Les présidents français espionnés par la NSA font aussi la une des journaux européens

Partout ! Die Zeit, Süddeutsche Zeitung en Allemagne, De Volkskrant aux Pays-Bas, L’Espresso, Corriere della Sera en Italie.

La presse suisse et belge reproduit en long et en large et à la une aussi ce que révèlent les documents publiés par Médiapart. Je n’ai pas vu de commentaire, en revanche, aucun éditorial, même en Allemagne où le scandale des écoutes américaines a dominé longtemps les manchettes, comme si tout cela était... attendu.

Voilà qui a délogé la Grèce des unes !

Le temps d’une journée. Il y a juste quelques commentaires sur le retour d’Alexis Tsipras à Athènes après avoir, comme le dit si succinctement ABC à Madrid, annulé une grande partie du programme électoral de Syriza.

Justement, ses concessions provoquent des hochements de tête dans son parti selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung , ou, selon l’interprétation plus shakespearienne du Financial Times : « les couteaux sont tirés à Athènes ».

D’autres journaux se concentrent sur les différends de plus en plus voyants entre les créanciers, qui se mettent en travers de leur propre route, selon Die Welt . A gauche, le Tageszeitung est persuadé que tout cela ne montre qu’un chose, c’est que l’Europe a besoin d’une autre politique que celle en place. Résumé à sa une : « à genoux et soumets-toi à Bruxelles ! »

On suit aussi, dans la presse de nos voisins européens, les déplacements des têtes couronnées

Le roi des Belges est en Chine. C’est le moment, c’est l’instant, celui que le roi Philippe a surligné en rouge dans son agenda, « la » rencontre au sommet entre Philippe et son épouse Mathilde, reçus en grande pompe hier au Grand Palais du Peuple - le récit de La Libre Belgique est plutôt haletant, même si le journal bruxellois est désappointé que des membres de la délégation belge n’aient pu assister à l’événement, faute de badge.

La Reine d’Angleterre a atterri à Berlin hier pour une visite d’état, « amused » selon Die Welt du temps britannique qui l’y attendait . Le Berliner Zeitung se délecte de la belle pintade aux asperges qui l’attendait dans son assiette.

Un scandale l’attend au retour en Grande Bretagne. « Les indépendantistes écossais refusent de financer la Couronne », c’est le titre sobre du Guardian – ou comme le dit de manière disons plus engagé The Mail, « la présidente des indépendantistes pique 2 millions à la Reine, empochant l’argent jeter de l’argent par la fenêtre ».

Fasciné par des moustaches !?

Un article carrément bizarre dans Hurriyet à Istanbul sur la façon dont les bureaucrates turcs, « pas réputés pour être des parangons de la mode » ont changé de moustache pour signifier leur nouvelle allégeance politique après les élections du 7 juin dernier. Finies les moustaches sous forme d’amande, préconisées par les supporters d’Erdogan, désormais, les pointes vont vers le bas pour mieux refléter le croissant, symbole du parti nationaliste.

Il y a un autre article qui fera froid non pas dans le dos mais dans une autre région de l’anatomie des lecteurs masculins du Daily Mail , sur les apparitions, dans des endroits de plus bizarres des mers et des océans, des pacus, ces poissons amazoniens qui ont comme habitude fâcheuse de dévorer crues les testicules des nageurs.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.