"Chaque Président, chaque Premier ministre doit déclarer : "Le SIDA, c'est mon affaire"... C'est une phrase de Kofi Annan, le Secrétaire général des Nations Unies, hier... Alors aujourd'hui, 1er décembre... Journée mondiale de lutte contre le SIDA... que lui répondent les Présidents et les Premiers ministres ?... Eh bien, pas forcément grand-chose... "Le monde du SIDA, c'est le monde des promesses trahies"... C'est ce que vous lirez dans L'Humanité... Pour le journal... qui est le seul ce matin à mettre cette Journée mondiale en grande Une... la lutte contre le SIDA va d'échec en échec... Alors c'est sûr, les chiffres sont là... La maladie existe depuis 25 ans... Elle fait 3 millions de morts par an... Et près de 40 millions de personnes sont séropositives dans le monde... Alors oui, on le sait : c'est une catastrophe sanitaire... Ce sera la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité... C'est du moins ce que disent les experts consultés par The Independent... C'est bien pour cela que l'OMS et l'ONU réclament des politiques plus volontaristes... Alors je vous le disais : dans les journaux, on n'en fait pas les gros titres... Mais tout de même... Ici et là, des reportages, sur des réussites ou des échecs patents... "La catastrophe ukrainienne", par exemple, dans Libération... L'Ukraine est le seul pays européen où la propagation du SIDA est aussi importante qu'en Afrique... Et ce, pour une bonne raison : l'épidémie est totalement ignorée par l'Etat... En Ukraine, on estime que 400.000 personnes sont porteuses du virus... Et seules 2.000 ont accès à une trithérapie... Alors des politiques volontaristes, il en existe... Il y a, note Les Echos, "des Etats qui donnent l'exemple"... "En Afrique, c'est ainsi la mobilisation générale au Sénégal... La prévention s'y fait sans complexe... Et la distribution des anti-rétro-viraux y est gratuite... Du coup, 1% de la population est séropositive, dans une région où les taux sont généralement 6 fois plus importants... La Thaïlande a une réputation de roi de la prévention... Et ce, grâce à l'un de ses sénateurs, infatigable, surnommé "Mister Condom"... "Monsieur Préservatif"... Reste la star de la lutte contre le SIDA... C'est le Brésil... Là aussi, prévention et traitements... Sauf que là, la production d'anti-rétro-viraux génériques est devenue une industrie nationale... le Brésil qui a réfléchi en termes économiques... Les hospitalisations, l'absentéisme et le décès des salariés coûtent plus cher que la prévention et les soins"... La prévention... les soins... l'accès de tous à des traitements dignes de ce nom... D'accord... Mais attention aussi au rejet de l'autre... Les malades du SIDA... les personnes séropositives... n'ont pas droit à la libre circulation... Saviez-vous, par exemple, qu'un séropositif ne peut pas aller aux Etats-Unis... C'est ce que dénonce ce matin Le Parisien-Aujourd'hui en France... Avec le témoignage de Jean-Luc Romero... Il est le président des Elus locaux contre le SIDA... Et l'été dernier, il était aux Etats-Unis... Alors, pour entrer sur le territoire américain, bien sûr, il n'a pas signalé qu'il était séropositif... Mais au retour, juste après les menaces terroristes en Angleterre, c'était l'alerte rouge dans les aéroports américains, et les passagers n'avaient le droit de rien emporter en cabine... L'élu français a quand même pris ses médicaments... Il ne voulait pas risquer de les perdre si sa valise était égarée... Alors les douaniers ont tout examiné, boite par boite, cachets par cachets... Et l'un d'entre a demandé : "Mais ce n'est pas pour le SIDA, ça ?"... Alors Jean-Luc Romero raconte : "J'ai menti... J'ai dit : "J'ai un cancer"... Depuis, il a écrit à George Bush... Alors plus de volontarisme dans la lutte contre le SIDA... Eh bien, il va falloir leur poser la question, à tous nos candidats... Mais je vous l'ai dit : honnêtement, ce n'est pas le sujet du jour, dans vos journaux... Pourtant, vous avez le choix dans le suivi quotidien de la vie des politiques... Vous lirez la manière dont Nicolas Sarkozy veut "porter le changement"... C'est dans Le Figaro... Après la polémique et les commentaires ironiques d'hier sur l'annonce de sa candidature... le président de l'UMP fait plutôt l'unanimité ce matin... "Il a réussi son premier oral", note ainsi Le Parisien-Aujourd'hui en France, après la prestation de Nicolas Sarkozy sur France 2 hier soir... Pendant ce temps-là, vous le savez... Ségolène Royal fait campagne au Liban... Il faut dire... c'est ce que note France-Soir... que le Proche-Orient, c'est "l'examen de passage pour tout chef d'Etat ou aspirant au titre"... Autre politique... Lui, il sera candidat officiel à la Présidence à partir de demain... C'est François Bayrou... "Et si la surprise de la Présidentielle, c'était lui ?"... Ah oui, je sais : tous les jours, on cherche une surprise... Mais là, c'est Philippe Noireaux, dans L'Yonne Républicaine, qui se demande s'il n'est pas temps de mettre la balle au centre... Et son analyse est toute simple... Quand on écoute Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, on se rend compte qu'ils font plutôt le grand écart en essayant de séduire les électeurs du camp adverse... Autant dire donc qu'ils se retrouvent tous les deux au centre... Alors si c'est pour choisir le centre... autant choisir celui qui n'en a jamais bougé... Alors est-ce une preuve du frémissement Bayrou ?... La Croix, Le Monde, L'Express... en font le portrait... Et tous mettent en avant ses racines... Ce n'est pas pour rien qu'il se déclarera demain depuis son Béarn natal... Avec ses racines, François Bayrou est devenu tendance... comme les produits bio... Je cite Le Monde... Sans compter que François Bayrou, c'est la méritocratie républicaine... Agrégé de lettres, professeur le jour et soutien de famille le reste du temps, après la mort de son père... Le patron de l'UDF, c'est aussi un exemple de volonté... L'ancien bègue est parvenu à vaincre son handicap... Lui qui, hier, était snobé par le microcosme pour ses costumes de provincial et ses manières mal dégrossies, est aujourd'hui devenu un must... Et François Bayrou, il est persuadé que ces histoires-là plaisent aux Français... ces histoires où les petits tiennent tête aux grands, les faibles aux puissants... Sauf que ça ne va peut-être pas suffire pour gagner... Comme ne va pas suffire le fait de faire du "ni-ni"... "Ni Ségo, ni Sarko", ce n'est pas un programme, pour L'Express... Même si, en effet... l'hebdomadaire le rappelle... dans les sondages de ces derniers mois, entre mars et novembre, le nombre d'électeurs refusant de choisir entre Royal et Sarkozy est passé de 13 à 22%... Et ça, "c'est une des choses qui fait que François est convaincu d'être élu", explique l'un de ses fidèles... "vraiment convaincu"... Une confidence à L'Express qui perd un peu de sa valeur quand ce fidèle conclut : "Il l'était déjà en 2002"... Et puis alors, en politique... il y a des amis que l'on est content de ne pas avoir... Georges Frêche, par exemple... "Le pharaon de Montpellier", comme l'appelle Le Nouvel Observateur... Le Nouvel Obs qui a fait le tour du système Frêche... "50.000 personnes dépendent du président de la région Languedoc-Roussillon... C'est sans doute ce qui explique qu'il soit toujours debout... et que rares sont les élus qui ont condamné sa sortie sur les 9 Noirs du 11 tricolore"... Alors, en même temps, son style agace de plus en plus... y compris chez ses partisans... Le style Frêche, ce sont les envolées à l'emporte-pièce, qui balancent entre le pathétique et l'inaudible... Et puis les intimidations, les menaces... menace de dissoudre l'Assemblée régionale, ou de révéler ce qu'il sait de l'affaire Urba... "S'il continue comme ça, il va faire perdre la gauche", s'inquiètent quelques élus... Et en particulier quelques élus socialistes... Parce que "si Georges Frêche est socialiste, c'est pour combien de temps encore ?", se demande Libération... La Commission des conflits du PS est saisie pour enquêter sur la dernière petite phrase en date... celle donc des Noirs dans l'équipe de France... Mais la procédure est lente... Et elle divise le parti... François Hollande assure, dans Libé, que la Commission va se réunir mi-décembre, et tenter de calmer le jeu... Pour d'autres socialistes, il n'est plus temps de calmer quoi que ce soit... Il faut tout simplement lui refuser le renouvellement de sa carte du PS... Et le 1er janvier, Frêche ne sera donc plus socialiste... Pas sûr que ce soit autre chose qu'un voeu pieux, ça... Pour finir... tout le monde le dit... le facteur, la boulangère, la voisine... Il fait trop chaud... Alors c'est vrai en France... c'est vrai dans toute l'Europe... C'est vrai aussi en Algérie... Ce matin, à la une du Jeune Indépendant, la photo d'une file d'attente de tracteurs à citerne, qui viennent à une pompe chercher de l'eau... Parce que le pays va passer son premier week-end de décembre encore à sec... En même temps, un automne clément, il y en a qui ne s'en plaignent pas... Ce sont les oiseaux migrateurs... Généralement, leur traversée des Pyrénées n'est pas une partie de plaisir... Ils passent de 0 à 1.200 mètres d'altitude... dans le vent, la neige, le brouillard... Ils dépensent des quantités phénoménales d'énergie... Cette année, la migration a été beaucoup plus tranquille... Et du coup, les observateurs ont recensé un grand nombre d'oiseaux, raconte La Croix... Parce que figurez-vous que l'année dernière il a fait froid en automne... Et que, d'une année sur l'autre, les oiseaux ont cette mémoire du froid, qui les incite à partir... En même temps, tout le monde ne part plus... Bon nombre de cigognes prennent leurs quartiers d'hiver du côté de Montpellier... Et les grives passent, pour la plupart, l'hiver au chaud en Scandinavie... Ca, c'est le réchauffement climatique... Le réchauffement climatique... l'environnement... Sachez que dans Libération, Nicolas Hulot a écrit à Dominique Voynet... plus exactement, il lui répond... La candidate des Verts à l'Elysée lui avait écrit une lettre ouverte, dans le même journal... une lettre intitulée : "Tu es des nôtres, Nicolas"... Alors la réponse de l'écolo à l'écolo... "Tu as choisi la politique... J'ai pris une autre voie... Les postures dénonciatrices et les incantations ne suffisent pas"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.