Petite douche froide dans la presse russe

La Banque Mondiale a annoncé hier le prix à payer pour la crise ukrainienne, et le chiffre atterrit tout de suite à la une de la Nezavissimaia Gazeta. Les sorties de capitaux de notre pays pourront atteindre un record historique de 150 milliards de dollars . Le journal moscovite craint également une réduction du PIB: « Pour le premier trimestre, afin de soutenir le rouble, notre banque centrale a dû dépenser 39 milliards de dollars ».

Autre initiative qui risque de troubler encore plus l’euphorie récente au Kremlin : des Ukrainiennes appellent à la grève du sexe. La campagne a été initiée sur Facebook par un groupe de "femmes à succès", entrepreneuses, journalistes et écrivaines ukrainiennes sous la devise : "Ne te donne pas aux Russes". C’est la vigilance de La Libre Belgique qui a permis de dénicher cette information sur les réseaux sociaux russophones.

__

Obama fait la tournée des capitales

Avec diverses réactions.

En Belgique, La Libre Belgique privilégie la grandiloquence. « Nous sommes les héritiers d’une lutte pour la liberté » , le Président des Etats-Unis s’est ainsi adressé à la jeunesse européenne, puis devant le gratin belge, à l’heure et endimanché selon Le Soirde Bruxelles.

Ensuite, visite à un cimetière militaire flamand, et je ne suis pas tout à fait convaincu que de Standaard ait apprécié tant que ça qu’il y ait parlé de « Brave Little Belgium », « la courageuse petite Belgique ».

The Financial Times voit tout de même un « new start », un nouveau démarrage dans les relations transatlantiques.Der Spiegel aussi en Allemagne : « Merci M. Poutine, Européens et Américains sommes à nouveaux amis grâce à vous ».

Le journal populaireBild , comme souvent, dit la même chose, mais de façon plus vendeuse . L’OTAN, cette vieille relique de la guerre froide, tolérée, jamais aimée, presque oubliée, est redevenue sexy.

Ailleurs, le ton est plus ambigu. Certes, El Pais à Madrid titre que, face à la menace russe, Obama demande à l'Union Européenne de se renforcer militarmente .

A Varsovie, en revanche, Gazeta Wyborska est déjà plus cynique : « Les US aux Polonais : Vous voulez être sûr ? Achetez nos fusils » , fusils dont le prix est converti et dûment allongé avec un nombre impressionnant de zlotys derrière.

En plus des armes, Obama vend son gaz de schiste

Le Temps en Suisse le cite à sa Une : «Nous avons été bénis par une nouvelle source d’énergie et nous sommes prêts à vous en exporter et à vous aider à réduire votre dépendance vis-à-vis de la Russie.»

Pendant ce temps, le Président se rend en Italie et ilCorriere della Seraest très content qu’au cours d’une semaine « intensissisima », Barack Obama ait trouvé le temps de répondre à ses questions , pour dire dans un entretien exclusif à quel point notamment il trouve la pensée du pape « précieuse ».

Plusieurs journaux se paient la tête de Kim Jong Un

Littéralement même. Surtout la presse britannique, qui est hilare en apprenant que le « cher » leader nord-coréen impose sa propre coupe de cheveux si particulière à ses compatriotes masculins . The Mirror s’amuse en transposant le même décret en Grande-Bretagne, affublant toute la classe politique de perruques « comme notre chère vieille Reine Elisabeth ». Les résultats pour le moins improbables sont consultables sur le site du Mirror.

Dans le genre improbable aussi, l’Italie brade ses voitures de fonctions . Conformément aux promesses du nouveau Président du Conseil Matteo Renzi, les « auto blu » des Ministères de la Justice, de la Défense, et de l’Intérieur sont vendus sur ebay. 151 d’entre elles, considérées comme trop coûteuses, sont bradées. Il y a notamment 48 BMW, 31 Lancia Thesis, des Jaguar et 9 Maserati (de la défense, note le journal). Le prix de départ est de 5000 Euros.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.