Passés les bulles de champagnes et les cotillons du réveillon, les lendemains de fêtes nous montrent la réalité du monde. Et quelle est-elle aujourd'hui ? Le trimestriel Regards nous livre celle de Hong Kong avec la vie en batteries. Photos des conditions de vies des plus démunis dans une des villes les plus riches. Des individus encastrés dans une chambre - salle à manger - cuisine de moins de 10 mètres carrés. Pour bien voir l'intégralité de ces taudis, les photos ont été prises du plafond. Ce qui choque écrit Regards , c'est le contraste entre l'humanité des gestes de la vie quotidienne et l'inhumanité criante de l'environnement dans lequel ils sont effectués. Malgré la taille des lieux, ces gens gardent la tête haute. Chaque chose à sa place. Ces gens n'ont pas le luxe d'être désordonnés. Et pendant ce temps, à des milliers de kilomètres de là, en Afrique du Sud, un hôtelier cynique propose aux riches de passer la nuit dans un bidonville. Philippe Eliakim nous livre son triste clin d'oeil en dernière page de Capital . Il paraît qu'on se bouscule pour passer un week-end dans le misère de Soweto. A quand un débouché pour les camps de Roms en France demande le journaliste ? En fait, il suffit juste maintenant de virer les vrais misérables.

Une_libe
Une_libe © Radio France
**Et l'Europe n'est pas mieux lotie.** _The Independant_ relève ce matin, qu'on vend partout les bijoux de familles pour cause de cure d'austérité. Ainsi, la Pologne solde ses châteaux. On peut acquérir la nationalité maltaise pour un million d'euros. Et la Grèce vend ses îles. 8 millions et demi d'euros récemment pour un petit archipel.La Grèce qui a donc pris hier, la présidence tournante de l'Union Européenne. Après 4 ans de crise,[_Libération_ ](http://www.liberation.fr/)ce matin, note qu'elle enregistre ses premiers résultats positifs. Mais elle est loin d'être sortie d'affaire. Illustration du mille-feuille administratif et de la corruption. Pour ouvrir un café dans le centre d'Athènes, son propriétaire a mis un an, parce qu'il ne voulait pas payer de dessous de table. Autre exemple révélateur. En septembre dernier, de retour de vacances, tous les propriétaires ont trouvé un avis de paiement d'un nouvel impôts foncier... décidé en 2010. On a eu des problèmes informatiques explique un ministre un tantinet gêné. Ce qui fait que les avis de paiement de 2011, 2012 et 2013 sont arrivés en même temps. Pour certains, ça représente quand même un an de salaire. En fait, écrit Jean Quatremer dans _Libé_ , les Grecs ont perdu l'habitude de payer des impôts. Et ils trouvent aussi anormal que ni l'Eglise, ni les armateurs ne soient mis à contribution. D'ailleurs, le gouvernement grec va encore licencier 15.000 fonctionnaires. Les réaffectations des agents vont se poursuivre. Ca évitera explique le ministre grec de la Réforme administrative à LIBé qu'on retrouve des diplômés d'économie à des postes de policiers municipaux. **Et la France dans tout ça ?** Et bien elle a du pain sur la planche. Illustration avec Marseille, au lendemain d'un nouveau règlement de compte. [_La Provence_ raconte ses mères qui ont marché hier](http://www.laprovence.com/article/actualites/2690178/reglements-de-comptes-une-marche-pour-les-victimes.html), pour que les jeunes prennent conscience que le banditisme des cités et que l'économie souterraine ne règleront rien. Arrêtez de vous entretuer disent-elles. C'est de l'autre qu'on s'enrichit, pas de son nombril.Mais des rapports compilés par Libé montrent que les différences sociales s'aggravent entre les quartiers nord... pauvres et les riches au sud. Et ce, depuis plus de 20 ans. [L'analyse du sociologue Laurent Mucchielli est éloquente](http://www.liberation.fr/societe/2014/01/01/un-territoire-pour-une-mise-en-scene-securitaire_970123). Il y a toujours eu des règlements de comptes à Marseille. D'ailleurs, même si on constate une remontée ces 5 dernières années, il y en a eu plusse dans les années 80. Marseille n'est pas une anomalie française. C'est seulement le grossissement d'un phénomène. Valse de préfets de polices, visites à répétition de ministres. On a développé une mise en scène sécuritaire. Ensuite, les médias ont mis Marseille en état d'alerte permanent. Tout ce qui s'y passe devient plus important qu'ailleurs. On dit en gros aux jeunes délinquants : "Vous êtes les pires, ceux qui font le plusse peur". Cela conforte dans le processus de fabrication du délinquant. Cette période rappelle Laurent Mucchielli à LIBé, une autre période de traitement intensif du faits divers. C'était avant la présidentielle de 2002. On se souvient du résultat. **Quoi d'autres dans la presse ?** [Images de voitures brûlées à la Saint Sylvestre en Une de la_Dépèche du Midi_ . ](http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/02/1786524-toulouse-pres-40-voitures-incendiees-lors-saint-sylvestre.html)40 à Toulouse et Colomiers. C'est plus que d'habitude dit le quotidien. Mais sur l'ensemble de la France, il y en a eu 10% de moins cette année. Satisfaction de Manuel Valls. Ce qui fait dire au bloggeur Didier Pobel ce matin : "Il y a quelque chose d'inquiétant à tirer satisfaction de cela. Oui mais en même temps, par les temps qui courent... on inverse la courbe qu'on peut".Images de tempête. [Le ciel a remis ça titre _Le Télégramme_ ](http://www.letelegramme.fr/actualite-en-direct/) qui offre à sa Une la photo d'une rue de Morlaix inondée. _Presse Océan_ préfère montrer la mer déchaînée sur la côte sauvage au Croisic. Sérieux coup de tabac sur le littoral dit le journal. Mais ce matin, les yeux sont tournés vers La Réunion qui est en alerte rouge. On peut suivre en direct la progression du cyclone Bejisa sur le site [Clicanoo](http://www.clicanoo.re/). Océan en furie, ravines en crue, rafales de vent atteignant les 200km/h, arbres déracinés. C'est ce matin, le visage de La Réunion. Le site d'information détaille avec précision les routes coupées et les foyers privés d'électricité.**Si toutes ces infos ne vous inspirent, choisissez les Simpsons.** D'autant qu'à y regarder de plus près, les aventures d'Homer, Marge, Bart, Liza et Maggie, nous ont appris beaucoup de choses depuis 1989. [12 fois, ils ont prédit l'avenir selon le site Atlantico.fr](http://www.atlantico.fr/decryptage/12-fois-ou-simpson-ont-bizarrement-predit-avenir-940943.html). 1999, l'arrivée de la tomate mutante. Celle là même que l'on retrouve à Fukushima en 2013. En 95, les téléphones du futurs avaient une option vidéo. Aujourd'hui, on a Skype ou Face time. En 96, un interphone high tech ressemblait exatement à ce qui allait devenir la première génération d'iPod. Plus surprenant, en 94, la viande de cheval était un ingrédient secret.
Et précisément, le gouverneur montre une caisse sur laquelle on peut lire : "Viande de provenance inconnue." Comme un avant-goût du scandale de la viande de cheval étiquetée boeuf. Alors, si l'on continue de regarder et d'écouter les prophéties des Simpsons, à l'avenir, les rôles pourraient être inversés.
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.