(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : opération corned-beef ! (Bruno Duvic) Il faut une bonne dose d'anti dépresseur pour parcourir les Unes des journaux ce matin... « Le Figaro » : « La France accuse Kadhafi d'avoir tué 10.000 libyens ». « Les Echos » : téléphone « portables, l'Organisation Mondiale de la Santé admet des risques de cancer », on en parle beaucoup ce matin sur France Inter. « VSD » : « Violence à l'école », 48% des parents ont peur d'y envoyer leurs enfants « Ouest France » : « Sécheresse, l'alerte » Et puis bien sûr, la bactérie dite du concombre, responsable de la mort de 16 personnes. Est-ce bien la faute du concombre ? Première page ironique de « Libération », à qui la symbolique de la cucurbitacée n'a pas échappé à une époque où on parle beaucoup de scandale sexuels. Un concombre se dresse à la Une, avec ce titre : « Présumé innocent ». (Patrick Cohen) Mais c'est d'une autre bactérie qu'il est question dans « Le Point ». (Bruno Duvic) En couverture, un homme qui a des faux airs de Pedro Almodovar. C'est le professeur Radman, "L'homme qui promet l'immortalité", titre le Magazine. Miroslav Radman est chercheur en génétique moléculaire à l'Inserm, il est membre de l'Académie des sciences. Le Point le présente comme l'un des plus grands spécialistes de l'ADN. Et cet homme de 67 ans aurait découvert le secret de la longévité dans une bactérie. Bactérie dite du "corned beef" car elle a été découverte il y a plus de 50 ans dans des conserves de viande. Tous les détails sont dans un livre dont le Point publie les bonnes feuilles. Le secret de cette minuscule héroïne, c'est qu'elle possède un kit de survie qui la protège de la rouille qui attaque les molécules. Dans le kit, on trouve un jeu de copie du génome, des protéines ultra résistantes et un mécanisme de réparation de l'ADN. Voilà donc le grain de sable qui pourra ralentir, si ce n'est arrêter le tic tac de notre horloge biologique, dit le professeur. Il envisage de tester ce kit sur des souris et évoque la possibilité d'un vaccin contre le vieillissement. Manifestement, ces analyses ne font pas l'unanimité. Depuis 2 ans, Miroslav Radman toque à la porte des instances nationales et européennes, à la recherche d'argent. On lui répond que le mécanisme de vieillissement est extrêmement complexe et que ce qu'il dit est trop simple, ça ne peut pas marcher. Au fait pourquoi vivre 150 à 200 ans ? Réponse du professeur qui croit en l'immortalité : cela nous permettrait d'exploiter le fantastique potentiel de notre cerveau. L'homme a surdéveloppé ses capacités cérébrales, aujourd'hui nous mourons avant d'avoir fait fructifier tout ce que nous avons appris. (Patrick Cohen) Des bactéries à l'atome : une nouvelle pièce au dossier du nucléaire dans « Le Nouvel Observateur »… (Bruno Duvic) Encore les bonnes feuilles d'un livre à paraître bientôt, celui de Corinne Lepage, l'ancienne ministre de l'Environnement. Titre de cet ouvrage, "La Vérité sur le nucléaire". C'est une enquête à charge mais très soigneusement étayée, dixit « Le Nouvel Obs ». Que disent ces bonnes feuilles ? D'abord que le choix essentiel du nucléaire après guerre en France n'a jamais fait l'objet d'un véritable débat. Le Parlement a été prié de regarder ailleurs, c'est toujours par décret que les décisions ont été prises. Ensuite qu'EDF et Areva, les deux grands acteurs du nucléaire tricolore sont dans une fragilité financière extrême. Et pour cause, le coût du nucléaire, écrit Corinne Lepage a été systématiquement sous évalué pour améliorer sa prétendue rentabilité au regard des autres formes d'énergie, notamment les énergies renouvelables. La stratégie choisie poursuit l'ex ministre est de faire payer par le contribuable, aujourd'hui et demain, ce qui devrait être normalement à la charge d'une entreprise. Notre connaissance du dossier nucléaire est fragmentaire, en témoigne le bilan toujours pas établi de la catastrophe de Tchernobyl. Cet héritage poursuivra nos descendants pendant des générations, selon Madame Lepage. (Patrick Cohen) A la Une du « Figaro » : un chiffre qui fait frémir... (Bruno Duvic) 10.000 morts... La France accuse Kadhafi d'avoir tué 10.000 libyens. Aux abois le colonel sèmerait la terreur à Tripoli, qu'il contrôle toujours. Arrestations massives, rafles, pillages, viols, disparitions. Des informations parcellaires mais concordantes émanent de la capitale libyenne. C'est un diplomate français qui livre à Alain Barluet ce chiffre de 10.000 morts, peut être plus. Des témoignages présentés avec prudence par le journaliste évoquent des pères de famille torturés devant femme et enfant, des fosses communes dans Tripoli, des saccages d'hôpitaux et une surveillance digne de la pire époque de l'Union soviétique. A Paris, selon le Figaro, on se dit persuadé que le sort de Kadhafi est scellé. Reste à savoir plus précisément ce qu'il laissera derrière lui. A Misrata la presse peut voir directement ce qui se passe puisque les insurgés ont chassé les troupes du colonel. Reportage photo de Jean-Philippe Remy et Jerôme Sessini dans le monde. Image du marché aux légumes de Misrata. Des enfants brandissent le drapeau de la révolution libyenne devant un char calciné. Il servait d'abri aux blindés de Kadhafi pendant la bataille. C'est devenu un lieu de promenade. (Patrick Cohen) L'homme politique du jour dans la presse : Jean Louis Borloo... (Bruno Duvic) Il a fait un pas de plus vers la candidature à l'Elysée hier dans « La voix du Nord ». Il se prépare physiquement et mentalement et il se prépare pour gagner. Tout cela irrite de plus en plus l'UMP selon « Le Figaro ». Borloo, 10% d'intentions de vote tout au plus pour l'instant dans les sondages C'est encore trop pour l'Elysée et l'UMP. Jean François Copé va écrire à l'ensemble des radicaux qui siègent dans les instances locales de l'UMP pour qu'ils choisissent leur camp. Selon le Parisien-Aujourd'hui en France, les pressions sont montés d'un cran pour dissuader l'ancien numéro 2 du gouvernement de se présenter. Vous n'imaginez pas, ils font feu de tout bois, dit un centriste. Parfois, c'est le chef de l'Etat lui même qui décroche son téléphone : "Tu es fou de suivre Borloo, reste avec moi, tu auras tout ce que tu veux, tu seras ministre, tu auras un poste à l'UMP" Parmi les arguments anti-Borloo avancé par les proches de Nicolas Sarkozy : comment un homme qui a passé 3 ans au gouvernement peut-il se présenter contre le président ? 2012, c'est loin mais la campagne a déjà commencé. François Hollande face aux lecteurs du Parisien ce matin. Photo à la Une. Le candidat normal pose sur son scooter normal et sous un casque normal, mais ça lui fait un peu une tête d'œuf. Bataille des images. « Paris Match » « gagatise » déjà : à la Une cette semaine, « Carla, elle révèle son nouveau bonheur au G8 » Bataille sur le Net aussi. Dans « L'Humanité », double page sur le nouveau site d'info qui monte : « Atlantico ». Pour l'Huma, c'est la droite ultra libérale qui tisse sa toile. La plupart des contributeurs sont des proches de l'UMP. Sur « Atlantico » aujourd'hui, un article sur les classes moyennes et l'immobilier. Comment les classes moyennes se suicident au logement. Mais pour la bonne bouche terminons avec un papier du « Parisien » qui donne la parole a un motard de la police qui vient de compiler dans un livre les excuses les plus bidons présentés par des automobilistes arrêtés en infraction. Je vous cite mes deux préférés : - vous roulez trop vite, - Oui mais j'ai des surgelés dans le coffre. Et - L'enfant n'a pas sa ceinture de sécurité. - Oui mais c'est pas le mien. Le flic qui a de l'humour vous conseille de rester calme si vous êtes arrêtés. Ne faites pas comme cet automobiliste du Calvados qui, avant même que le policier ait dit quoi que ce soit, a soufflé dans le fil relié à son casque. Il pensait que c'était un éthylotest....

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.