La partie de ping pong entre Athènes et Berlin évoquée hier se transforme aujourd’hui en match de boxe

Les Allemands se rebiffent de plus en plus. Le journal le plus lu, de loin sur place, Bild, propose à ses lecteurs ce matin de télécharger une image du mot énorme « NEIN » – « non ! », de se prendre en selfie et d’envoyer le tout à la rédaction pour signifier qu’ils ne sont pas d’accord pour donner davantage d’argent à ces Grecs gourmands, la phonologie allemande accentuant leur avidité, « die gierigen Griechen ».

Même la presse plus sérieuse semble exaspérée

« Encore de l’argent et ce n’est toujours pas assez » : ce titre du Spiegel le montre bien.

Tout ceci ne passe pas inaperçu à Athènes. Ta Nea parle de la « mutinerie au sein de la coalition allemande concernant l’argent consenti à la Grèce », illustrant sa une avec la photo d’Angela Merkel se promenant toute seule dans les rangs du Bundestag avec un énorme sac à main en cuir rouge .

Mutinerie à Athènes aussi. Kathimerinini indique qu’Alexis Tsipras a dit leurs 4 vérités aux membres de son propre parti, Syriza, hier, au cours d’un huis clos de dix heures où il aura tapé sur la table disant avoir obtenu le meilleur accord possible.

La France non plus n’échappe pas à la critique…

Il faut dire qu’une partie de la presse européenne est de plus en plus étourdie par le traitement spécial accordé à la France.Der Spiegel montre François Hollande, tout sourire : « on le comprend », note Der Spiegel , « car visiblement certains pays européens sont plus égaux que les autres. La petite Grèce doit faire encore des économies, tandis que la grande France obtient un délai supplémentaire ». __

Le Quotidien, au Luxembourg, est en tout cas très excité. La nouvelle circulait officieusement depuis quelques jours. Le Président de la République française répond à l’invitation du Grand duc et de la Grande duchesse, et se rendra le 6 mars à Esch sur Alzette .

C’est la une et je ne sais pas si vous êtes au courant mais Franck Ribéry, qui joue dans le Bayern, évoque la possibilité de devenir allemand . « Pourquoi pas? » dit-il, en tout cas et surtout « en allemand » avec un accent français, dans un entretien exclusif à Bild.

Sinon, on ne trouve que des monstruosités dans la presse européenne

Un énorme trou noir qui met en question toutes les théories du Big Bang tournoie de façon très menaçante au milieu des premières pages ce matin . Il est aussi énormissime qu’ancienissime – « antichissimo » note La Stampa . Sa masse est 12 milliards de fois celle du Soleil et il trône actuellement au centre d’un quasar, un objet lumineux qui émet une énergie colossale.

Pendant ce temps et plus près, un autre monstre obsède la presse néerlandaise: un hibou (oeboe) grand-duc, qui attaque les habitants du village de Purmerend au nord du pays. Dans des scènes dignes d’Hitchcock, avec ses serres aiguisées comme des rasoirs, l’oiseau d’une envergure d’un mètre 80, s’en est pris à une douzaine de personnes depuis trois semaines. Le maire leur conseille de sortir munis de parapluies. Interrogé par Trouw , Gejo Wassink, de la fondation néerlandaise pour la protection des hiboux explique que « l’oiseau peut avoir un niveau d'hormones élevé vu que la saison de reproduction débute, et du coup, il défend son territoire» a-t-il ajouté, précisant que le hibou semble être... une femelle.

Puis dans le genre horreur, The Daily Mail interviewe un chirurgien italien qui prétend d’ici deux ans pouvoir transporter la tête d’une personne sur le corps d’une autre!

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.