La canonisation des deux papes hier à la une

Les sites web des journaux italiens peuvent à peine contenir les liens sur différents aspects hi-techs de la cérémonie qui s’est déroulée hier à Rome. La Repubblica nous propose entre autre la vidéo de la vie des saints, un spécial liveblog enchaînant photos aériennes, la cérémonie même en 3D, des sœurs et des prêtres dansant sur « happy », un tube devenu viral, des selfie des « big », ce qui est devenu le mot in en italien pour les VIP, puis même une séquence Timephase pour voir comment la place Saint Pierre se vide en une minute, top chrono. Un seul mot, en revanche, plus sobre, à la une de l’Osservatore Romano , le journal officiel du Vatican – Saints, au pluriel donc, et un article dûment pieux sur cette double canonisation extraordinaire.

Nous sommes tous catholiques aujourd'hui

Le ton varie. Les anglicans sont plutôt amusés. The Times se demande s’il ne faut pas désormais concevoir un nom collectif pour autant de papes vivants et morts réunis hier. Le Soir de Bruxelles donne la parole à un sociologue belge qui décrypte la cérémonie et se demande, en titre, si on n’a pas forcé la dose. Le journal néerlandais d’inspiration spirituelle Trouw donne la parole à l’ancien porte-parole de la conférence des évêques néerlandais, choqué que l’on puisse élever Jean Paul II au rang d’un saint, alors, je cite, qu’il cachait les abus sexuels contre des enfants au sein de son Eglise. Puis en Italie toujours, l’ancien organe du parti communiste L‘Unità ne peut s’empêcher de titrer sur la polémique concernant les vêtements de l’épouse du président italien. Le journal Famiglia Cristiana était choqué qu’elle ait porté un chemisier blanc, et pas noir, et surtout que sa tête soit recouverte d’un chapeau, je cite le journal chrétien, qui ressemble au style de la reine d’angleterre. Ce couvre chef jugé incongru a en tout déclenché d’innombrables réactions au sein des tweeters fidèles et un peu moins fidèles.

Les journaux allemands titrent sur l’Ukraine

LeSüddeutsche Zeitung est indigné par la mise en scène hier de la libération, après leur enlèvement vendredi, des inspecteurs militaires par le maire auto-proclamé de Slaviansk. D’autres journaux parlent du malaise entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. La Maison Blanche s’étonne de plus en plus des prises de positions de la chancelière, attendue jeudi à Washington. L'« Irritation » de Barack Obama se trouve à la une de Die welt . Gaz Wyborcska à Varsovie est irrité en revanche par les allemands qui continuent à envoyer des équipes de foot de la Bundesliga à Moscou parce qu’il sont en partenariat avec Gazprom. Le Temps en suisse pose la question - Les menaces d’aujourd’hui sont-elles les mêmes qu’en 1914? The Independent britannique ne répond pas directement mais voit des parallèles, publiant à sa une le récit, glaçant, de la première attaque au gaz chimique dans les tranchées. Il n’y a en revanche ni pape ni Ukraine sur les premières pages russes ce matin.

Un fait divers dans la presse islandaise

Article pour le moins curieux dans le Morgunbladid sur le malheur arrivé à un chauffeur dans une petite rue de Rejkjavik ce weekend. Après avoir laissé sa voiture dix minutes, il est revenu pour constater que des toilettes avaient mystérieusement atterri et complètement défoncé le toit de son véhicule. Je le cite - Je n’ai aucune idée d’où elle vient, sauf qu’elle est arrivée forcément d’en haut. Le Morgunbladid fait part de la perplexité du chauffeur, sans hélas nous apporter le moindre élément qui puisse la dissoudre.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.