Une histoire assez extraordinaire et qui fait la une de l’Independent en Grande-Bretagne

Il s’agit de la trêve de Noël entre soldats britanniques et allemands il y a 100 ans jour pour jour, pendant la 1ère guerre Mondiale. Vous entendez Douce Nuit en allemand. C’est exactement ce qu’ont entendu les soldats anglais, émanant de l’autre côté des tranchées. Du coup, ils ont repris le même chant, Silent Night, en anglais.

The Independent publie à sa une ce matin pour la première fois une lettre écrite par un soldat.

« J’étais à mon poste lorsque j’ai vu un soldat allemand sortir de la tranchée, les mains en l’air, et s’avancer timidement vers nous. On était sur le point de tirer. Puis, lorsqu’on a vu qu’il n’avait pas de fusil, on est allés le rencontrer. Beaucoup ont fait la même chose, et on entendait Joyeux Noël de part et d’autre dans nos différentes langue s ».

Les soldats auraient improvisé un match de foot avant de reprendre leurs positions et se tirer dessus pendant les 4 années suivantes. L’original de cette lettre poignante est à la une de The Independent .

Dans la presse européenne, on lit aussi les messages de Noël des uns et des autres

La référence de Joachim Gauck, le Président allemand, au mouvement anti-islamisation Pegida, est reprise à la une de Die Welt : « prendre des inquiétudes au sérieux ne signifie pas y céder » .

En Grande-Bretagne, The Express réussit l’exploit de mettre à sa une ses trois titres les plus vendeurs : l’arrivée du grand froid qui fera grelotter son lectorat pendant les fêtes, l’importance des valeurs chrétiennes vues par David Cameron et une interview avec les parents de Madeleine MaCann , le jeune anglaise disparue au Portugal il y a 8 ans maintenant.

Drôle d’ambiance en Espagne

Avec le premier discours de Noël de Felipe 6 qui sera considérablement « assombri » si je prends le terme employé dans El Pais , par le fait que sa sœur, la infanta Cristina, risque 8 ans de prison pour fraude fiscale. Les membres de la famille royale feraient bien de lire El Mundo , qui propose les conseils d’une psychologue qui vient de sortir un livre sur les relations toxiques au sein des familles, et qui explique comment survivre à Noël.

Si un problème surgit, c’est essentiel de l’évoquer tout de suite. Cela promet donc autour des agapes au Palais de la Zarzuela.

Et puisLe Matin n’a qu’un mot à dire, après avoir vu les toutes premières images de Gabriella et Jacques, les jumeaux de Charlène et d’Albert 2 de Monaco et ce mot est à la une du journal : chou !

Les journaux francophones évoquent la disparition de Jacques Chancel __

Le Temps , en Suisse, titre sur cette légende de l’audiovisuel, l’un des monuments du journalisme culturel. Il savait rendre accessibles ses invités, même les plus savants, au plus grand nombre.

Il était chaleureux, pédagogique, respectueux et toujours élégant.Pour La Libre Belgique , il avait le regard vif et facétieux des éternels jeunes gens, ceux qui se souviennent de leurs « meilleurs coups » et dont l’œil pétillant trahissait la préparation des suivants.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.