Les services secrets allemands auraient espionné la France

C’est l’information exclusive du Süddeutsche Zeitung ce matin, qui fuite déjà pas mal ailleurs . Depuis 2005, Berlin aurait espionné des hauts fonctionnaires du ministère français des Affaires Etrangères et de la Commission européenne pour le compte de l’agence de sécurité américaine.

Pour le quotidien de Munich, ce matin c’est clair : quelqu’un ment. Le ministre de l’Intérieur allemand ou le chef de la chancellerie, qui se renvoient la responsabilité.

Cette affaire prend de l’ampleur...

Qui nous cache quoi ? demande Bild , pour qui cette affaire atteint clairement la crédibilité d’Angela Merkel qui demeure « stumm », « silencieuse » . Le journal populaire pointe de façon chirurgicale de nombreuses contradictions.

Der Spiegel n’est pas tendre non plus avec le Ministre de l’Intérieur allemand, rebaptisé en Une dans un mot très long, qui n’en est que plus saisissant « le refuseur fédéral de dire la vérité », « Bundesauskunftsverweigerer ».

L’affaire est en elle-même déjà suffisamment sérieuse, mais ce qui la rend encore plus grave, poursuit Der Speiegel, c’est la façon dont elle a été gérée. Nous sommes clairement face à une affaire Merkel.

Pendant ce temps le DAX chute

3,2% perdu dans la seule journée d’hier. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung n’apprécie guère tous ces spéculateurs internationaux qui parient contre l’Allemagne.

Tout ceci n’empêche pas Die Welt , en revanche, de s’en prendre de façon spectaculaire, à sa Une et sous une photo de Marianne à la République, au « malaise français » . « Depuis des années, la France dégringole et transforme sa propre déchéance en auto-sérénade, coincée qu’elle est entre son ancienne supériorité déchue et un vague sentiment de son infériorité actuelle ». Le journal hambourgeois pointe en particulier les intellectuels et autres déclinologues.

Les Unes ailleurs en Europe

Des affaires parfois impénétrables.

Jacqueline Galant a-t-elle tenté de conclure un marché avec le PS pour maintenir sa sœur à la tête de Lens? Une lecture assidue de La Libre Belgique ne fournira pas forcément une réponse à ceux que cette question aura interpellés.

Les raisons ou non de l’arrestation - ou pas – du chanteur canadien Justin Bieber à Rome hier sont fournies, ou pas tout à fait, par La Repubblica .

L’article le plus bizarre du jour, c’est à Copenhague où Politiken veut savoir, tout comme l’office national danois de l’audit, pourquoi le ministère de la Défense du pays a acheté 40.000 articles de lingerie fine, dont 16.000 soutiens gorges ?

Un manuel destiné aux jeunes garçons britanniques, en 1829

C’est The Express qui est tombé sur ce guide des bonnes manières et qui profère quelques consignes que le journal croit bon de ressortir pendant la dernière semaine de la campagne pour les législatives.

Par exemple, en arrivant à l’école, il faut faire une révérence et dire « good morning » à tout un chacun, car « la gentillesse engendre la gentillesse ». Autre consigne, surtout pour les riches, ne jamais se quereller avec quelqu’un, surtout de statut inférieur, et si un camarade vous procure des ennuis, la phrase en anglais est géniale : mildly desire him to desist – « faites, par votre simple douceur, qu’il renonce », ce qui explique, regardez ! la mine béate que j’arbore à l’égard de celui qui s’impatiente en face pour prendre la parole.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.