi ce matin.

Les premiers raids aériens américains en Syrie

L’annonce cette nuit par le Pentagone atteint petit à petit les Unes – celle de Die Zeit en Allemagne vient de changer il y a une demi-heure par exemple. La première photo seulement, explosive d’une grosse frappe vient d’apparaitre sur le site du Times à Londres. Ces frappes seront commentées évidemment demain, le temps que les rédactions en prennent la mesure. En attendant, chose qui montre le côté exceptionnel de la situation, le soutien du Daily Telegraph , journal très conservateur, à Tony Blair qui a réitéré hier ses appels en faveur d’une intervention de troupes. En entendant les deux mots Blair et Iraq, certains lecteurs vont détourner le regard, furieux, mais cette fois-ci« il a raison », avance le journal, « il faut intervenir militairement et sur le sol contre cette menace globale qu’est l’Etat islamique ».__

The Independent fait sa Une sur Khorasan, un nouveau groupe terroriste que les services secrets américains considèrent comme une menace encore plus grande que l’Etat islamique, puisant ses membres parmi les dhijadistes occidentaux lesquels, en raison de leurs passeports peuvent circuler librement et organiser de nouveaux attentats partout, c’est-à-dire, chez nous. The Times titre, ou titrait avant les frappes sur la Syrie, sur la rencontre historique, annoncée hier entre David Cameron et le président iranien Rouhani, la première fois depuis la chute du shah en 1979.

Manuel Valls en Allemagne

« Versprechen », « Promesses », le mot est partout dans la presse allemande ce matin, et traité il faut le dire avec prudence si ce n’est méfiance. « Arrivé pendant un orage à Berlin, on a tout fait pour qu’il n’y ait pas trop d’orage visible dans les conversations », titre sur place leBerliner Zeitung. « Monsieur Valls chez Madame Non ! » leSüddeutsche Zeitung trouve la rencontre entre Valls et Merkel « freundlich distanziert », distanciée à l’amiable, comme un petit enfant négligé qui se rend chez la tante revêche, lui suppliant, « s’il te plait, tata, est-ce que je peux faire mes devoirs plus tard ? » Les allemands nous aimeraient, si ….. Die Welt reprend le début d’une phrase du premier ministre, mettant toute l’importance sur ce mot, si si nous faisions des réformes et si vous, vous encouragez la croissance. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung prend ses promesses avec de longues pincettes, la vérité est tout autre, conclut le journal.

Les berlinois ont leur propres problèmes lugubres

Le Berliner Zeitung titre sur la décision du Sénat de Berlin d’autorisation qu’on déterre la tête d’une ancienne statue de Lénine démantelée en 1991, pour que celle-ci soit exposée à nouveau, puis sur la décision de ne pas autoriser au centre de Berlin, près de la place Alexandre une autre exposition : celle de véritables cadavres plastifiés de l’artiste polémique Günther Verhagen. La tentation d’établir une métaphore mettant en relation d’anciennes idéologies moribondes et la politique économique de M. Valls, pourtant tentante pour les titres allemands les plus conservateurs, a été pour le moment soigneusement évitée.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.