Sausage party pas du goût de la manif pour tous; pas plus que l'ivg. Plongeon dans la tête de Marine le Pen, on y trouve quoi ?

La revue de presse, bonjour Hélène Jouan

On commence par un film qui a du mal à passer …

« C’est la saucisse de trop, celle que la Manif pour tous digère mal » nous raconte ce matin Elena Scappaticci sur le Figaro.fr. Sausage Party, le film d’animation POUR ADULTES sorti hier sur les écrans, qui décrit les aventures de Franck, fougueuse saucisse rêvant de fourrer Brenda, assume son ton trash. Il est d’ailleurs interdit en France aux moins de 12 ans ; mais ça ne suffit pas. LA Manif pour tous, décidément sur tous les fronts en ce moment, rejointe par les associations familiales catholiques réclament au moins le même traitement qu’aux Etats unis où il est interdit au moins de 17 ans. Le collectif s’insurge de « cette partouze géante visible en famille », « d’œuvre pornographique sous couvert de second degré et de politiquement incorrect ». Depuis cette montée au créneau nous raconte la journaliste, les internautes se régalent parodiant, détournant la réaction outrée dudit collectif. Un twittos facétieux qualifie par exemple une boite de cassoulet, de « boite de pandore ».Que dire du Big Mac, Marc, que vous avez célébré tout à l’heure !

Autre combat du jour, le délit d’entrave numérique à l’avortement, débattu aujourd’hui à l’Assemblée nationale

« Les réacs à l’attaque » juge Libération, qui souligne la collusion dans ce combat entre une partie de la droite, de l’extrême droite et de l’Eglise de France qui tous s’insurgent de cette « nouvelle censure » disent-ils.

Mais la droite n’est pas mono bloc dans cette affaire. L’Humanité souligne par exemple que les centristes de l’UDI, voteront majoritairement en faveur de la création d’un tel délit, contre ce que l’Huma qualifie de « propagande 2.0 ». Le site Rue89, raconte pour sa part, le coup de fil d’une jeune élue, Aurore Bergé, soutien de Juppé chez les Républicains, à l’un des sites visés par la proposition de loi, IVG.net. En appelant le numéro vert, elle dit qu’elle est enceinte mais qu’elle ne veut pas garder l’enfant, elle cherche des infos. 18 minutes de conversations raconte-t-elle, où elle a eu droit à tout. « les couples ne se remettent pas d’une IVG, l’ivg augmente les risques d’infertilité, avez-vous pensé aux conséquences psychologiques de l’ivg etc ». La conversation se conclut en lui disant d’aller voir son médecin traitant, mais on lui réclame son numéro de téléphone pour prendre de ses nouvelles. « Le ton est bienveillant, empathique, mais pas une fois dit-elle, on ne m’a donné des informations. Imaginez les femmes qui appellent car elles ne peuvent se confier à personne d’autre ». Aurore Bergé, convaincue donc du bien-fondé de cette proposition de loi, car le délit d’entrave, elle l’a expérimenté, a changé de terrain.

La Croix, par la voix de son directeur de la rédaction, Guillaume Goubert renvoie ce matin, chacune des parties dos à dos. « Les femmes ont droit à une information loyale et complète tant de la part des autorités publiques que des associations pro ou anti ivg. Les excès et les biais doivent être combattus mais pas dans un seul sens » prévient il. « La liberté de ne pas avorter doit être considérée avec au moins autant d’attention que le droit de recourir à l’IVG ». Une façon policée de dire en fait, qu’il est contre l’extension de ce délit d’entrave …

On poursuit Hélène avec un plongeon dans la tête de ?

« Dans la tête de Marine le Pen », enquête signée Michel Eltchaninoff, à lire dans le nouveau numéro de Philosophie Magazine. Eltchaninoff entend comparer les visions du monde de Jean Marie le Pen et de sa fille, afin de comprendre ce qu’elle a fait évoluer dans le corpus idéologique du Front national. L’enquête commence très logiquement avec le Pen père. Et si on croyait avoir tout lu de la part du fondateur du Fn, et bien nous voilà encore surpris. Pour justifier sa conception de « l’inégalité des cultures », le Pen avance une explication qu’il veut scientifique : «Partisan de l’Algérie française et de l’intégration des populations musulmanes, j’avais étudié raconte-t- il, la question de l’éducation. Et je m’étais aperçu que la progression intellectuelle des européens montait de façon rectiligne. Dans le monde musulman, à 11-12 ans, tac, tout s’arrête brusquement ». Pourquoi ? Jean-Marie le Pen répond « la masturbation ». Stupéfaction. Il s’explique « nous européens ne connaissons pas cette obsession sexuelle à cause de notre religion. Le succès de notre civilisation est dû à la maitrise de nos pulsions, quand la sexualité est libérée chez les peuples simples ». Voilà c’est dit, et inédit. La suite de l’enquête montre comment Marine le Pen s’est éloignée de ces explications simplistes pour se concentrer elle, sur la mise au jour de 2 totalitarismes qu’elle pourfend également, celui du tout religieux, et celui du tout commerce. Eltchaninoff relève le syncrétisme incroyable de ses références, d’Hanna Arendt à Jaurès, d’Orwell à Finkielkraut qui lui permet d’être inattaquable. Pour autant conclut-il, mais il faut lire l’article au complet pour suivre son cheminement, « si Marine le Pen a changé l’idéologie du Fn, elle ne l’a pas fait quitter la maison de l’extrême droite. Elle n’a fait que retapisser et déplacer les meubles ».

En bref hélène, quelques infos relevées ce matin dans vos journaux

Photos et témoignages bouleversants ce matin dans Libération des habitants d’Alep sur leur interminable martyr. « Le siège est-il en train de nous arracher notre humanité ? » s’interroge Abu Salim qui s’est surpris à regretter le pain perdu, alors même qu’une bombe venait de faire un carnage à quelques mètres de lui et de la boulangerie devant laquelle il faisait la queue.

Pour sourire, les Unes des quotidiens des Hauts de France comme on dit aujourd’hui.. Une du Courrier Picard, en picard s’il vous plait, « Myrtille al est

din ch’bain » prononciation non certifiée, mais en gros ça dit qu’il faut soutenir Myrtille, miss Picardie qui concourt le 16 décembre prochain au titre de Miss France ; et la Voix du Nord, un brin jalouse de voir que la bière belge se fait mousser à l’Unesco s’interroge, « Et nous alors ??? »

L’horrible suspense sur la candidature ou non de François Hollande, au sein des primaires ou pas, fait l’objet de bien des éditoriaux sérieux, Alain Rémond dans la Croix s’en amuse lui. Relevant dans un article du Monde que « personne ne connait la réponse de François Hollande, ni Valls, ni aucun socialiste, ni même peut-être encore Hollande », Alain Rémond imagine le président tout perturbé de se regarder dans la glace à longueur de journée, « j’espère juste, conclut- il, qu’il ne le soit pas au point de se dire un beau matin, comme Woody Allen, « la réponse est oui, mais au fait quelle était la question ? »

Et puis coup de sang de Valeurs Actuelles : « la propagande des medias » titre choc à la Une, avec un micro jaune dans une faucille jaune sur fond rouge, pastiche du drapeau soviétique. Valeurs Actuelles s’insurge de la pensée unique qui frappe tous les media confondus. A l’appui les témoignages d’Eric Zemmour, Elizabeth Lévy, même Péguy est appelé en renfort ! C’est vous dire si c’est éclectique et pas du tout pensée unique !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.