La Russian Connection fait la une

Surtout en Allemagne. A Moscou, toutes ! Le Frankfurter Allgemeine Zeitung n’est pas le seul journal à s’inquiéter du nouvel axe greco-russe, évoquant la joie du Kremlin depuis dimanche. Le journal conservateur évoque les relations douteuses du nouveau ministre des Affaires étrangères grec avec l’extrême droite russe.

Bild enchaîne. « A peine 90 minutes après son investiture à la tête de ce gouvernement de « radicalos », Alexis Tsipras rencontre qui ? L’ambassadeur russe en Grèce » . Le journal populaire allemand craint que les deux pays ne préparent un complot sordide et le fait que le nouveau ministre de la Défense grec ait remercié Poutine d’être venu au secours de nos frères orthodoxes en Crimée n’apaise pas sa colère.

Qu’en dit la presse russe ?

Les élections grecques ne font pas la une à Moscou, franchement. J’ai dû aller chercher dans Kathimerini , le journal grec, qui fait le tour de quelques réactions russes. A force de charger google translator avec la version en alphabet grec de phrases cyrilliques, on comprend que la Grèce « vient de donner une vraie leçon de démocratie au reste de L'Union Européenne », c’est le sentiment en Russie.

Le journal le plus lu à Athènes,Ta Nea , fait sa une en revanche sur un aspect plus people : le coup de fil de félicitations de Barack Obama à Alexis Tsipras, le président américain lui disant : « J’ai commencé jeune moi aussi, mais mes cheveux sont devenus blancs ».

Syriza radicalise le débat

Prenez cette tribune d’une violence inouïe dans The Guardian britannique contre Angela Merkel, « le dirigeant politique le plus monstrueux de notre génération », « qui tyrannise le reste de l’Europe ». Les hauts prêtres de l’austérité en Europe rappellent Chaplin et son grand Dictateur. Des hommes robots, avec des esprits robots et des cœurs de robots.

Alexis Tsipras a néanmoins un allié inattendu : le gouverneur de la Banque d’Angleterre, pas réputé pour ses prises de position proches de la gauche radicale, mais qui s’attaque, à la une du Times , rien de moins, contre cette obstination allemande en matière d’austérité qui empêche la croissance partout en Europe.

La fin des Pegida, le mouvement anti-islamisation ?

Son premier chef a démissionné la semaine dernière après la publication de photos de lui affublé en Hitler. Même sort pour la nouvelle dirigeante Kathrin Oertel qui quitte ce même poste après 6 jours seulement, suite à des luttes internes. « Dans le genre auto-démolition on ne fait guère mieux », ironise Der Spiegel. Die Welt est plus méprisant, appelant cette affaire « unappetitlich », « pas très appétissante ».

Une photo fait le tour des journaux européens

Il s’avère que c’est le crâne d’un Neandertal, trouvé dans une caverne en Israël et sensé fournir la preuve que les Cro-Magnon ont fait l’amour avec les humains. Plusieurs journaux sont tout excités. Comme il manque toute la partie visage, c’est difficile de connaître l’état exact des émotions de l’ancien propriétaire du crâne lors des supposés ébats, mais restons-en à la réaction d’un paléontologue cité par The Guardian : « it’s amazing ! », « C’est époustouflant ! ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.