Hier était un « slow news day. » Et aujourd’hui ?

« A slow news day » est en passe de devenir une « slow news week » . On sent les rédactions se gratter la tête en se demandant ce qu’elles peuvent bien mettre sur leur première page.

Sur celles de la presse allemande, DieMaut , les péages pour les voitures étrangères, point crucial dans les interminables négociations en vue d’une nouvelle coalition. Autrement, et c’est un poil bizarre, le Tageszeitung par exemple évoque en grand titre le sort de l’okapi, l’animal herbivore victime de la guerre des buissons dans les forêts du Congo .

A la une de la presse anglaise, même un journal sérieux comme The Independent fait part des révélations selon lesquelles la star des émissions culinaires à la télé britannique Nigella Lawson, (Maïté en plus sexy), est en permanence off her head , sous l’influence de substances très différentes de condiments avec lesquels elle saupoudre ses recettes. Le journal la rebaptise non pas Nigella, mais « High »gella.

A Bruxelles, pas grand chose à se mettre sous la dent non plus, parmi les grands titres du Soir, SNCB: légère baisse de la ponctualité des trains en octobre .

Trouw, aux Pays-Bas, demande à sa Une si les Etats-Unis ne produisent pas davantage de gaz méthane que ce qu’ils disent , et El Mundo, en Espagne, en est à s’exciter, en première page, sur le génome de l’olivier.

Même les éditorialistes sont obligés de pondre des choses un tantinet vagues comme celui du Standardà Vienne ce matin, intitulé « il ne faut pas peindre l’avenir en rose comme fait le chancelier » car, si je résume le sens général de la tribune, l’avenir autrichien est nettement plus sombre !

Vous rappelez-vous, hier, des villes attractives pour les jeunes ? Nouveau sondage aujourd’hui : les Suédois , du moins leDagens Nyheter qui s’en fait leur porte-parole, sont dépités de ne pas figurer dans les villes d’hiver sympathiques, la palme allant à Reykjavik et à Prague.

Puis, parmi les incontournables unes berlusconiennes, ce matin, en Italie, il Corriere della Sera évoque la possibilité que l’ancien président du Conseil demande désormais un passeport russe.

Un éditorial sympathique pour la France : « La France montre le chemin ! »

Si The Times intitule ainsi son éditorial sur les interventions françaises en Afrique, comme c’est le cas ce matin, c’est que c’est vraiment une journée bizarre dans la presse européenne.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.