Les avis divergent sur l’accord avec l’Iran

Les journaux prennent position ce matin. D’un côté des journaux comme le Süddeutsche Zeitung, qui salue la bonne volonté de Téhéran , pensant que même Israël peut profiter de la nouvelle donne ; de l’autre, certains comme The Times sont peu convaincus par ce mauvais accord qui ne retient nullement l’Iran dans ses ambitions nucléaires.

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung a passé la soirée à examiner les tweets envoyés par les dirigeants iraniens, qui continuent à insulter le grand Satan des Etats-Unis . Parmi les points de vue qui sortent du lot –sur la première page duHelsingin Sanomat, une photo glaçante du réacteur d’Arak, à 240 kilomètres au sud de Téhéran__ Le journal finlandais n’est pas convaincu du tout qu’on n’y fabrique que des isotopes médicaux.

Le Temps, en Suisse, fait un rapprochement dramatique avec Munich, en 1938, lorsque le Français Daladier et le Britannique Chamberlain signaient avec Hitler. __

The Guardian fait un compte-rendu surprenant sur les coulisses des tractations dans l’hôtel Intercontinental de Genève , hôtel qui était déjà booké pour un bal charitable, le journal britannique parlant d’une ambiance à la Fellini avec diplomates en costume cravate croisant des personnes déguisées devant une énorme gondole vénitienne gonflable dans le hall de l’hôtel.

Mais l’Iran n’occupe pas la une partout, loin de là

En Espagne, ABC préfère interviewer le chirurgien qui vient d’opérer une nouvelle fois la hanche du roi Juan Carlos, libérant le monarque de ces douleurs qui le tuaient.

En Italie toutes les Unes portent sur –devinez qui- Silvio Berlusconi indéboulonnable, cette fois-ci après qu’il ait sollicité une grâce du Président italien afin d'effacer sa condamnation pour fraude fiscale, arguant que son éviction du Sénat constituerait "un coup d'Etat".

Les journaux britanniques mettent précautionneusement des guillemets partout au mot « relationship » -une relation, depuis qu’ils ont eu vent que le magnat de la presse Rupert Murdoch n’adresse plus la parole à Tony Blair depuis que celui-ci aurait flirté avec son ex épouse, Wendy Deng.

Toujours en Grande-Bretagne, la Une la plus surprenante ce matin : The Independent titre sur le côté sombre du royaume magique d’Eurodisney à Paris . « Le compte de fées est peut-être terminé », les syndicats demandant des améliorations des conditions de travail après une tentative de suicide d’un employé en octobre.

Puis au sujet de la France toujours –à sa Une ce matin le Dagens Nyheter suédois s’étonne que les Français soient à ce point furieux au sujet d’un catalogue de jouets suédois où l’on montre des filles jouant avec des grues et des garçons avec des poupées , ceci dans une tentative de casser les stéréotypes. Le catalogue est sorti dans plusieurs pays, mais c’est en France que certains parents ont été les plus horrifiés. Nous voulons représenter les enfants de façon moderne, car ils jouent en 2013, il ne s'agit pas de quelque chose de plus profond que cela, explique Anne Dorte Erstad Jørgensen, directeur des communications des grands jouets dans le journal Hufvudstadsbladet.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.