La forêt tropicale, la terre ocre, une côte rectiligne, et au sommet une petite croix blanche... Brésil, route transamazonienne, km 23... Il y a plus de vingt ans, à cet endroit précis, on a tenté d'assassiner Mgr Kräukler. L'évêque d'Altamira, missionnaire venu évangéliser les Indiens, est à leur côté depuis longtemps pour lutter contre la déforestation. Combat mal vu : depuis 1987, il est sous protection policière. Quel rôle, quelle influence, quels dangers pour les catholiques dans le monde entier ? "Les catholiques, une enquête mondiale" : c'est un numéro spécial remarquable de l'hebdomadaire La Vie, à la veille de Pâques. 50 pages de dossier, avec d'abord le rappel des grands chiffres : plus d'un milliard de fidèles ; l'Europe n'en représente plus qu'un quart ; * à l'horizon 2050, l'Amérique Latine continuera de fournir le gros des croyants, et l'Afrique confirmera sa montée en puissance... Education, migrations, pauvreté, combat pour la paix : sur toute la planète, rappelle La Vie, les catholiques conjuguent une influence spirituelle avec une capacité de mobilisation qui reste exceptionnelle. Au-delà des polémiques très vives (on y reviendra), La Vie rappelle qu'un quart des lits médicalisés qui accueillent des malades du SIDA sont gérés à travers l'Eglise. Alors quelle influence ? Le journal dresse un état des lieux, région par région... En Amérique Latine, l'action sociale reste importante. Le Moyen-Orient est bien souvent un lieu de danger de mort. L'Asie, c'est la peur et l'espoir. L'Afrique, l'avenir, avec beaucoup de points d'interrogation. Et puis il y a l'Europe, "continent en rupture de Dieu". (Nicolas Demorand : "Et en France, l'Eglise catholique a-t-elle encore une influence ?")... Question posée dans Témoignage Chrétien... Le sociologue Emile Poulat souligne la divergence croissante entre les positions défendues par l'Eglise et l'opinion publique. "Sa manière de communiquer est devenue désuète", poursuit le sociologue des religions Jean-Louis Schlegel. Pour lui, à certains égards, il faudrait que l'Eglise se constitue en lobby, comme d'autres : les associations homosexuelles, par exemple. Mais dans la France laïque, pas évident. Mais peut-être est-ce vers Rome qu'il faut regarder pour comprendre la perte d'influence. "Vatican, la crise s'aggrave : enquête sur une Eglise gangrenée par les scandales" : c'est le dossier de Courrier International. Scandale de pédophilie, bien sûr. Article au vitriol, extrait du journal allemand Die Welt. "Le vieillard solitaire du Saint-Siège n'a aucune idée de la colère et de l'incompréhension qui règnent parmi ses fidèles". Courrier relève que, face au scandale de la pédophilie, Benoît XVI a été plus courageux que ses prédécesseurs. Mais les affaires se multiplient. Certaines mettent en évidence son silence et son inaction. Pour deux journaux de Pologne et d'Espagne, il faut changer radicalement les règles de fonctionnement des institutions catholiques. Un dernier texte, dans Courrier, résume l'immensité du malaise... Il est écrit par la chanteuse irlandaise Sinéad O'Connor. Il y a une petite vingtaine d'années, elle avait fait scandale en déchirant une photo de Jean-Paul II à la télévision. "Pourtant, dit-elle, je suis catholique de naissance et de culture". Mais le passé est lourd. Plus jeune, la chanteuse a vécu un an et demi dans une institution de Dublin pour les jeunes femmes rebelles. "Nous travaillions, dans la cave, à laver les tenues des prêtres à l'eau froide et au savon. Nous apprenions les maths et la dactylographie. Nous avions des contacts limités avec notre famille. Or, dans ces établissements, les abus sexuels étaient monnaie courante. Je serais la première à la porte de l'église si le Vatican offrait une réconciliation sincère. Ce n'est pas parce que les catholiques irlandais n'osent pas dire 'nous méritons mieux' qu'ils doivent être traités comme des moins que rien". (ND : "8h30... Suite de la revue de presse : la rubrique Politique")... Encore une revue de la presse étrangère. Mais celle-ci est dans Le Parisien-Aujourd'hui. Martine Aubry intéresse la presse étrangère... Il y avait du boulot... En 2008, le New York Times l'avait prise pour un homme, et avait dû se fendre d'un rectificatif. Aujourd'hui encore, ce n'est pas gagné... Le Sunday Times parle de "Madeline Aubry". Mais, à en croire l'entourage de la patronne du PS, les demandes d'interviews s'accumulent. Et les articles sont plutôt flatteurs. Certes, à Londres, le Sunday Times parle de "Icy Aubry" (Aubry glaciale). Mais le Guardian voit en elle la renaissance de la gauche française... un quotidien allemand, une Angela Merkel. "C'est la candidate la mieux armée pour battre Nicolas Sarkozy", selon le Corriere della Sera, en Italie. Dame de Fer de la gauche. Un quotidien marocain la qualifie même de "Notre-Dame de la Résurrection". Nous revoilà à l'église... (ND : "Pas de problèmes de notoriété, en revanche, pour Dominique Strauss-Kahn")... Depuis qu'il dirige le FMI, c'est l'oncle d'Amérique du Parti Socialiste. "Le cas DSK" : c'est la couverture du Point cette semaine. Et la question qui court tout au long du portrait est la suivante : en 2012, candidat ou pas ? Réponse : "Oui, il a sans doute envie d'être un jour Président. Mais non, ce n'est pas une obsession". En tout cas, à en croire le mensuel Capital, il a fait du bon boulot au FMI. Dans une institution considérée comme un Grand Satan ultra-libéral, il a pratiqué les plans de relance pour les pays mis en difficulté par la crise. L'affaire de la jolie Hongroise qui aurait bénéficié de traitements de faveur semble oubliée. Alors la gloire à Washington et les voyages en première, c'est bien... Mais gare à l'effet "diva"... S'il veut être candidat, DSK devra remettre les pieds sur terre en France. Selon Le Parisien ce matin, il est "sous pression". Face à la montée en puissance de Martine Aubry, beaucoup, au PS, aimeraient qu'il précise ses intentions. Un sondage IPSOS, dans Le Point, résume "le match DSK-Aubry". Globalement, il est plus populaire : 55% de jugements favorables, contre 49. Mais chez les femmes, les jeunes, les catégories modestes et la gauche en général, c'est elle qui est en tête. Encore un tout petit mot de politique... Le bouclier fiscal fait à nouveau les grands titres de la presse. On en a largement parlé hier : je n'entre pas dans les détails. Et puis, à la rubrique Politique et People, le ministre François Baroin et l'actrice Michèle Laroque, à la Une de Match... C'est "le nouveau couple glamour de la politique", dixit l'hebdomadaire. (ND : "Quoi d'autre dans la presse, Bruno ?") La contribution de L'Humanité au débat sur les retraites... 4 millions de retraités perçoivent moins de 600 € par mois. 5 millions perçoivent moins de 1100 €. Question à la Une : "Est-ce ainsi que les retraités vivent ?". Précaires parmi les précaires... Après Emmaüs, la première grève de l'histoire du SAMU social... Les salariés ont beau avoir la vocation chevillée au corps, ils ne supportent plus leurs conditions de travail : précarité et salaires au rabais. C'est à lire sur Rue89. Et puis un espoir pour les aveugles, qui aimeraient profiter, beaucoup plus qu'avant, d'Internet qu'aujourd'hui... Des chercheurs américains développent un système qui permettra de mieux lire en braille sur l'écran. C'est à lire sur Slate.fr, qui reprend une information du site américain Wired. (ND : "Et on termine dans la mare aux canards")... Aux canards et aux batraciens... C'est le printemps, et les crapauds sont chauds-bouillants. Un article très amusant de Thierry Creux raconte tout, dans Ouest-France... C'est la saison des amours. Quand on parle de "bêtes de sexe", on ne pense pas toujours aux crapauds, et pourtant... Thierry Creux raconte qu'ils ont tellement faim en ce moment que certains se jettent sur des mâles. Un coassement permet à l'outragé de signaler la méprise. Si vous vous promenez en bottes près de l'étang et que vous remuez la botte, pareil : on va vous sauter dessus. Quant aux pauvres femelles, on en a vu agressées par vingt mâles à la fois. Mais ceux qui disent ça sont probablement des mythos ou des pervers. Alors, dans la mare aux canards des journaux, le 1er avril, il faut faire gaffe aux poissons... Dans Le Dauphiné Libéré, Didier Pobel donne une liste d'informations, toutes plus louches les unes que les autres : 1) Geneviève de Fontenay va créer un nouveau concours de Miss ; 2) Un Français mange en moyenne deux fois plus de pizzas qu'un Italien ; 3) Le président de l'Europe Herman Van Rompuy s'apprête à publier un recueil de haïkus (les poèmes japonais) ; 4) A Muret, près de Toulouse, un curé ivre s'est battu à coups de poing avec la famille d'un défunt pendant une messe de funérailles... Pobel assure que toutes ces informations sont vraies. Il a beau dire, Madame de Fontenay composant des haïkus en se goinfrant de pizzas au bord de la mare aux crapauds avec un curé ivre : c'est louche... Bonne journée...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.