Le constat est clair ce matin... "Airbus : addition salée pour la France"... Et ce constat, eh bien ce n'est pas celui d'un syndicaliste, écoeuré par la gestion du géant européen et les 10.000 suppressions de postes du plan de restructuration présenté hier... "Airbus : addition salée pour la France"... C'est l'analyse, en Une, de La Tribune... Et c'est le poids du gouvernement français... plus exactement son absence... qui est pointée du doigt dans vos journaux ce matin... Par Bernard Revel, dans L'Indépendant du Midi... "Bien sûr, l'Etat ne peut pas tout... Mais ce n'est pas une raison pour ne rien faire... La combativité, ça paie... Prenez le gouvernement allemand, satisfait hier, qui déclare : "Nous avons réussi à préserver les intérêts allemands, parce que tous les acteurs étaient unis et décidés"... Et l'éditorialiste compare avec la France... "En France, c'est le silence de Chirac et de Villepin... les explications embarrassées du ministre délégué à l'Emploi... le coup de pied en touche de Sarkozy"... Oui, y a comme un coup de froid sur la campagne électorale... Et là, c'est Patrick Fluckiger, dans L'Alsace, qui rappelle qu'"en 1999, un ancien Premier ministre avait remarqué, alors que Michelin licenciait 7.500 salariés, que les hommes politiques ne peuvent pas "administrer l'économie"... D'accord, poursuit l'éditorialiste... mais alors, qu'ils ne se parent pas des plumes du paon quand tout va bien... Aujourd'hui encore... ils continuent à embellir la réalité... Prétendre qu'on peut supprimer autant d'emplois sans licenciements secs est une hypocrisie... Et puis on va multiplier les pré-retraites quand le discours officiel affirme vouloir prolonger la durée d'activité des seniors... Alors que peuvent faire les candidats à la Présidentielle ?... Peu de choses, c'est vrai, conclut Fluckiger... Mais qu'ils nous épargnent au moins leurs paroles lénifiantes"... Pas de paroles lénifiantes... Une rencontre intéressante, dans L'Humanité... 7 syndicalistes, autour de Marie-George Buffet, la candidate du Parti Communiste à la Présidentielle... 7 syndicalistes aux prises avec les difficultés de leurs usines et des plans sociaux... Il y a Alain, un ancien de Polimeri... Le seul site en France à fabriquer du caoutchouc synthétique a fermé il y a quelques mois... Et il explique, Alain... "Notre projet alternatif n'a jamais été examiné sérieusement par l'actionnaire et par les pouvoirs publics... Ca devrait devenir une obligation légale"... Charles fait aussi des propositions de lois... Lui, c'est un ancien de Thomé-Génot... L'entreprise des Ardennes, mise en liquidation judiciaire en octobre dernier, laisse 320 salariés sur le carreau... Alors Charles, il est venu rencontrer Marie-George Buffet, avec ses textes de lois... "La première : permettre à la justice et aux syndicats de suivre les comptes des entreprises en cas de rachat... histoire de pouvoir juger des véritables intentions des repreneurs... Seconde idée : pénaliser les entreprises qui licencient, à hauteur de trois ans de salaires... et accorder une aide du même montant aux entreprises qui, elles, reprennent les salariés"... Face à Marie-George Buffet, il y a aussi Roselyne, syndicaliste chez Aubade... "Avant tout, dit-elle, si vous faites des lois, demandez-nous notre avis"... La campagne électorale et l'emploi... C'est aussi le dossier des 35 heures... Dans la presse magazine, deux analyses différentes... Challenges annonce "la vérité sur l'impact des 35 heures sur l'emploi"... "A rebours des idées reçues, rapporte l'hebdomadaire, de récents travaux universitaires démontrent que la réduction du temps de travail n'a créé aucun emploi en France... Cette réduction du temps de travail aurait même détruit des emplois"... Et ce qui est sûr, pour Challenges, c'est qu'"avec les 35 heures, les Français ont surtout perdu en qualité de vie"... Alors ça c'est vrai, constate Politis... Mais c'est avant tout parce que "les salaires stagnent depuis si longtemps que les heures sup apparaissent pour beaucoup comme le seul moyen de maintenir son niveau de vie"... Et du coup : "Où est passée la RTT ?", s'interroge l'hebdomadaire... Politis qui dénonce le silence du PS... dénonce aussi le "pilonnage médiatique, qui a accrédité l'idée que les 35 heures Jospin-Aubry n'ont pas créé d'emplois... C'est totalement faux... Des études sérieuses... a priori, pas les mêmes que dans Challenges... montrent qu'elles en ont créé environ 350.000 directement, et autant indirectement, par l'effet induit sur la consommation"... Le problème, c'est qu'aujourd'hui "le travail ne paie plus"... L'analyse est signée des candidats de gauche Besancenot, Bové, Buffet, Voynet... qui, tous, le disent : "la réduction du temps de travail, c'est la solution pour réduire le chômage"... Alors vous l'avez compris... la campagne électorale, ce matin, se conjugue sur plusieurs fronts... Vous pourrez lire aussi, en Une de Libération... "Le soupçon"... un titre au-dessus de la photo de Nicolas Sarkozy... Libération qui s'intéresse à l'impôt sur la fortune du ministre-candidat... "Il n'a commencé à payer l'ISF qu'en 2006... Ca suscite les interrogations des fiscalistes sur son patrimoine"... Dans Le Nouvel Observateur... un appel d'intellectuels en faveur de Ségolène Royal... Il est intitulé : "Avant qu'il ne soit trop tard"... Et puis dans Le Figaro... "La presse européenne se prend d'intérêt pour François Bayrou"... "Il apparaît dans une campagne française qui, jusqu'ici, sentait la naphtaline... avec dans les programmes des deux principaux candidats, du vieux et du très vieux"... Ca, c'est le Financial Times... El Pais s'enthousiasme pour ce fils d'agriculteur, qui est "le seul candidat capable de traire une vache"... Le Guardian invite ses lecteurs à "se précipiter chez leur bookmaker pour parier sur Bayrou... Il sera le Président de la France !, explique le journal anglais, parce que la moitié de ce pays hait un candidat, et que l'autre moitié déteste son rival"... Le Soir relativise... Le quotidien belge rappelle que c'est "un rituel très français... Tous les ans, on se demande si le beaujolais aura un goût de fraise ou de banane... Tous les cinq ans, on se demande qui sera le troisième homme de la Présidentielle... Et ça n'a pas vraiment de sens, puisqu'on sait pertinemment qu'il n'y a aucun intérêt à être médaille de bronze"... Et sinon... Eh bien sinon... Ca fait un mois que vous descendez la griller dehors... Votre cigarette... Et finalement, eh bien, c'est pas si dur que ça... Le constat est le même dans Le Parisien, Le Figaro, ou encore dans La Croix, qui en fait sa Une : "Le tabac a réussi sa sortie"... l'entrée en vigueur de la loi semble s'être plutôt bien passée... Le site Internet de l'association "Droit des non-fumeurs" répond surtout aux questions : "Que dois-je faire, que dois-je dire : mon patron fume, et pas dehors ?"... Alors... La Croix s'est renseigné... à première vue, les 175 agents chargés de verbaliser les fumeurs ne font pas preuve d'un zèle excessif... Pas un seul PV n'a été dressé en région parisienne... En revanche, il est une conséquence que le législateur n'avait pas prévue... c'est ce que raconte Le Figaro... "Les accros à la cigarette créent des embouteillages dans les ascenseurs"... "Avant l'interdiction de fumer dans les bureaux, la donne était simple... Entre 8 heures et 10 heures, les salariés montaient à leur bureau... Désormais, il faut gérer ceux qui, entre deux, redescendent griller leur première cigarette, à contre-courant... Du coup, ce n'est plus une ou deux minutes que l'on attend l'ascenseur, mais trois ou quatre... Dans un immeuble qui abrite 2.000 salariés, 10 secondes d'attente supplémentaire pour chacun, chaque matin, devant l'ascenseur, c'est 7.000 heures de travail perdues chaque année"... On quitte les bureaux et les ascenseurs, pour prendre l'air... Vraiment prendre l'air... Je vous emmène à l'autre bout de la terre... Au bout que vous voulez... Vos journaux et magazines le clament haut et fort ce matin... l'année polaire débute aujourd'hui... "Pôles position", titre Libération... "Les pôles, un labo pour les chercheurs", selon Ouest-France... Et Le Télégramme précise que "l'année polaire, organisée tous les 50 ans, regroupe des milliers de scientifiques du monde entier... En Arctique et en Antarctique, de nombreuses missions vont débuter... Elles ont pour souci, cette année, de mieux comprendre les mécanismes du réchauffement climatique"... Dans les magazines, faites votre choix... Retour en arrière pour National Geographic, sur les traces de Paul-Emile Victor, 70 ans après son hiver chez les Inuits... Pour de belles escapades, le cahier spécial "Année polaire" de Thalassa... Au programme : croisière blanche et nuit arctique... Les photos les plus belles, elles sont, c'est de tradition, dans Géo... avec des icebergs, comme posés sur la mer... une banquise qui sera, comme jamais dans son histoire, auscultée, explorée et admirée... Car sur ces terres lointaines, sous le miroir bleu des glaces, c'est l'avenir de la Terre qui se lit... l'avenir de la planète qui se joue...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.