Journée "pépère" dans la presse européenne

On sent que c’est une journée où il ne se passe pas grand’chose. Le ton est donné par The Daily Express qui titre sur Charles et Camilla qui se sont laissé tenter hier par une partie de fléchettes . Le couple royal s’est rendu au Bell, la Cloche, le pub du village de Purleigh, dans l’Essex, pour tenter leur chance dans ce jeu qui est tout de même qualifié officiellement de « sport » au Royaume-Uni.

« Je ne suis pas très douée » concède la duchesse après avoir obtenu seulement 17 points pour trois fléchettes lancées. But de cette visite : promouvoir l’idée des pubs au centre de la vie communautaire.

__

L’habitat préoccupe les journaux

Restons un instant en Grande Bretagne. Pour rentrer dans le marché immobilier maintenant, les primo-accédants sont obligés de prendre des emprunts d’une durée atteignant parfois 40 ans pour payer leur première maison. The Mail s’en indigne, constatant que certains d’entre eux -surtotu les Londoniens- sont condamnés, du coup, à rembourser la somme jusqu’à l’âge de 70 ans.

Les Berlinois achètent moins, ils louent, et depuis longtemps on entend le mantra : « Berlin c’est vraiment pas cher ». Plus tellement vrai , si l’on en croit la une du Berliner Morgenpost ce matin. Les loyers dans la capitale dépassent pour la première fois ceux de Cologne ou de Düsseldorf, surtout dans les quartiers jeunes et trendy comme Friedrichshain qui, du coup, deviennent nettement moins jeunes et trendy.

Le Berliner Zeitung note que déjà, dans cette ville qui fait la taille de l’Ile de France pour une population de 3,6 millions de personnes, les Berlinois s’installent de plus en plus aux abords de la capitale . De toute façon, si vous voulez vivre vieux et en bonne santé, il vaut mieux vivre dans des espaces verts.

Dixit un rapport de l’institut royal des architectes britanniques que publie The Independent ce matin, rapport qui constate quede vastes pans du paysages urbain au Royaume-Unis sont laids, gris et unappealing (sans charme aucun), conclusion que même la première page de l’Independent a du mal à rendre sexy.

__

Le Tempsrappelle pourquoi Genève a décidé de devenir suisse

Papier intéressant sur 10 pages qui répond à la question : « Pourquoi les édiles d’une Cité reconnue sur la scène mondiale et qui plaçaient leur patrie ‘au premier rang dans la marche glorieuse de l’espèce humaine’ auraient-ils volontairement, il y a 200 ans, intégré une Confédération alors divisée, pauvre et impuissante? ».

L’Institut national genevois lance la commémoration intellectuelle du 200ème anniversaire de l’entrée de Genève dans la Confédération en ce moment, rappelant queGenève a rallié la Suisse pour mieux contenir la France et son turbulent empereur à l’intérieur de ses frontières de 1792.

Les unes sont encore plus « space » ailleurs

Comme celle du Helsingin Sanomat. Le journal finlandais recouvre sa première page ce matin de photos de quelque chose qui s’appelle les monopoles magnétiques. Le chercheur finlandais Mikko Möttönen étudie depuis longtemps ces particules.

Le fait de consigner de larges pans du texte original dans google translator ne permet pas forcément d’apporter la lumière qu’on aurait voulue. Je vous cite ce qui en est sorti à 4 heures du matin : « Le monopole dit magnétique est une particule théorique importante qui émane d'un aimant unipolaire et peut être massif et incapable parfois de générer les accélérateurs de particules actuels ».

La conclusion laisse encore plus perplexe, car Mikko Möttönen concède : « nous avons fait un pas vers le fait que les monopôles magnétiques ne peuvent pas vraiment être là, bien qu'ils ne soient pas vraiment cherchés non plus ». Inconsciemment certes, le chercheur finlandais trouve la métaphore parfaite pour résumer à sa façon le contenu de la presse européenne ce matin.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.