Alors oui... Une revue de presse un jour où les kiosques sont fermés... un jour où, c'est la tradition, il n'y a pas de journaux... Sauf que s'il n'y a pas de journaux, eh bien les sites Internet fonctionnent... Alors ce matin, c'est une revue de presse.fr... Avec d'abord un sondage, sur le site du Parisien... un sondage CSA, qui montre que "les syndicats ont la cote"... 57% des Français soutiennent les syndicats, ont confiance en eux pour défendre les intérêts des travailleurs... Les cadres sont les salariés les plus sceptiques quant au bien-fondé de l'action des représentants des salariés... 45% seulement leur font confiance... C'est en revanche 61% chez les employés et les ouvriers... Alors, sur le site du Parisien, des commentaires autour de ce sondage... Pour Stéphane Rozès, le directeur général de l'institut CSA, cette confiance dans les syndicats, c'est la conséquence de la défiance à l'égard du Président Sarkozy... Pour Bernard Zimmen, président de l'Institut français pour la recherche sur les administrations publiques... ce sondage reflète surtout "un consensus mou bien connu en France"... Et le chercheur explique que si les deux-tiers des Français font peut-être confiance aux syndicats, ils sont à peine 6% à être syndiqués... "C'est comme pour la religion : beaucoup se disent catholiques mais peu vont à l'église"... Alors 1er mai... défilés syndicaux un peu partout en France aujourd'hui... Et ce matin, c'est aussi le traditionnel rassemblement du Front National, à Paris... Jean-Marie Le Pen était hier matin l'invité de France Inter... Il a, entre autres, expliqué qu'il vendait sa voiture blindée... L'annonce est sur eBay... Et du coup, c'est le buzz sur le Net : tous les sites d'information reprennent la nouvelle... Rue89 commente ainsi : "Eh oui, ce n'est pas un canular... Et si la voiture est blindée, ce n'est pas le cas des finances du FN"... Pour MediaPart... "Tous les moyens sont bons pour faire la Une"... (et en même temps, c'est en effet la Une du site MediaPart)... Et tous les moyens de Jean-Marie Le Pen pour faire la Une, MediaPart les liste : "Interview scandale, vente de sa voiture blindée"... Le site constate également que "les principaux responsables du Front National s'inquiètent de ces nouvelles provocations, au moment où leur parti sombre corps et biens"... Le 1er mai... C'est aussi l'anniversaire de la mort de Pierre Bérégovoy... 1er mai 1993... Il y a 15 ans... Alors vous avez peut-être entendu l'enquête de Benoît Collombat sur France Inter, à 7h15... une enquête que vous pouvez retrouver sur Franceinter.com... et qui conclut que l'ancien Premier ministre s'est bien suicidé... Et en ce jour anniversaire, Benoît Collombat n'est pas le seul à refaire l'enquête... "Pierre Bérégovoy, un mort toujours embarrassant", titre Bakchich.info... Oui, "Bérégovoy : théories et contre-théories du complot", confirme Rue89... Et sur ce site, Pascal Riché met en opposition un documentaire, qui défend la thèse de l'assassinat, et qui sera diffusé sur France 3 samedi... et un livre signé Jacques Follorou, journaliste du Monde... un livre qui s'attaque, explique Rue89, "à cette rumeur tenace"... Et puis... à rapprocher peut-être de ces enquêtes... le retour du Monde (sorti hier, et donc seul quotidien papier disponible)... le retour du Monde donc sur la loi "archives"... Le projet de loi a été voté en première lecture à l'Assemblée Nationale... un texte dénoncé par les socialistes et les communistes, qui l'accusent de consacrer le culte du secret... Alors la journaliste du Monde explique que la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, s'est défendue de l'objectif inverse... Et c'est vrai que cette réforme, elle pose le principe de "la libre communicabilité des archives publiques"... et que beaucoup de délais d'accès ont été considérablement raccourcis... Sauf que... et c'est cela qui fait débat... il y a, dans ce texte, la création d'une catégorie d'archives "incommunicables"... Par exemple, explique Le Monde, les documents relatifs aux armes de destruction massive ne pourront jamais être divulgués... Et l'historien Gilles Morin réagit : "C'est du jamais vu... Quid, par exemple, des recherches sur les personnes contaminées par les essais nucléaires de Mururoa ?"... Les archives... Les magazines ressortent les leurs... et pour parler de Mai 68... Oui, tous les hebdomadaires, cette semaine, ne parlent que de ça ou presque... Paris-Match par exemple, qui a retrouvé les témoins de ces « événements », comme on dit… les témoins dont on a tous les visages en tête… les anonymes que l’on a vus et revus en photo… ces jeunes femmes perchées sur les épaules de compagnons, un drapeau à la main… L’une a fait une carrière de bohème au cinéma, l’autre est professeure des écoles… Elle s'appelle Marie-Françoise... Et elle explique qu'aujourd'hui, elle garde de cette période "un besoin d'une perpétuelle remise en question"... Il y a aussi... toujours dans cette série de Paris-Match... ce jeune CRS rémois, qui a vécu dans les rues parisiennes son baptême du feu… et il constate : "C'était moins violent que les émeutes des banlieues"... "Mai 68 : je me souviens"... C'est aussi le thème choisi par Challenges... Et là, les souvenirs sont signés Alain Minc, Claude Bébéar, Michel Pebereau… ou encore Simone Veil, qui explique entre autre : « Nicolas Sarkozy est trop jeune pour se rendre compte de la réalité de ce mouvement, de ce besoin qu’avaient les jeunes de s’exprimer tant ils se sentaient pris dans une organisation sociale pesante »…. Et Challenges qui compare... "En mai 68, le général de Gaulle recevait Fernandel à déjeuner... Aujourd'hui, c'est Christian Clavier qui fait rire l'Elysée... Et pour soigner le blues des Français, les deux chefs d'Etat ont le même mot : 'participation'"... Challenges qui voit aussi un chômage des jeunes à 18%... des étudiants qui n'ont pas vu s'améliorer la reconnaissance de leurs diplômes... Si on ajoute à ça un Président qui s'est fait élire sur le mythe de l'homme providentiel... pour Challenges, on ne peut qu'être frappé, 40 ans plus tard, par les similitudes... Mais 40 ans plus tard... les soixante-huitards sont accusés "d'escroquerie parentale"... Le Point affiche en couverture « le casse du siècle »… et explique « comment une génération a volé la suivante »… Les soixante-huitards ont vécu à crédit, sans chercher à limiter le déficit public ni à réformer le marché du travail... "Et ce sont les trentenaires qui trinquent", dénonce Le Point... Alors ce dossier du Point... il y avait peu ou prou le même dans L'Express il y a deux semaines... Christophe Barbier, qui avait signé un édito sur ce sujet, raconte cette semaine l'indignation poivre et sel qui s'en est suivie... "Courroux en courriers et en courriels"... "Alors ils ont peut-être raison, concède l'éditorialiste de L'Express... Sans doute ne faut-il pas jeter le baby-boomer avec l'eau du bain soixante-huitard"... Et Christophe Barbier cite le dessinateur Wolinski : "Nous nous sommes battus pour ne pas devenir ce que nous sommes devenus"... Alors, pour finir, Barbier se veut consolateur : « Ils avaient 20 ans et, si leurs idéologies étaient fausses, leurs idéaux étaient magnifiques… 40 ans plus tard, on peut leur murmurer que c’était l’essentiel »… Et puis, comme on a beaucoup parlé d'Internet ce matin... Pour finir, si vous ne savez pas quoi faire aujourd'hui, un petit conseil : allez donc vérifier votre réputation sur le Net... Le conseil, en fait, il est donné par Courrier Cadres ce mois-ci... qui explique que "se bâtir une image sur Internet, la surveiller, éviter que d'autres ne la salissent, c'est une démarche devenue indispensable pour tous les cadres... et ce, pour une simple raison : c'est que les recruteurs utilisent la Toile pour trouver des informations sur les candidats"... Alors, si au cours de votre recherche, vous trouvez des mots peu aimables... vous pourrez toujours faire appel à des nettoyeurs du Web... C'est une enquête à lire sur Rue89... qui explique que si, malgré votre éblouissant CV, on vous refuse un poste, c'est peut-être à cause d'un commentaire vachard posté il y a deux ans sur un forum... Des start-ups ont vu là un marché prometteur... Cela s'appelle "la gestion de l'identité numérique"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.