Je suis le premier étonné, mais il y a plein de choses dans les versions en ligne des journaux ce matin

Certes, on sent que c’est le moment où l’on fourgue des articles que la rédaction a du mal à caser les jours plus chargés en actualité. Franchement, je ne sais pas si quelqu’un lira l’article, pourtant détaillé, que nous propose le Tageszeitung sur les retards dans la production des piles lithium en Bolivie.

Puis il faut s’accrocher, même avec Google translator, pour aller jusqu’au fond de celui, du Dagens Nyheter , sur la nomenclature des oranges sanguines en Suède . Le mot « sang » effraie les consommateurs apparemment. Elles se vendent mieux depuis qu’on les appelle des oranges rouges, röda apelsiner.

Ambiance de Noël chez les Allemands

Même leFrankfurter Allgemeine Zeitung délaisse, le temps d’une journée, la politique fiscale pour montrer la terre vue depuis la station spatiale internationale et ce merveilleux jeu de lumière au milieu de la douce nuit du cosmos.

Le Berliner Zeitung enchaîne avec Berlin, la ville des anges, les gens qui sont là pour les autres. Sans eux, la capitale serait plus froide.

Le Tageszeitung profite de Noël pour fustiger le mouvement anti-islamisation Pegida qui n’est que « la peur de la castration identitaire ». Le meilleur remède ? Allez vous délecter d’un kebab le jour de Noël avec votre voisin turc. *

Si le Süddeutsche Zeitung examine l’iconographie chrétienne pour conclure que Joseph était l’anti-patriarche, Die Welt croit, à sa une, avoir résolu les ultimes énigmes de la Bible. Rien de moins.

Le Pape a insisté hier sur l’importance de la tendresse face aux problèmes du monde

Le mot est évidemment traduit dans toutes les langues, donc je vous propose la colle du jour. « Tenerezza », c’est facile, en VO dans la presse italienne – « empatia » ? Diario de Noticias , « Zärtlichkeit » ?, Der Spiegel , « tederheid » ?, de Standaard, et plus difficile « Hellyyttä » ?, Helsingin Sanomat .

Je n’ose imaginer qu’il s’agit d’une riposte au Pape, mais à Lisbonne, le Jornal de Noticias titre sur ces leaders catholiques portugais qui, dans leur discours de Noël, réclament plus d’actions et moins de paroles.

Des rois et des reines dans la presse européenne

A commencer par The Queen qui est, comme il se doit, sur la première page de The Express , en attendant qu’elle lise sur le prompteur son discours à 15h cet après-midi, juste après la consommation nationale du pudding .

Premier discours de Noël de Felipe 6 en Espagne hier soir et ABC est gaga devant le fait que le roi l’ait enregistré « dans un salon tout simple ! » du palais de la Zarzuela.

Les blagues du jour

The Irish Times titre sur les soucis du contrôle aérien irlandais face à l’apparition inattendue de rennes dans l’espace aérien au-dessus de Dublin.

Puis les mères Noël sexy que propose le Matin en Suisse : « La numéro 27 est vraiment rigolote, et la 10 a un regard de braise » (c’est une citation, pas un commentaire lubrique de ma part).

Ceci contraste évidemment avec la une chez la vielle tante helvétique : le Neue Zürcher Zeitung qui nous rappelle ô combien le bonheur est éphémère : « Lorsqu’on devient adulte, on se rend compte qu’on peut seulement le connaître en appréhendant son contraire ».

The Times teste les papillotes

Alex Taylor- Christmas time
Alex Taylor- Christmas time © Radio France

C’est la tradition de Noël britannique, ces rouleaux de papier avec un pétard, un cadeau et une énigme dedans.

Le journal a demandé à des étudiants de Cantorbéry d’en tirer un millier pour connaître la meilleure technique pour emporter le prix. Faut-il pincer le bout en introduisant petit à petit son doigt vers la partie la plus faible du papier, ou faut-il le tordre malicieusement pour cacher l’angle de la main ? Je vous propose de le faire en direct...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.