Les journaux du nord de l’Europe annoncent tous la tempête

Surtout en Grande Bretagne : « Shutdown ! » Le mot est on ne peut plus à la une du Daily Mail – le sud du pays va fermer donc, les trains, les vols, les routes en prévisions des dégâts déclenchés en ce moment-même par la tempête de St Jude.

« Les pires dégâts depuis l’orage de 1987 » titre The Independent, et tout un pays qui fait « brace brace » –qui se braque face au cataclysme. L’image la plus poignante que j’ai vue dans plusieurs journaux, c’est celle de la jetée de la ville balnéaire de Brighton, frêle et abandonnée à la force de la houle et des vents qui vont atteindre jusqu’à 150 kilomètres à l’heure.

De l’autre côté de la Manche aussi, c’est sans doute la langue néerlandaise qui est la plus à même de transmettre la violence de la météo, la Une du Morgen en Flandre prévenant les Belges– « opgelet voor stormachtige ochtendspits ! » Avis de tempête donc.

Puis d’autres photos, de la mer menaçant la plage de Zaandvort au Pays-Bas à la Une du Telegraafou plus au Nord, le Dagens Nyhyter à Stockholm prévient des dégâts un peu plus tard sur le Skagerrak et le Kattegat.

Un autre visage sur toutes les premières pages: celui de Lou Reed

C’est un peu choquant de voir son visage plutôt frêle avec ses petites lunettes, le chanteur qui regarde sur la première page du Helsingin Sanomat les lecteurs finlandais au fond des yeux ce matin. Comme partout, c’est la Une du Nepsabadzag en Hongrie. On voit à quel point il aura marqué le continent entier, et surtout la génération qui écrit les journaux.

"L’esprit libre" titre Publico à Lisbonne, "l’ange du désordre" pour El Mundo à Madrid, mais c’est peut-être la Une du Sun britannique qui lui aura plu -travesti, drogue, SM et cuir, c’est la fin de son « walk on the wild side ».

Affaire des écoutes: le Frankfurter Allgemeine Zeitung est très remonté

Le journal a eu vent des déclarations du républicain Mike Rogers qui trouve que les Européens exagèrent -il faudrait que les Français par exemple sabrent le champagne puisqu’on les écoute, car cela assure leur sécurité. « Il ne manquait plus que cela ! », le journal francfortois s’indigne à sa Une – il faudrait que l’on soit reconnaissant !

L’éditorial du journal transforme une réclame que l’on voyait en Allemagne pendant la Seconde guerre mondiale : « Chut ! L’ennemi vous écoute en... Chut ! L’ami vous écoute ».

D’autres journaux allemands sont de plus en plus persuadés que le président Obama a menti, affirmant qu’on ne l’avait pas prévenu que le portable de la chancelière était sur écoute.

Le Süddeustche Zeitung dit merci à son tour, mais cette fois-ci à Edward Snowden et pense que l’Allemagne devrait lui accorder l’asile politique – « cela énerverait les Américains -tant mieux-, mais constituerait un premier pas vers la reconstitution de la souveraineté allemande, bafouée de manière si grossière ».

Les Unes italiennes reviennent là-dessus aussi ce matin : 46 millions de coups de fils italiens écoutés en un mois.

Ce n’est pas la seule thématique qui relie les presses allemande et italienne

Non :les gays aussi .

Sur la première page du Tageszeitung nouveau hic dans les tractations sur un nouveau gouvernement. Le journal parle de la rébellion des gays de droite en Allemagne, du parti d’Angela Merkel donc, le CDU qui refuse d’accorder l’égalité des droits aux couples homosexuels.

A la Une de La Repubblicaà Rome ce matin, un homme de 21 ans s’est jeté du onzième étage d’un immeuble à Rome hier, laissant un mot où il indique que les homophobes du pays devraient porter sa mort dans leur conscience.

C’est « un énième suicide de ce genre », écrit le journal qui reproduit une partie du petit mot qu’il a rédigé avant de sauter : « je suis homosexuel, personne ne comprend mon drame et je ne sais pas comment me faire accepter par ma famille….. »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.